Actualités sportives

Coup double pour les Bleues à Créteil
Handball/Équipe de France féminine. Réunies à la Maison du hand de Créteil, les Bleues ont démarré leur préparation aux Jeux olympiques de Tokyo (du 23 juillet au 8 août 2021). Et pour ­répéter ses gammes, rien ne vaut la confrontation. Les filles affrontaient donc les toujours redoutables danoises au Palais des sports Robert Oubron, l’antre des Cristoliens de Starligue. Un retour sur le parquet pour les Françaises, après leur finale perdue à l’Euro contre la Norvège. Pour leur première rencontre, jeudi 18 mars, les Tricolores ont dominé le Danemark (26-22).

 

Deux jours après leur succès, samedi 20 mars, les Bleues retrouvaient le Palais des sports pour le match retour. Elles finissent par s’imposer d’un petit point (24-23) après quelques difficultés en seconde période. Les filles ­d’Olivier Krumbholz, le sélectionneur de l’équipe de France féminine, peuvent quitter Créteil avec le sentiment du devoir accompli !

 

Les Bleues, à l’image de Béatrice Edwige, montrent leur ténacité avant les JO de Tokyo.

Les Bleues, à l’image de Béatrice Edwige, montrent leur ténacité avant les JO de Tokyo.

 

Créteil doit relancer la machine !
Football. Match après match, les Cristoliens s’approchent de la zone rouge. Il y a eu les défaites contre Cholet (2-1), le 20 février, le SC Lyon (2-0), le 23, puis une belle victoire contre Annecy (4-1), le 27. Toutefois, cela n’aura pas suffi, puisque la série noire reprend en mars avec trois écueils : Quevilly (1-0), le 5, le Stade Briochin (2-1), le 9, puis encore le 13 mars 2021, face au Red Star (2-0). Pourtant, le club a connu un bon début de saison jusqu’à la trêve hivernale et le départ, pour raisons personnelles, de Carlos Secretário. La nomination de Richard Déziré n’a pas porté les fruits escomptés, et celui-ci a été remplacé par Emmanuel Da Costa, 43 ans. Le nouveau technicien est rompu aux joutes du championnat National, puisqu’il a été l’entraîneur du leader actuel, Quevilly, de 2013 à 2020. Élu meilleur entraîneur de National en 2017, le natif de Rouen est un meneur d’hommes reconnu. Le nouvel homme fort du banc cristolien aura la lourde tâche de retrouver une attaque conquérante pour engranger des points. « Je suis très heureux de rejoindre l’USCL. J’ai hâte de travailler avec ce groupe de qualité pour essayer d’obtenir une dynamique de victoires. » En avril, les Cristoliens, à 2 points de la zone de relégation, disputeront cinq matchs décisifs. Ils se rendront au Mans, le 2, à Villefranche-Beaujolais, le 16, et à Concarneau, le 30 ; ils accueilleront Bourg-Péronnas, le 9, et Sète, le 23.

 

Jacques-Antoine Pelletier lors de la défaite contre le Red Star.

Jacques-Antoine Pelletier lors de la défaite contre le Red Star. © Pierre-Yves Salinière 

 

Larbi Bouriah, sélectionné olympique


À 38 ans, le pongiste Larbi Bouriah, fort de 20 ans de carrière à Créteil et directeur technique de l’USC Tennis de table depuis plus 10 ans, a décroché le Graal en février 2020 : son billet pour les Jeux olympiques de Tokyo. Celui qui évolue au niveau de la 100e place au classement hexagonal et de la 200e au plan international défendra les couleurs de l’Algérie en juillet 2021.

 

Larbi Bouriah

© DR

 

Comment êtes-vous venu au tennis de table et où avez-vous fait vos débuts ?
Larbi Bouriah. J’avais 7 ans quand j’ai fait mes premiers pas dans le tennis de table. C’était par le biais d’animations dispensées dans les écoles. J’étais à l’école Félix Éboué. En parallèle, je faisais du football, mais j’ai découvert que je préférais les sports individuels. Je me suis tourné naturellement vers le ping-pong. J’ai poursuivi au collège Guyard, en classe aménagée, puis au lycée Léon Blum.

