Insertion : Des partenaires qui s’engagent pour l’emploi des jeunes
Photo groupe de jeunes

Groupe des jeunes ayant effectué un stage chez Transgourmet France avec leurs tuteurs au sein de l’entreprise.

 

Fin octobre 2017, un des poids lourds de la distribution alimentaire, Transgourmet France, a officialisé son partenariat avec l’École de la deuxième chance du Val-de-Marne (e2c94). Débutée il y a deux ans, cette collaboration, qui a déjà permis à une quinzaine de jeunes de “sortir la tête de l’eau”, s’ajoute au réseau d’entreprises partenaires dévéloppé par l’école.

 

Aider les jeunes à trouver leur place dans le monde du travail : voilà l’enjeu de l’École de la deuxième chance, implantée sur deux sites dans le Val-de-Marne. L’un créé en 2012 à Créteil, dans la zone d’activités Europarc, l’autre situé à Orly. Chaque année, ces deux antennes accompagnent près de 300 jeunes âgés de 18 à 25 ans, sortis du système scolaire. Fin octobre, l’école a franchi un pas supplémentaire, avec la signature d’une convention de partenariat avec le géant Transgourmet France (1,2 milliard d’euros de chiffre d’affaires), fournisseur des professionnels de l’alimentaire. Amorcé il y a deux ans, ce partenariat s’est traduit par l’accueil d’une quinzaine de jeunes en stage sur des métiers très variés (assistant ressources humaines, magasinier/préparateur de commandes, agent administratif et commis de cuisine). Deux d’entre eux ont même été embauchés en apprentissage pour un CAP cuisine.

Redonner confiance

Photos jeunes en insertion

De la découverte des métiers à l’acquisition de compétences, l’entreprise joue ainsi un rôle essentiel dans la validation des projets professionnels. Elle contribue aussi à redonner confiance aux uns et aux autres dans leur capacité à s’insérer durablement dans la société. Ravie de ce partenariat avec l’école, l’entreprise a déjà fait savoir que ce type d’actions pourraient être étendues à d’autres antennes, dans d’autres régions de France.

Un réseau d’entreprises partenaires

Photos jeunes en insertion

Avec un taux de réussite de 64% (sorties positives en emploi ou en formation), l’e2c94 est aujourd’hui devenue un véritable recours pour des jeunes sans diplôme ni qualification. Comment ? En leur enseignant quelques savoirs fondamentaux et en travaillant avec eux sur leur projet professionnel, leur permettant d’entrer dans le monde de l’entreprise grâce, justement, à des sociétés partenaires. Outre Transgourmet France, l’école travaille également main dans la main avec un réseau d’entreprises, comme Ricoh ou encore GRDF.
Photos jeunes en insertion

Au programme : du français, des maths, de la bureautique, mais aussi de la culture générale et du sport. Pendant dix mois, les jeunes alternent ainsi trois semaines en entreprise, puis trois semaines à l’école. Pour s’inscrire à l’e2c94, il faut déposer un dossier de candidature. Mais surtout faire preuve d’une grande motivation, le rythme n’étant pas évident à tenir.