Prévention : ayez les bons réflexes !
diminuer la taille du texte augmenter la taille du texte Imprimer

Pour protéger votre domicile contre les cambriolages, éviter les vols à la fausse qualité, faire face aux situations d’urgence, voici quelques conseils.

 

Tout au long de l’année, la Police va à la rencontre, notamment, des seniors pour les sensibiliser aux dangers de la route et aux agressions dont ils pourraient être victimes lors de déplacements ou chez eux. Des séances d’information sont organisées dans les clubs de retraités, les centres d’action sociale, les maisons de retraite ou les comités de quartier. Pour vous aider également, de nombreux guides pratiques et, sur les sites Internet de la Préfecture et de la Police, de nombreux conseils de prévention ainsi que des numéros d’urgence (www.prefecturedepolice.interieur.gouv.fr).

 

Contre les cambriolages

 

Des précautions élémentaires sont à respecter. Par exemple, lorsque vous prenez possession d’un nouvel appartement ou d’une maison, pensez à changer les serrures et à munir votre porte d’un système de fermeture fiable, d’un viseur optique, d’un entrebâilleur, faisant partie d’équipements de protection adaptés et agréés. N’inscrivez pas vos nom et adresse sur votre trousseau de clés. Ne laissez pas vos clés sous le paillasson, dans la boîte aux lettres, dans le pot de fleurs… Confiez-les plutôt à une personne de confiance.

 

De nuit, en période estivale, évitez de laisser les fenêtres ouvertes. Ne laissez pas traîner dans le jardin, une échelle, des outils, un échafaudage… Placez en lieu sûr et éloigné des accès, vos bijoux, carte de crédit, sac à main, clés de voiture et ne laissez pas d’objets de valeur qui soient visibles à travers les fenêtres. Signalez au commissariat de police ou à la brigade de gendarmerie tout fait suspect pouvant laisser présager la préparation ou la réalisation d’un cambriolage.

 

En cas d’absence durable

 

Avisez vos voisins ou le gardien de votre résidence. Faites suivre votre courrier ou faites-le relever par une personne de confiance. Vous pouvez également créer l’illusion d’une présence, à l’aide d’un programmateur pour la lumière, la télévision, la radio…

 

Dans le cadre des opérations “Tranquillité vacances” organisées durant les vacances scolaires, signalez votre absence au commissariat de police ou à la brigade de gendarmerie ; des patrouilles pour surveiller votre domicile seront organisées.

 

Si vous êtes victime d’un cambriolage

 

Prévenez immédiatement le commissariat de police ou la brigade de gendarmerie en composant le 17 (depuis un téléphone fixe) ou le 112 (depuis un portable). Si les cambrioleurs sont encore sur place, ne prenez pas de risques ; privilégiez le recueil d’éléments d’identification (type de véhicule, langage, stature, vêtements…). Avant l’arrivée de la police ou de la gendarmerie, ne touchez à aucun objet, porte ou fenêtre et interdisez l’accès des lieux à toute personne. Déposez plainte au commissariat ou à la brigade de votre choix (article 5 de la Charte d’accueil du public). Munissez-vous d’une pièce d’identité.

 

Faites opposition auprès de votre banque, pour vos chéquiers et cartes de crédits dérobés. Déclarez le vol à votre assureur. Le dépôt de plainte après un cambriolage est essentiel. Il permet aux cellules cambriolages implantées dans le département de faire des recoupements et ainsi d’appréhender les malfaiteurs.

 

Comment se protéger des vols à la fausse qualité ?

 

Ce sont des vols avec usurpation d’identité. En se faisant passer pour des professionnels (agents EDF, ramoneurs, postiers, plombiers, voire policiers), des escrocs abusent de votre crédulité pour s’introduire chez vous dans l’intention de voler vos objets de valeur et liquidités.

 

Si la personne se présente à l’interphone ou à votre porte, utilisez systématiquement l’entrebâilleur et le judas, et exigez la carte professionnelle et l’ordre de mission (ou le justificatif de passage).En cas de refus, ne la laissez pas entrer.

Carte professionnelle

Exigez la présentation d'une
carte professionnelle.

 

Si vous êtes avisé du passage d’une personne, vérifiez sa venue auprès de l’organisme d’origine (votre bailleur, par exemple).

 

Si vous faites entrer quelqu’un chez vous, ne le quittez pas, accompagnez-le dans tous ses déplacements à l’intérieur de votre domicile. Quelle que soit la profession de celui qui se présente chez vous, vous ne devez en aucun cas le laisser entrer après 18 heures ou si vous éprouvez le moindre doute.

 

 

Tranquillité seniors

Vous êtes âgé de 65 ans et plus et avez récemment été victime d’une infraction sur la voie publique ou à votre domicile ? Vous pouvez vous inscrire auprès de votre commissariat pour bénéficier de l’opération “Tranquillité seniors”. Cette inscription vous permettra d’être contacté pour bénéficier de conseils de prévention personnalisés. Si nécessaire, une visite à votre domicile pourra être effectuée.