Aménagement urbain : le Palais se modernise
diminuer la taille du texte augmenter la taille du texte Imprimer
photo de conteneurs enterrés

Trois conteneurs comme ceux-ci éliminent 30 bacs à roulettes du paysage urbain.

 

Les services de la Ville et ceux du Grand Paris Sud Est Avenir travaillent ensemble pour améliorer le cadre de vie des habitants du quartier du Palais. Au programme, l’installation de 52 conteneurs enterrés et la création de nouvelles voies circulables.

 

Après avoir équipé le centre commercial du Palais, en novembre dernier, la direction de la Propreté urbaine, des ordures ménagères et du cadre de vie du Grand Paris Sud Est Avenir, installe, à partir de ce mois-ci, une nouvelle série de conteneurs enterrés destinés à plusieurs immeubles du quartier. C’est une seconde phase d’intervention pour le projet global qui concerne ce quartier et qui s’étendra sur plusieurs mois, l’objectif étant d’équiper l’ensemble des bâtiments d’ici début 2018. Les premiers immeubles à bénéficier de ces nouveaux aménagements sont ceux du bailleur SNI, situés rues Raymond-Poincaré et Charles-Péguy, soit 528 logements. Ce ne sont pas moins de 28 conteneurs qui vont être enterrés sur huit points distincts.

 

Pour rappel, il existe trois types de conteneurs selon les différents flux à collecter ; ceux dédiés aux emballages (en plastique, métalliques, cartonnettes, briques alimentaires…) et papiers-journaux-magazines, ceux réservés au verre et, enfin, ceux pour les déchets résiduels. Les conteneurs qui réceptionnent les emballages et les résiduels ont, chacun, une capacité de 5 m3, ceux pour le verre une capacité de 3 m3. L’implantation des points de collecte est établie de manière à ce qu’ils soient immédiatement repérés par les habitants quand ils sortent de leur domicile. Chaque point compte deux ou trois conteneurs enterrés.

 

photo du quartier du palais

Implantation des conteneurs enterrés

 

Amélioration du cadre de vie

 

Enterrer une cuve de 5 m3 en sous-sol permet d’éliminer du paysage urbain dix bacs à roulettes de 500 litres, chacun. Ce qui permet aussi de limiter la fréquence des collectes en réduisant d’une par semaine le nombre de tournées. Un seul chauffeur, en quelques minutes, collecte le bac enterré avec un camion équipé d’un bras-grue. La voirie du quartier doit donc être en mesure de supporter le passage d’un tel engin (cf. encadré ci-dessous). Ce système apporte une amélioration incontestable au cadre de vie des habitants, tout en garantissant un stockage hygiénique et sans risque d’incendie. Une lettre d’information sera distribuée à chacun des habitants concernés afin de leur expliquer l’ensemble des changements à venir ; ils recevront également un kit de deux sacs de précollecte, réutilisables.

 

En modernisant le dispositif global de collecte, l’établissement public territorial souhaite réduire la pollution visuelle, notamment celle engendrée par les encombrants. Le projet prévoit donc une évolution de leur ramassage pour en finir avec les dépôts sur la voie publique ou dans certains locaux comme au local Poincaré ou au local Picasso. Un travail de concertation avec les bailleurs est lancé afin d’envisager un pré-tri des encombrants, dans les immeubles, pour passer du déchet au matériau valorisable.

 

Petit rappel sur les consignes de tri

 

Si, auparavant, seules les bouteilles et flacons en plastique avaient droit à une nouvelle vie, désormais, depuis octobre 2016, tous les emballages plastique se recyclent et, avec eux, les petits aluminiums de type barquettes, papier aluminium et capsules de café. Attention, il ne faut pas imbriquer les produits que vous triez avant de les jeter !  

 

Calendrier des installations

 - Novembre 2016 : installation de 16 cuves au centre commercial du Palais.
- De fin mai à début juillet : installation de 28 cuves sur le patrimoine SNI (rues Raymond- Poincaré et Charles-Péguy).
- Réunions préparatoires en cours pour lancer, à partir du 2nd semestre 2017, l’installation de 8 cuves sur le patrimoine de France Habitation (boulevard Pablo-Picasso) et de 16 sur celui de l’Ogif (rue Nicolas-Poussin et boulevard Pablo-Picasso).
- Non loin du Palais, un programme également en cours pour le nouveau quartier Gizeh avec, pour la desserte du quartier à terme, l’implantation de 39 cuves ; au mois de mai, une première tranche de travaux en installera 12.