 

Le tennis de table cristolien avait connu une période faste. Qu’en est-il aujourd’hui ?
LB. Effectivement, nous avons été en N1 (2e division), mais nous sommes redescendus en régional (5e division). Le tennis de table souffre de l’absence de diffusion médiatique, et cela se répercute sur les clubs. Dans le secteur loisirs et animations, cela fonctionne bien, mais c’est plus compliqué dans le secteur compétition. On a du mal à fidéliser. Pour autant, le club est dynamique et il y a une bonne ambiance !

Comment s’est passée votre qualification pour les JO avec l’équipe d’Algérie ?
LB. Après les Jeux africains à Rabat, au Maroc, en septembre 2019, il ne restait que quatre places au tournoi de qualification olympique à Radès, en Tunisie, en février 2020. J’ai décroché mon billet pour Tokyo trois jours après mes 37 ans. Je suis le 9e pongiste algérien à être qualifié et le premier depuis 2008. C’est un rêve qui se réalise de participer à une olympiade.

 

Quelle est votre préparation ?

LB. Depuis cet été, je m’entraîne 5 à 6 fois par semaine, jusqu’à six heures par jour, avec un mélange de travail physique et technique axé sur la vitesse, l’explosivité, les différents appuis… Il m’arrive également de faire des joggings pour travailler l’endurance.

 

Comment vous voyez-vous après les JO ?

LB. C’est la grande interrogation du moment ! J’avais arrêté après les Jeux africains, en 2019, alors les jeux de Tokyo, c’est une grande aventure que je vis avec un plaisir immense. C’est une seconde jeunesse ! À 38 ans, je repousse mes limites. Dans trois ans, il y aura les Jeux olympiques de Paris 2024. Ça reste un objectif envisageable. Porter les couleurs de l’Algérie à Paris, ce serait bien.

 

Palmarès de Larbi Bouriah en Équipe d’Algérie

  • 2020 (février) : qualification pour les JO de Tokyo.
  • Championnat d’Afrique : triple médaillé de bronze par équipe (2013, 2015, 2018). Quart de finale en double (2015).
  • Championnat arabe des Nations : médaille d’argent en double (2018) et par équipes (2008 et 2018).
  • Jeux méditerranéens : une participation (Tarragone, Espagne 2018).
  • Championnats du monde : trois participants par équipes (Moscou 2010, Kuala-Lumpur 2016 et Halmstad 2018).
  • Quadruple champion d’Algérie en individuel (2010, 2011, 2012, 2018).

 

Aurel Manga, 5e des championnats d’Europe en salle
Athlétisme. Le 7 mars 2021, en finale du 60 m haies des championnats d’Europe en salle, à Toruń, en Pologne, le Cristolien Aurel Manga a pris une très honorable 5e place. Auparavant, aux championnats de France en salle, du 19 au 21 février, à Miramas, Aurel Manga avait pris la médaille d’argent du 60 m haies, tout comme la cadette Jade El ­Haouzy à la perche. Enfin, en junior, ­Christophe Delaunay-Belleville s’était octroyé l’or sur 800 m.

 

Aurel Manga

© US Créteil

 

Des Béliers à l’Insep
Lutte. Après Djamel Ainoui et Sébastien Chambinaud, Créteil accueille une nouvelle génération de haut niveau sur les tapis, avec Ilian Ainaoui et Gildas Chambinaud. Les deux jeunes Cristoliens viennent de participer à un stage à l’Insep (Institut national du sport, de l’expertise et de la performance) avec l’équipe de France. Les deux lutteurs, suivis par deux anciens de la maison USC Lutte, Gil Nugues et Maxime François, ont pu démontrer toutes leurs compétences aux entraîneurs nationaux.

 

Des Béliers à l’Insep

© US Créteil

 

Des prochains matchs essentiels !
Handball. Si les Cristoliens enchaînent les défaites, Montpellier (29-28), le 4 mars, et Nantes (27-25), le 17, ils font preuve de concentration et d’envie de bien faire car ils ne sont qu’à un ou deux points de faire des hold-up face à des équipes majeures de la Starligue. Des poteaux, un peu de malchance et quelques erreurs les privent des points nécessaires pour sortir de la zone de relégation. Toutefois, les Béliers, derniers du classement et restés sans victoire depuis le 13 octobre, viennent de renouer avec le succès lors de la réception de Chartres sur un score probant (32-24), le 24. Les prochains matchs seront essentiels. Créteil accueillera Toulouse, le 4 avril, Ivry, le 21, et Limoges, le 24. Entre temps, les Béliers se rendront à Chambéry, le 10, et Aix, le 18.

