Anniversaire : le chœur Montaigut fête ses 40 ans
Le chœur Montaigut fête ses 40 ans

En arrivant à Créteil, Michel Lambert, passionné de musique et choriste lui-même, se rend compte que ce type de formation artistique n’existe pas encore dans la ville. Nous sommes en 1979 et il décide de créer le chœur Montaigut.

 

“On est vraiment parti de zéro, se souvient-il aujourd’hui avec le sourire. Pour recruter, on a distribué des mots dans toutes les boîtes aux lettres du quartier Montaigut, en donnant rendez-vous au sous-sol de la résidence Marivaux !” Malgré ces conditions pas nécessairement idéales, une vingtaine de passionnés répondent tout de même présents. Après une expérience d’un an concluante, le chœur Montaigut décide de repartir pour une nouvelle saison, et ainsi de suite jusqu’à fêter ses 40 ans à l’automne 2019. Une longévité incroyable pour Michel Lambert, qui se rappelle des difficultés des premiers temps. “On a donné notre premier concert dans la salle à manger de Marivaux. Ensuite, nous avons répété pendant quelques années dans le gymnase Monge avant d’atterrir dans le réfectoire de l’école Chateaubriand, où travaillait ma femme. Avant d’obtenir notre local actuel au CACM, il a fallu se débrouiller ! Mais on a eu la chance de compter très vite sur le soutien de la municipalité.” Dans les années 90, ils sont près d’une centaine à fréquenter le chœur, avant que celui-ci ne revienne à un chiffre plus raisonnable, une quarantaine de personnes, dont trois font partie des pionniers et étaient déjà là en 1979 !

 

 

Le chœur Montaigut fête ses 40 ans

 

Le changement dans la continuité

 

En 2006, Michel Lambert passe la main. Pour lui succéder comme chef de chœur, il choisit Elsa Spetebroodt, chanteuse depuis 1996 et pianiste confirmée. “Avant de rejoindre le chœur Montaigut, j’ai évolué dans la chorale de l’université de Créteil et dans le chœur d’Aulnay-Sous-Bois”, précise-t-elle. Elsa est donc une artiste accomplie et l’association l’aide à appréhender son nouveau rôle en la soutenant, notamment par le biais de formations. Le chœur Montaigut est réputé pour son exigence et son sérieux, mais il accueille aussi avec un grand plaisir les néophytes et prend le temps de les initier et de les aider à progresser.

 

Le chœur Montaigut fête ses 40 ans

 

“C’est important d’avoir un cadre pour travailler correctement, reconnaît Elsa Spetebroodt. On veut donner le meilleur de nous-mêmes au public qui se déplace pour nous écouter, mais cela n’empêche pas la convivialité.” “Nous fêtons les anniversaires, les naissances, les retraites et on discute souvent tard après les répétitions”, confirme Nelly Dutkiewicz, la présidente du chœur. Des événements qui sont autant de moments forts de la vie du chœur, et parfois plus que cela pour certains chanteurs. “Certains voient les répétitions comme une bouffée d’oxygène”, reconnaît Nelly. “Nous avons une chanteuse de 82 ans qui vit seule, ajoute Elsa. Pour elle, chaque répétition est un rayon de soleil dans sa semaine et elle sait qu’elle peut compter sur la solidarité des autres chanteurs en cas de besoin.” Car le chœur Montaigut, c’est autant une aventure humaine qu’un espace artistique.

 

Travail et bonne humeur

 

Les répétitions ont lieu le lundi soir de 20h30 à 22h30, mais chaque chanteur a ensuite du travail individuel pour continuer à progresser et mieux appréhender l’œuvre qu’il va chanter. Si l’exigence est continue, la pression se fait plus forte à l’approche d’une représentation, car il faut rôder le spectacle, travailler sur les nuances, ou encore apprendre à rester endurant. Pour cela, le chœur organise quatre week-ends de travail par an, dont un loin de ses bases. L’objectif est aussi que les choristes apprennent à se connaître et tissent des liens d’amitié. “Nous sommes tous bénévoles et faire partie du chœur demande beaucoup de sacrifices, c’est pour cela qu’on veut qu’il y ait une vie autour du chœur, une vraie vie de groupe solidaire et amicale.”

 

Le chœur Montaigut fête ses 40 ans

 

Dans le même état d’esprit, le chœur organise aussi des tournées, “des moments à la fois culturels, touristiques et musicaux”. Il s’est déjà produit en Corse, à Prague, à Florence et envisage de fêter son quarantième anniversaire lors d’une semaine en Alsace. En 2021, il se produira en Allemagne à l’invitation d’une chorale du cru. Un plaisir autant qu’une nécessité, car chanter en région parisienne n’est pas toujours simple. Alors même si le chœur est profane, il se produit régulièrement dans des églises. “Une partie de notre programmation est de la musique sacrée, c’est un passage incontournable et c’est souvent plus facile dans les églises qui ont la taille et les structures pour nous accueillir.” On peut toutefois avoir la possibilité d’entendre le chœur Montaigut, régulièrement invité lors des manifestations de la Ville, comme Parcs et Jardins en fête. “Nous donnons 7 à 8 concerts par an, confirme Elsa Spetebroodt. C’est le but ultime pour les chanteurs et surtout l’occasion de présenter un an ou 18 mois de travail au public.”

 

Le chœur Montaigut fête ses 40 ans

 

Pour rejoindre le chœur Montaigut, contactez Elsa Spetebroodt à l’adresse chef@choeurmontaigut.com ou la présidente de l’association, Nelly Dutkiewicz, à l’adresse president@choeurmontaigut.com

 

Les répétitions ont lieu le lundi soir de 20h30 à 22h30 au CACM, 2, rue Molière, dans le quartier du Montaigut.

 

>> en savoir plus

Article de Créteil, Vivre Ensemble, février 2020 n°399

F@ire ensemble