Assises de la ville : ils ont imaginé la ville de demain
Assises de la ville 2019

Ils ont imaginé la ville de demain

Plusieurs centaines de Cristoliennes et Cristoliens ont participé aux Assises de la Ville qui se sont tenues les samedi 15 et dimanche 16 juin 2019.

 

La journée du samedi, qui mêlait expositions et ateliers interactifs sur le thème de “La ville de demain”, a remporté un vif succès. Les habitants ont pu s’initier à la pratique d’outils numériques, se sensibiliser aux fake news, préparer des smoothies en pédalant ou fabriquer des produits cosmétiques sans perturbateur endocrinien. La table ronde du dimanche matin a permis de restituer les travaux des ateliers préparatoires aux Assises ainsi que ceux du groupe de travail “Je prends soin de ma ville”. Des pistes de réflexion pour améliorer la ville de demain ont été abordées : passages piétons en 3D et pédibus pour sécuriser la circulation des piétons, nudges (techniques visant à modifier en douceur nos comportements) comme, par exemple, un marquage au sol ludique qui mènerait à une poubelle pour inciter à jeter les détritus au bon endroit, davantage d’abris à vélos pour favoriser les circulations douces…

 

Assises de la ville 2019

 

Imaginons la ville de demain avec l’îlot Jacquard

 

Lors des Assises de la Ville, organisées sur le thème “Imaginons la ville de demain”, un projet urbain et économique, d’envergure et innovant, a été présenté sur le stand du territoire GPSEA. Ce projet concerne l’aménagement de l’îlot Jacquard, un terrain que possède le territoire à l’entrée du quartier de l’Échat. Cette parcelle se trouve idéalement située à proximité immédiate de la station de métro Créteil l’Échat, mais aussi de la future nouvelle gare du Grand Paris Express. GPSEA qui, en février 2019, avait lancé un appel à candidatures, a reçu quatre propositions en mai 2019. Ces propositions devaient répondre à un strict cahier des charges et incarner une architecture à la fois audacieuse et emblématique de la transition énergétique et écologique. Elles devaient aussi donner une large part à l’économie, avec l’intégration d’un pôle (cluster) “sport et santé” et l’accueil d’activités commerciales, économiques et de recherche, en lien avec la filière santé de Créteil. Une structure “sport sur sable” devait compléter l’offre.

 

Les 4 projets étaient exposés sur le stand du GPSEA pendant les Assises de la Ville.

Les 4 projets étaient exposés sur le stand du GPSEA pendant les Assises de la Ville.

 

Les projets innovants des étudiants de l’Upem

 

Une vingtaine d’étudiants de l’Upem (Université Paris Est Marne-la-Vallée), en licence Conception, rédaction et réalisation web, ont présenté aux Assises les six projets qu’ils ont développés durant toute une année, en partenariat avec la Ville. Les visiteurs ont ainsi découvert deux applications de jeux sur l’art contemporain, la nouvelle identité visuelle de la Galerie d’art contemporain, une application pour faire découvrir la ville autrement, une plateforme collaborative à destination des enseignants des écoles cristoliennes et, enfin, une plateforme collaborative dédiée au Dipkibe, également présent aux Assises. Les publics concernés par ces projets ont été associés à leur élaboration, qu’il s’agisse d’habitants, d’enseignants, de conseillers municipaux enfants… Cette démarche innovante permet également de concevoir les applications de demain avec de futurs designers, graphistes et développeurs.

 

Assises de la ville 2019

Les étudiants de l’Upem ont fait une démonstration, devant Laurent Cathala, des applications qu’ils développent avec l’aide de la Ville de Créteil.

 

Les quatre propositions

 

Quatre grands groupements et/ou cabinets ont relevé le défi lancé par GPSEA : B&C France et Xoto architecte avec “L’Arbre de Vie”, Brownfields et Archikubik avec “Jouons en sable”, Heracles et Equator Architectures avec “Une nouvelle vie pour l’îlot Jacquard”, et Legendre Immobilier et Wilmotte & Associés avec “mOuv’”. Une fois ces projets présentés au public au cours des Assises de la Ville en juin 2019, la commission d’aménagement, composée d’élus du territoire GPSEA, devait rendre un avis motivé avant la décision finale.

 

“Une nouvelle vie pour l’îlot Jacquard” [Heracles et Equator Architectures]

 

Une nouvelle vie pour l’îlot Jacquard”

 

Il s’agit d’un projet dont la programmation se veut adaptable et qui se développe autour d’un geste architectural fort : une tour-signal dont le traitement de la façade rappelle le mouvement du sport, de l’eau et du dynamisme cristolien dans un style fluide et léger.

 

”Jouons en sable” [Brownfields et Archikubik]

”Jouons en sable” [Brownfields et Archikubik]

 

Le projet propose une approche végétale de la façade avec une visibilité toute particulière sur la structure de sport sur sable. Il ambitionne de marquer l’entrée de ville, de par ses qualités paysagères et architecturales, sans développer d’immeubles de grande hauteur.

 

”mOuv’” [Legendre Immobilier et Wilmotte & Associés]

”mOuv’” [Legendre Immobilier et Wilmotte & Associés]

mOuv’ met à l’honneur les valeurs sportives et les dernières avancées en santé publique dans le “cluster” sport et santé. Une “tour tremplin” joue sur les effets de transparence tout en conservant la dimension classique des grands quartiers d’affaires européens. Vitrine de l’innovation et de l’excellence environnementale, le projet se veut accessible à tous. Le cluster sport et santé est développé avec une programmation équilibrée, entre bien-être, sport professionnel et économie du sport.

 

”L’Arbre de Vie” [B&C France et Xoto architecte]

”L’Arbre de Vie” [B&C France et Xoto architecte]

C’est un véritable signal architectural qui multiplie les percées visuelles. Fluidité des lignes et intelligence de la construction assurent un ensoleillement optimum. Lieu ouvert sur son environnement social et urbain, il offre un maillage végétal au bâtiment avec une attention particulière portée à la qualité des matériaux. La torsion de la tour, qui se fond dans le paysage, rappelle le mouvement du sport. Le socle hébergera des commerces de bouche et de proximité, et une salle multisports en sable.

 

Article de Créteil, Vivre Ensemble, septembre 2019 n°394

F@ire ensemble