 

Yoann Gibelin face à la défense nantaise

Yoann Gibelin face à la défense nantaise. © HBC Nantes 

 

Appel à candidatures : rejoignez les seniors féminines
Foot féminin. En projection de la saison 2021/2022, la section féminine de l’USC Football (label argent FFF), en Régionale 3, est à la recherche de joueuses seniors, de niveau régional, pour étoffer son effectif. Depuis plusieurs saisons, l’USC Football développe un projet ambitieux pour le foot féminin, avec l’objectif d’une montée en D2 dans les 5 ans. Nombreux avantages : licence attractive, stage d’avant saison, déplacements en car lors des compétitions, participation à des événements… Les candidatures sont à envoyer par mél à association@uscl.fr.

 

Championnat de France, un podium 100 % cristolien
Squash. Au championnat de France élite, les 6 et 7 mars, à Bordeaux, Camille Serme remporte la couronne nationale pour la 12e fois et dépasse Corinne Castets et Isabelle Stoehr (11 titres chacune). Comme en 2020, le podium est 100 % cristolien. Mélissa Alvès est en argent, et Énora Villard prend le bronze. Lors de la finale, Camille a subi un début tonitruant de sa partenaire Mélissa, avant de prendre le dessus (1-11, 14-12, 11-6 et 11-6). « J’ai bien cru que j’allais devoir attendre un an de plus pour remporter ce douzième titre. Mélissa m’a dominée en longueur, je n’arrivais pas à trouver de solution pour lui passer devant. C’est grâce à ma combativité que j’ai réussi à revenir dans la partie. Petit à petit, j’ai gagné en précision, ce qui m’a permis d’avoir mes propres opportunités d’attaquer. » Une team cristolienne très en forme ! À l’Open PSA Cognac, du 26 au 28 février, Edwin Clain et Manuel Paquemar ont remporté leur 1er tour. Par la suite, les deux jeunes Cristoliens se sont inclinés face à beaucoup mieux classés.

 

Mélissa Alvès, Camille Serme, Énora Villard au championnat de France élite

Mélissa Alvès, Camille Serme, Énora Villard au championnat de France élite. © USC Squash 

 

Les Béliers continuent de naviguer
Canoë-Kayak. Alors que les premiers tests nationaux ont démarré en ce début d’année 2021, quatre athlètes de l’USC Canoë-kayak ont pu concourir. Yseline Huet était retenue en équipe de France marathon. Gabrielle Jacob, du pôle développement France, s’est classée première de la finale D sur 200 m. Robin Saliba, également en équipe de France, a réalisé une belle performance en s’adjugeant la première place de la finale B et septième temps du général. Erwan Broudic, junior et membre du pôle régional, a pris la 3e place de la finale G et la 4e sur le 1000 m en finale F.

 

Les Béliers continuent de naviguer

© US Créteil

 

En bref

 

Multisports
Le 11 mars 2021, l’union sportive de Créteil (USC) a fêté ses 85 ans. Fondée en 1936, l’USC continue de marquer de son empreinte des générations de Cristoliens !

 

Badminton
Les championnats d’Europe individuels auront lieu du 27 avril au 2 mai, à Kiev, en Ukraine. Le Cristolien Brice Leverdez, 34 ans, portera le maillot français.

 

Cyclisme
Aux championnats de France cyclo-cross master, le 21 février, sur l’île de loisirs de Saint-Quentin-en-Yvelines, Sylvain Abadie (Master 6), pensionnaire de l’USC Cyclisme, s’offre le bronze.

 

Échecs
Le prochain cours adultes aura lieu en ligne, par Skype, le mardi 13 avril. Renseignements : club@creteil-echecs.com


Haltérophilie/Musculation

Tous les samedis et dimanches, en matinée, l’USC Haltérophilie/Musculation/Fitness organise ses activités sportives en extérieur. N’hésitez pas à rejoindre l’association membre ! Renseignements au 06 04 48 00 02.

 

Foot féminin
Lors de la Journée internationale des droits des femmes, le 8 mars, la section féminine de l’USC Football, en championnat R3, a concocté un clip vidéo afin de promouvoir l’égalité femme-homme dans la vie de tous les jours, et plus spécifiquement dans le cadre du football. Retrouvez-le sur la page Facebook de l’USCL .

 

Handball
La rencontre Créteil-Tremblay, initialement prévue le dimanche 21 mars est reportée au mardi 11 mai.