Le nouveau collège Amédée-Laplace
photo du Collège Laplace

Après 17 mois de chantier, les élèves du collège Amédée-Laplace ont découvert avec plaisir leur tout nouveau collège à la rentrée. Plus confortable, plus accessible, plus écologique, l’établissement dispose désormais d’atouts supplémentaires pour favoriser la réussite de ses élèves.

 

 

Inauguration

Vendredi 23 novembre 2012, le collège était officiellement inauguré par Christian Favier, sénateur et président du conseil général, et Laurent Cathala, député-maire de Créteil.

Mieux conçu, plus accessible, plus confortable et plus écologique, l’établissement dispose de tous les atouts pour favoriser la réussite de ses 400 élèves. Avec 14 salles d’enseignement général, une salle de sport de 600 m2 et un réfectoire de 180 m2, le collège a coûté 19,3 millions d’euros, financés par le Conseil général. Chacun a pu apprécier la qualité architecturale et les toitures végétalisées des bâtiments, dues aux architectes de l’atelier Brenac & Gonzalez, qui contribuent à une intégration harmonieuse dans le paysage urbain du quartier.

Il a d’ailleurs été souligné, à cette occasion, que la reconstruction du collège Amédée-Laplace s’inscrit pleinement dans le cadre du vaste projet de réhabilitation du quartier du Mont-Mesly. “L’éducation des générations nouvelles est notre plus ardent devoir et le meilleur investissement qu’on puisse faire sur l’avenir”, a pu ainsi réaffirmer Laurent Cathala lors de cette inauguration.

 

Un projet d’envergure pour une réussite au rendez-vous : voilà comment résumer la reconstruction du collège Amédée-Laplace, qui, après deux ans de conception, 17 mois de chantier et 19 millions d’euros engagés, vient de rouvrir ses portes à 400 élèves.

 

L’édifice provisoire, construit dans l’attente de la fin des travaux, a donc laissé place à un collège flambant neuf qui suscite un vif intérêt parmi les élèves, les parents et les professeurs. Explications du très apprécié François Toulé-Morlanne, principal du collège : “L’établissement datait des années 1960.

 

Les bâtiments étaient mal isolés, les toilettes pas aux normes, le gymnase incendié n’avait pas été reconstruit, rien n’existait pour les personnes handicapées…

 

Indéniablement, l’établissement était vétuste et avait besoin d’être rénové. Désormais, il répond aux nouvelles exigences pédagogiques et aux normes environnementales actuelles. 

Collège Laplace

 

C’est une excellente nouvelle pour les élèves, qui disposent aujourd’hui de tous les ingrédients pour une réussite optimale. Nous espérons aussi que cette belle réalisation participera à changer l’image du quartier du Mont-Mesly.”

 

De l’espace, de la lumière, une architecture moderne… Le collège n’est plus le même ! Dès l’entrée de l’établissement, la métamorphose s’impose. Conçue comme un lieu de vie et d’art plutôt qu’un simple lieu de passage, l’entrée a été mise en valeur par l’artiste Élisabeth Ballet. Côté rue, un grand parvis sécurisé en forme d’amphithéâtre se prolonge par un vaste hall édifié sur plusieurs niveaux, accessibles par un jeu de coursives. Sur toutes les surfaces du hall, une suite d’inserts représente les plus grandes villes du monde, à la manière d’un planisphère.

 

Afin d’améliorer l’accès au collège, y compris les jours de marché, le Conseil général et la Ville se sont mis d’accord pour échanger des parcelles. Le Département a ainsi récupéré un terrain situé sur l’avenue du Dr-Paul-Casalis. C’est là que se dresse désormais l’entrée du collège. Résultat : un grand parvis isolé de la circulation sur lequel les enfants pourront attendre l’ouverture des grilles. En toute sécurité.

 

Plus d’espace et de confort

 

Conçu pour s’intégrer au paysage urbain du quartier, le collège, dont les travaux ont respecté un protocole de “chantier propre”, mise aussi sur la verdure avec la pose de toitures végétalisées. L’occasion de retenir les eaux en cas de fortes pluies, mais aussi d’offrir une vue très agréable aux habitants des logements qui entourent l’établissement. La cour de récréation, quant à elle, a été plantée de bambous. Bien évidemment, comme pour toutes les nouvelles constructions publiques, le bâtiment respecte aussi l’ensemble des normes HQE (haute qualité environnementale). Ainsi, la maîtrise de l’eau et de l’énergie a-t-elle été étudiée de près par les concepteurs du projet.

 

Côté équipements, tout a été conçu pour un confort maximum. À commencer par une super­ficie plus vaste occupant désormais 4653 m2. Parking pour les professeurs, accroche-vélos pour les élèves, casiers pour ceux qui déjeunent sur place le midi… rien n’a été laissé au hasard.

 

Toutes neuves, plus lumineuses et équipées des dernières technologies, les 14 salles d’enseignement général sont nettement plus spacieuses.

 

D’ici peu, toutes disposeront d’un ordinateur connecté à Internet et d’un vidéo-projecteur. Deux sont dédiées à l’histoire-géographie, une aux langues, une aux sciences et vie de la terre, deux sont des salles de sciences expérimentales.

Collège Laplace

 

Il y a également deux salles de technologie aménagées en îlots de cinq élèves, une salle d’arts plastiques, une salle de musique ou encore une salle d’informatique avec 25 postes. Un centre de documentation et d’information a aussi vu le jour, tout comme un grand gymnase de 600 m² avec quatre vestiaires dotés de douches, une salle polyvalente (pour des projections pouvant accueillir jusqu’à 100 places assises) et un vaste réfectoire de 180 m². Même la cour de récréation a été réhabilitée : mieux sécurisée et située au centre de l’établissement, elle est maintenant plus facile à surveiller. Enfin, un ascenseur pour les personnes handicapées et à mobilité réduite a été installé.

 

Des “plus” pédagogiques

 

Agrandi, le collège dispose aujourd’hui d’une capacité d’accueil de 400 élèves, contre 320 auparavant. Mais cela ne pénalisera en rien le suivi individualisé des collégiens, marque de fabrique de l’établissement. En effet, Amédée-Laplace conservera sa moyenne de 23 à 25 élèves par classe. L’accompagnement personnalisé et les études surveillées sont maintenus. Architecture, théâtre, canoë-kayak, initiation à la vidéo, jardin pédagogique, découverte professionnelle, association sportive dynamique (football, handball, basket-ball, futsal)… Les multiples projets engagés par l’équipe pédagogique de l’établissement, indispensables à l’épanouissement des élèves, sont ainsi poursuivis.

 

Dans le même sens enfin, le Café des parents, ouvert désormais en dehors des heures de cours, sera davantage accessible et plus confortable (il disposera notamment d’un point d’eau). Ce lieu de rencontres et de lien social est aujourd’hui très fréquenté par les parents, qui ont pris l’habitude d’y échanger leurs expériences éducatives. Avec ce nouvel établissement, dont les travaux de 19 millions d’euros ont été financés par le Département, tout est fin prêt pour favoriser la réussite des élèves. 

 

 

Le collège en chiffres

4653 m² de superficie.

400 élèves répartis dans 15 classes
(une seizième ouvrira à la rentrée prochaine).

23 à 25 élèves en moyenne par classe.

19,3 millions d’euros : coût des travaux
[comprenant la construction du collège provisoire], financés par le Conseil général.

14 salles d’enseignement général réhabilitées, 1 salle de sport de 600 m2 et 1 réfectoire de 180 m2.