Exposition : Psaumes de David
diminuer la taille du texte augmenter la taille du texte Imprimer

La galerie de la cathédrale vous propose une exposition des œuvres de Tessa, dont le travail a pour thème l’illustration des psaumes, du 3 avril au 26 juin 2017.

 

photo de l'exposition psaumes d edavid

Psaume-22-Le-Seigneur-est-mon-berger © Tessa

 

Projet artistique Tessa : « Illustrer les psaumes est un double défi. Défi posé par le texte et défi visuel. Les textes des psaumes sont difficiles, et quel intérêt dans un monde qui ne les connait pas ou qui en connait la version sélective et parfois doucereuse de nos liturgies.

 

Un défi visuel parce que le monde ou nous vivons nous submerge d'images. Nous sommes assaillis par elles. Alors une image de plus ? vue par qui ? Et après ?

 

Le psautier commence par « HEUREUX ! » Ce bonheur doit être largement annoncé, et le défi a alors un sens... Ces textes de la Bible nous montrent un homme qui dit "Je" à Dieu, qui s'adresse à Lui pour lui confier sa peine, sa joie, son espérance. Dans ce "Je" du psalmiste l'homme contemporain peut glisser son émotion et ses sentiments tant les psaumes expriment des cris de louange ou de déréliction qui peuvent se dire encore aujourd'hui.

 

Illustrer les psaumes est l'occasion de proposer une entrée visuelle pour faire connaitre le texte des psaumes et l'expérience qu'ils racontent. Je disais trop d'images aujourd’hui. Alors encore d’autres ?

 

« J'ai délibérément opté pour un style figuratif. La dimension corporelle dans les psaumes est tellement présente qu'il m'a semblé évident qu’il fallait montrer des corps et des figures. Le psalmiste se plaint ou se réjouit de ce qui atteint son corps : je ne pouvais pas ne pas faire figurer ce corps. La douleur morale qui accable le psalmiste est une douleur physique ; en montrant ces figures, il me semble que je rends compte de ce qui s'y passe : douleur et joie.

 

En revanche si les éléments des compositions sont bien actuels et reconnaissables (engrenages, papiers journaux, escaliers) les corps ne sont guère sexués et fonctionnent plus comme des silhouettes ou chaque spectateur peut se glisser facilement.

 

J'ai pensé ces gouaches comme un imagier ou chacun puisse reconnaître une situation de son existence et remonter au psaume illustré ; et j'ai aussi pensé ces gouaches comme une proposition visuelle pour un texte souvent difficile et parfois décalé (filet, chasseurs, parlent sans doute moins à nos contemporains qu'engrenages, course etc.).

 

Oui, encore d'autres images.... Qui j'espère permettront au spectateur d'avoir le désir d'ouvrir le psautier et d'y voir le bonheur proposé et le salut à l'œuvre. » Tessa

 

La galerie d’exposition est ouverte au public, libre d’accès, lors des permanences d’accueil de la Cathédrale tous les jours de 10h à 18h.

 

Cathédrale de Créteil - 2 Rue Pasteur Vallery Radot - 94000 Créteil