Classe citoyenne : Ne pas baisser les bras
diminuer la taille du texte augmenter la taille du texte Imprimer
Une classe citoyenne

Installée depuis peu dans des locaux entièrement rénovés, la classe citoyenne a déjà accueilli 850 élèves depuis sa création en 2010.

 

La classe citoyenne accueille, par groupes de huit au maximum, des élèves exclus, temporairement ou définitivement, suite à une décision du chef d’établissement ou du conseil de discipline. Ils viennent de collèges de Créteil, Alfortville, Limeil-Brévannes et Bonneuil-sur-­Marne, villes ayant adhéré au contrat de ville, pour une ­période d’une semaine, afin de favoriser un retour en classe constructif et apaisé. Dès le lundi matin, un emploi du temps de la semaine est présenté aux élèves ainsi qu’un récapitulatif des objectifs à atteindre. Chaque jour, les élèves doivent établir un compte-rendu à l’intention de leurs familles afin qu’elles puissent porter un regard sur le travail accompli et organiser la reprise des cours.

 

Mettre à profit la période d’exclusion

 

Les élèves suivent des cours de français et de mathématiques et se voient proposer différentes activités. Des ­ateliers ­artistiques audiovisuels et photographiques sont assurés par l’assistant d’éducation, M. Ize. Des ateliers juridiques sont proposés par l’association Justice et Ville. Des ateliers graphiques sont également mis en place par la Maison de l’adolescent et des parcours du patrimoine, animés par un historien spécialiste de l’architecture, permettent aux élèves de visiter l’hôtel de ville et découvrir les différents quartiers de Créteil. Des séances de sport sont également dispensées par des éducateurs sportifs de la Ville.

 

Tout au long de la semaine, le comportement des élèves fait l’objet d’une observation destinée à recueillir leurs ­besoins. Une charte de vie de la classe citoyenne, qui ­recense les droits et devoirs de chacun, est élaborée par les élèves eux-mêmes. "Tout ce travail vise à faire réfléchir l’élève sur sa situation et à lui apporter une aide personnalisée afin qu’il puisse se (re)construire", souligne Luc Elzingre, professeur. L’objectif est de tout mettre en œuvre pour que l’élève ­réintègre son collège pour une durée pérenne. L’accompagnement des parents est également très important car ils sont souvent dans une situation de détresse. En fin de ­semaine, un bilan est réalisé avec une psychologue en ­présence de l’élève et de ses parents pour organiser le ­retour à la scolarité en lien avec le collège d’origine. L’élève bénéficiera également d’un suivi jusqu’à la fin de son année scolaire.

 

Une rénovation complète

La classe citoyenne a fait sa rentrée 2017 dans des locaux entièrement rénovés. Seules les fondations de l’ancienne école de La Brèche ont été conservées. L’étanchéité, les menuiseries intérieures et extérieures, les peintures, l’électricité, le revêtement des sols ainsi que la plomberie ont été refaits. Des nouvelles cloisons ont été posées afin de créer une salle de cours, une salle informatique, une cuisine ainsi que des locaux sanitaires. Financé par la Ville le coût des travaux s’élève à 198 713 €.