Le mérite pour trois Cristoliens
diminuer la taille du texte augmenter la taille du texte Imprimer
Photo de personnalités

Le 21 février 2017, trois personnalités cristoliennes ont reçu les insignes de l’Ordre national du Mérite, remises par Patrick Kanner, ministre de la Ville, de la Jeunesse et des Sports, en présence de Laurent Cathala, député-maire.

 

Stéphane Caristan

 

Né en 1964 à Créteil, Stéphane Caristan est une grande figure de l’athlétisme français. Évoluant dans la discipline du 110 mètres haies, il se qualifie, à seulement 20 ans, pour les Jeux olympiques de Los Angeles de 1984. L’année suivante, il devient champion du Monde en salle du 60 mètres haies avant de remporter le championnat d’Europe en 1986. Son record d’Europe de l’époque restera le record de France jusqu’en 2004.

 

Stéphane Caristan a porté les couleurs cristoliennes de 1986 à 1990 et de 1994 jusqu’à la fin de sa carrière sportive. Une nouvelle vie commence alors pour le champion qui devient entraîneur, préparateur physique puis directeur des équipes de France d’athlétisme. Aujourd’hui chargé de mission à l’Unité de l’aide à la performance sportive de haut niveau de l’Insep, il continue de prôner un devoir d’exemplarité dans sa discipline et des mesures radicales pour lutter contre le dopage. Cristolien engagé pour sa ville, notamment auprès des plus jeunes, il est, depuis 2008, maire adjoint chargé de la Jeunesse.

 

Georgette Bertrand

 

Arrivée à Créteil en 1966, Georgette Bertrand a été aide-soignante à l’hôpital Henri-Mondor pendant 25 ans. Son travail auprès des personnes malades, seules et démunies l’a naturellement poussée à se mettre au service des plus faibles : “J’ai très vite observé qu’il n’était pas nécessaire de faire de grandes choses, qu’il fallait juste faire preuve de disponibilité, de constance, de fidélité.” Georgette Bertrand, s’est d’abord investie au sein du Comité de Jumelage puis au conseil de quartier du Mont-Mesly où elle mène des actions de soutien auprès des mères isolées et des personnes malades ou mal-logées.

 

Initiatrice des échanges entre Les Abymes et Créteil, elle est conseillère municipale déléguée aux Dom-Tom de 1995 à 2008. En 2000, elle crée l’Association d’animation Saint-Michel (AASM), dont elle est encore aujourd’hui la présidente et qui assure auprès d’adultes l’apprentissage du français, participe à l’animation du quartier et est un lieu d’accueil et d’écoute pour tous ceux qui en ont besoin.

 

Béatrice Barbusse

 

Une femme aux multiples casquettes… Professionnellement, sportivement et politiquement, Béatrice Barbusse est une femme accomplie et engagée. Titulaire d’une maîtrise en économie, agrégée de siences sociales et docteure en sociologie, cette ancienne joueuse de handball de haut niveau dans les années 1980 et 1990 est aujourd’hui maître de conférences à l’université Paris-Est Créteil. Créteil, une ville pour laquelle elle a également accepté de s’engager en tant que conseillère municipale déléguée aux Sports, lors des dernières élections municipales. Une aspiration à faire bouger les choses en accédant aux plus hautes responsabilités, ambition qu’elle avait déjà réalisée, en 2007, en devenant présidente de l’US Ivry Handball. Une première en France et qui restera une étape marquante pour Béatrice Barbusse, aujourd’hui chargée du plan de féminisation du handball français, au sein de la Fédération, mais également auteure du livre Du sexisme dans le sport, paru en 2016. “Je voulais que le lecteur ressente ce que les femmes ressentent et encore plus celles qui ont des responsabilités…”