Recrutement emploi
diminuer la taille du texte augmenter la taille du texte Imprimer

Pôle Emploi aux avant-postes

 

Le Pôle Emploi de Créteil développe la technique du “recrutement par simulation”, basée sur une série de tests pratiques plutôt que sur un curriculum vitae. Une méthode qui séduit de plus en plus d’entreprises du territoire.

 

Imaginons : une bande sonore avec des bruits de fourchettes et un brouhaha de conversations. Un serveur arrive : est-il réactif ? A-t-il le sourire ? Mémorise-t-il bien la commande ?

 

Nous sommes dans un restaurant fictif, reconstitué pour l’occasion, où des demandeurs d’emploi s’essayent aux métiers de bouche. Les recruteurs du Pôle Emploi observent les candidats et évaluent leurs aptitudes, en conditions réelles.

 

Voilà à quoi ressemble la méthode de recrutement par simulation (MRS), de plus en plus utilisée par Pôle Emploi pour aider les entreprises à dénicher les bons profils. Exit les sacro-saints CV et lettres de motivation, cette méthode permet de détecter immédiatement les “potentiels”.

 

Mise au point au milieu des années 1990 par l’ANPE (qui a fusionné en 2009 avec l’Assedic), cette forme de recrutement est une “marque déposée” par Pôle Emploi.


Le siège de Pôle emploi avenue du Général de Gaulle

Elle permet à chacun d’y trouver son compte : les entreprises, dont le secteur manque de main-d’œuvre ou qui cherchent à diversifier leurs profils, les candidats, qui ont des chances égales de décrocher le job pourvu qu’ils aient des aptitudes pour le métier, et Pôle Emploi, qui, de son côté, multiplie les conventions de partenariat avec les entreprises locales.

 

“Pas de CV, des tests en situation avant les entretiens, pour évaluer les compétences, et une lutte active contre les discriminations, voilà comment résumer la MRS”, explique, convaincu, Xavier Desoblin, directeur du Pôle Emploi de Créteil, qui recense, à ce jour, 4000 demandeurs d’emploi.

 

Approuvée par la Haute autorité de lutte contre les discriminations et pour l’égalité (Halde), la méthode a été testée à de multiples reprises sur la ville. La Poste, les restaurants McDonald’s et Quick ont notamment fait appel au Pôle Emploi de Créteil pour leur recrutement.

 

Des tests de mise en situation
Aujourd’hui, c’est au tour de Saturn d’emboîter le pas. Le magasin, filiale du groupe Boulanger, spécialisé en multimédia, qui ouvrira ses portes en juin prochain au centre commercial régional Créteil Soleil, vient de signer un contrat de partenariat avec Pôle Emploi.

 

L’objectif : recruter 119 employés en CDI. Sont ainsi recherchés, via la MRS, des vendeurs(ses), des employé(e)s libre-service et des hôtes(ses) d’accueil.

 

Concrètement, comment, cela va-t-il se passer ? Dans un premier temps, les demandeurs d’emploi (qui ont fait acte de candidature spontanée ou qui ont été contactés par Pôle Emploi) participeront à un atelier de présentation de l’entreprise et des postes qu’elle propose.

 

Les candidats intéressés passeront ensuite des tests devant un jury de Pôle Emploi. Au programme, des exercices pratiques de mise en situation. “Le but est, en effet, de détecter un potentiel, même chez des personnes qui n’ont pas de formation ou d’expérience.


Au cours d'une simulation, les candidats sont évalués par les recruteurs du pôle Emploi

L’intérêt de la MRS, c’est d’ouvrir à des candidats atypiques des postes qu’ils n’auraient pas pu atteindre par la voie de recrutement classique”, précise Xavier Desoblin. Les épreuves de MRS pour Saturn ont débuté le 18 mars. Les candidats sélectionnés seront ensuite présentés à l’entreprise, qui, après un entretien individuel, reste bien évidemment libre de ses choix.

 

Dans les mois à venir, il se pourrait également que le groupe industriel Tep, spécialisé dans la propreté et les services associés, qui implantera son siège social boulevard Jean-Baptiste-Oudry, utilise la même méthode de recrutement pour embaucher ses employés (agents de propreté, managers de proximité et cadres).

 

Des partenariats avec les structures d’insertion

 

Parallèlement à cette méthode innovante de recrutement, le Pôle Emploi de Créteil a mis en place toute une série de nouvelles offres de services publics. Parmi celles-ci, l’atelier CV (en individuel) ou encore la simulation d’entretien avec son conseiller emploi (simulation auparavant effectuée en groupe), afin de “personnaliser au maximum les conseils donnés aux demandeurs d’emploi”.

 

Pôle Emploi essaie aussi de nouer des liens étroits avec les structures d’insertion et les partenaires économiques de Créteil. Par exemple, Plaine centrale Initiative, la Mission locale, la Maison départementale des personnes handicapées, Cap Emploi, le service économique de Plaine centrale, ou encore le Club d’entreprises (Cecap). À chaque fois, l’idée est toujours la même : travailler au plus près des besoins locaux, pour que les retombées économiques des entreprises qui s’implantent sur la ville profitent, en priorité, aux Cristoliens. La même démarche devrait aussi prévaloir pour les recrutements à venir, à l’occasion des chantiers de renouvellement urbain sur Créteil.

 

Saturn recrute : 119 emplois en CDI

 

En vue de l’ouverture prochaine de sa grande surface multimédia au centre commercial Créteil Soleil, Saturn recrute en CDI des vendeurs(ses), hôtes(ses) de caisse et employé(e)s libre-service. 

Les personnes intéressées doivent s’adresser au Pôle Emploi de Créteil, 85, avenue du Général-de-Gaulle [par courrier avec la mention “recrutement-Saturn”].