Budget 2018: un cadre de vie qui change, qui s’améliore, qui se modernise
photo pour le budget communal

Une fois de plus, le budget de la Ville se distingue par son volontarisme, tant sur le plan des investissements que sur celui de la maîtrise des dépenses de fonctionnement. Les grandes opérations d’aménagement se poursuivent à un rythme soutenu. Pas moins de 18 M€ seront ainsi investis dans l’amélioration du cadre de vie des habitants alors que, dans le même temps, la Ville continue de se désendetter avec, cette année, une nouvelle baisse d’un million d’euros de la dette.

 

 

Priorité au social et à l’éducation

 

Cette année, les dépenses de fonctionnement sont stables et les charges de personnel sont en baisse de 0,87%. Pourtant, les subventions aux associations socioculturelles, sportives notamment, sont maintenues et les moyens de l’action sociale sont renforcés en faveur de la petite enfance et de nos aînés. Avec le retour à la semaine scolaire de 4 jours, les activités seront diversifiées et l’aide à la scolarité est maintenue. Le dédoublement des classes de CP touchera 7 groupes scolaires. Après l’école Jacques Prévert, c’est au tour du groupe scolaire Victor Hugo d’être recomposé, avec 3 salles supplémentaires.

 

Une vision d’avenir

 

L’amélioration du cadre de vie et le développement durable sont au cœur des opérations menées aux Bleuets, au Petit-Pré-Sablières ou encore dans le Haut du Mont-Mesly, avec le vaste projet de rénovation urbaine dont il va bénéficier. De même, à l’Échat, la Ville poursuit avec la Société du Grand Paris un projet d’aménagement comprenant activités, logements et équipements. Dans le Centre Ancien, le programme de la “Porte de Brie” s’achève avec la livraison des logements en accession à la propriété, la mise en service d’un parking public de 300 places et la réalisation du mail piétonnier. Enfin, à proximité du Parc des sports Duvauchelle, cette année verra l’ouverture de la Maison du Handball et le démarrage d’un complexe hôtelier 3 et 4 étoiles ainsi que la création de 20 000 m² de bureaux. En outre, la municipalité, attentive à la tranquillité publique, va renforcer la coopération entre la police nationale et le service de prévention et sécurité de la commune, en s’associant aux projets du commissariat de police et en étendant la vidéo-surveillance pour sécuriser les écoles, les lieux publics et les manifestations ouvertes au public.

 

Pas d’augmentation des impôts locaux

 

Enfin, grâce à son attractivité croissante due à sa stratégie de développement économique et urbain, la Ville peut bénéficier aujourd’hui d’une progression significative de ses bases fiscales pour se permettre de ne pas augmenter les impôts locaux et préserver ainsi le pouvoir d’achat de tous les ménages cristoliens.

 

Taxes Taux 2017 Taux 2018

 

 Part de chaque taxe 2017/2018

 

Taxe d’habitation  29,36% 29,36%

 48,14%/48,09%

Taxe foncière sur les propriétés bâties

 27,54%  27,54%   51,74%/51,80%

Taxe foncière sur les propriétés non bâties

51,35% 51,35%  0,13%/0,11%