L'Œil vers... le Portugal
diminuer la taille du texte augmenter la taille du texte Imprimer

La 36e édition du festival cinématographique L’Œil vers… se déroulera du 21 novembre au 5 décembre 2017, au cinéma La Lucarne. Cap sur le Portugal révélé par un cinéma attaché au quotidien, mais aussi très esthétique et porteur de rêves.

 

Cette année, le collectif val-de-marnais initiateur de la manifestation L’Œil vers… a décidé de braquer ses caméras en direction du Portugal, du 21 novembre au 5 décembre. Une 36e édition pour ces Journées cinématographiques du Val-de-Marne, sur fond de lutte contre le racisme et pour l’amitié entre les peuples, dont le but est de faire découvrir, chaque ­année, une société étrangère à travers un cinéma de qualité.

 

Après l’Algérie, l’Espagne ou encore la Chine, c’est au tour du ­Portugal. “Finalement, c’est un pays où l’on va en ­vacances, mais dont on ne connaît pas réellement le fonctionnement de la société, ni son histoire…”, ­explique Corinne Turpin, responsable du cinéma La Lucarne à la MJC du Mont-Mesly.

 

Le comité de ­sélection de L’Œil vers… a donc retenu 12 films ­répondant à plusieurs critères : l’immigration, les Portugais de France, les mondes ouvrier et paysan, la musique ou encore la question coloniale. Douze films qui ­seront projetés dans 12 salles du Val-de-Marne.

 

Tous les rêves du monde de Laurence Ferreira Barbosa

 

“Le cinéma portugais est à la fois très artistique et ­esthétique, tout en étant proche des ­réalités quotidiennes de sa société”, ­ajoute la responsable, également membre du comité de sélection. ­Observer une ­société étrangère pour soulever des questions et débats sur notre propre société, l’Œil vers… reste fidèle à sa philosophie d’origine. Si chacune des salles participantes décide de sa programmation, à Créteil, le cinéma La Lucarne, qui accueille comme chaque année la manifestation, diffusera les 12 films.

 

En avant-première, L’Usine de rien, de ­Pedro Pinho, une fiction sur la lutte ouvrière dans laquelle des travailleurs surprennent leur direction en train de ­vider leur usine de ses machines. Ils comprennent alors qu’une délocalisation se profile ! Saint-Georges, de Marco Martins, tourné dans les quartiers populaires de Lisbonne, fera l’objet d’une soirée, en partenariat avec La Ligue des droits de l’Homme, durant laquelle les spectateurs pourront débattre autour du thème de la guerre coloniale en ­Angola. Nouveauté, cette année, une séance familiale mixera cinéma et musique, notamment l’envoûtant fado. Une séance qui aura été préparée en amont, lors d’ateliers à la MJC du Mont-Melsy durant lesquels les jeunes ont appris à réaliser des bandes son. L’Œil vers… s’infiltre dans tous les recoins du Portugal pour livrer tous ses secrets.

 

Rencontres et animations à La Lucarne

 

 Fados de Carlo Saura

 

>> consulter le programme (pdf)

 

  • Vendredi 24 novembre à 20h30

Soirée de clôture de la Semaine de la Fraternité initiée par la Ligue des droits de l’Homme, consacrée au fado, avec Elsa Ramos (chant) et Salvatore Fraschini (guitare). Projection de Lettres de la guerre d’Ivo M. Ferreira, suivie d’un débat avec un invité de la Ligue des droits de l’Homme.

 

  • Dimanche 26 novembre à 14h30

Performance artistique par le collectif Alma Nue. Projection de Tous les rêves du monde de Laurence Ferreira Barbosa, suivie d’un débat avec la réalisatrice. Pour tous à partir de 13 ans.

 

  • Mardi 28 novembre à 20h30

Soirée thématique autour de la société ­portugaise. Projection de Saint-Georges de Marco Martins, suivie d’un débat avec Alicia Fernandez Garcia, sociologue, et Pascal de Lima, économiste.

 

  • Vendredi 1er décembre à 20h

En avant-première, projection de L’Usine de rien de Pedro Pinho, suivie d’un débat en présence d’un réalisateur de l’Acid (Association du cinéma indépendant pour sa diffusion) soutenant le film.

 

  • Samedi 2 décembre à 16h30

Ciné-concert Fado Remix : projection des courts métrages “Rêves portugais”, suivie d’un concert par l’atelier de musique assistée par ordinateur du CSC Madeleine-Rebérioux. Pour tous à partir de 9 ans.

 

  • Dimanche 3 décembre à 14h30

Projection de Mystères de Lisbonne, de Raoul Ruiz, présenté par un spécialiste du cinéma portugais.

 

Trois expositions

 

Dans le cadre de L’Œil vers… le collectif Alma Nue pose ses valises à la MJC du Mont-Mesly, au cinéma La Lucarne et au CSC Madeleine-Rebérioux. Du 18 novembre au 18 décembre, graphisme, peinture, vidéo, création textile, techniques mixtes et installations seront à l’honneur à travers trois expositions pluridisciplinaires : “02 mail”, “Murs et Territoires” et “Alchimie sur mesure : transformations textiles”.

 

Vernissage et performances le 18 novembre, au CSC Rebérioux (01 41 94 18 15)

À partir de 15h.

Programme complet sur

www.mjccreteil.com

L’Œil vers… le Portugal

Du 21 novembre au 5 décembre au cinéma La Lucarne [MJC du Mont-Mesly, 100, rue Juliette-Savar].

Programme complet au 01 45 13 17 00 ou sur www.loeilvers.org