Budget 2017 : volontarisme, équilibre et qualité
diminuer la taille du texte augmenter la taille du texte Imprimer
photo pour le budget communal

Quartier de la Pointe du Lac

 

Le budget 2017, qui s’élève cette année à près de 240 millions d’euros, équilibrés en dépenses et en recettes, a été voté par le conseil municipal le 3 avril 2017. Ce budget porte la marque de l’équilibre bien évidemment, mais surtout avec, cette année, plus de 22 millions d’opérations nouvelles, celle d’un volontarisme assumé en matière d’investissements. En dix ans, la commune aura ainsi investi plus de 170 millions d’euros ! C’est dire si elle croit en son avenir. Cette ambition s’est d’ailleurs toujours accompagnée du souci scrupuleux de préserver les grands équilibres financiers et la qualité du service rendu aux habitants.

 

Le contexte national pèse cependant sur les finances publiques et sur celles des collectivités locales. Mais, malgré cela, Créteil entend maintenir son cap exigeant, en conciliant à la fois qualité de sa gestion et maîtrise de ses dépenses.

 

 

Des économies pérennes

 

Ainsi, dans un tel contexte, notre Ville continue de rechercher le juste équilibre entre les dépenses et les recettes afin de garantir un autofinancement sain, de nature à soutenir et mettre en œuvre toutes les actions et les engagements pris.

 

Le budget 2017 s’appuie à la fois sur des économies réelles, comme en témoigne notre désendettement continu, année après année (13 millions en 2017), sur une stabilisation des dépenses, notamment de personnels, et sur une fiscalité limitée au strict maintien de l’équilibre général. C’est pourquoi la hausse en sera limitée cette année à 1%.

 

Des engagements solidaires et tournés vers l’avenir

 

Le soutien aux associations et au CCAS pour une action sociale forte, efficace et pertinente est, comme chaque année, au rendez-vous. Tout comme la mobilisation de l’ensemble des moyens afin que le service public joue pleinement son rôle.

 

Enfin, au titre des opérations remarquables, 2017 sera marquée, notamment, par la poursuite du programme de rénovation urbaine du quartier des Bleuets, le réaménagement de la maternelle du groupe scolaire Prévert, l’aménagement du parking public de 232 places sur le site Brossolette-Leclerc, ou encore la requalification du chemin des Mèches et de ses abords afin d’accompagner la livraison du nouveau quartier Néo’C.