Biodiversité : à la découverte des trésors naturels du lac

L’association Nature & Société, implantée au sein de la Maison de la nature, a pour missions premières de contribuer à une culture écocitoyenne de développement durable et de promouvoir la biodiversité. Dans ce cadre, elle nous emmène à la découverte de la faune et la flore de l’île de loisirs.

 

Association indépendante créée par des lycéens en 1975, Nature & Société s’investit dans la préservation de la biodiversité à travers différentes opérations assurant la protection de l’environnement, tout en proposant des activités ludiques et informatives sur la nature qui nous entoure : cours du soir pour étudiants, nettoyages de site, apiculture, soirées débats et savoir-faire. Son terrain d’action premier est l’île de loisirs, qui abrite une large palette d’espèces de plantes, d’animaux et d’arbres, dont certaines assez rares aujourd’hui.

 

Chaque année, l’association accueille des classes de la ville ainsi que des particuliers pour leur faire (re) découvrir le patrimoine naturel de Créteil, loin de l’image d’urbanisation qui lui est souvent attribuée. Au programme, de nombreuses activités !

 

Photo de la vue du lac

 

Un refuge pour les oiseaux

 

Une simple balade autour de l’île de loisirs permet de se rendre compte du patrimoine naturel éclectique de la ville. Parmi la riche variété d’espèces installées autour du lac, de nombreux oiseaux y font leurs nids : mouettes rieuses, moineaux, pies bavardes, mais également des espèces plus rares, comme le faucon crécerelle, rapace à tête grise et dos brun-rouille, le blongios nain, petit héron couleur paille qui migre depuis l’Afrique tous les étés, ou encore la nette rousse, un canard à tête rousse arrondie.

 

Pour aider à la préservation de tous ces oiseaux et bien d’autres, Nature & Société a œuvré pour multiplier et diversifier les nichoirs – on en compte actuellement 50 répartis sur toute l’île de loisirs – dans le but d’accueillir le plus d’espèces possible. Une roselière a aussi été mise en place au bord de l’eau, véritable ceinture végétale constituée de roseaux qui offre une séparation entre la vie animale et la vie humaine. Cette initiative entreprise par l’association, des pêcheurs et la direction de l’île de loisirs permet à de nombreuses espèces d’oiseaux de faire leurs nids sans être dérangées. En ce qui concerne leur alimentation, la grande pluralité de plantes dont recèle cet espace naturel leur permet d’avoir des sources de nourriture riches et variées.

 

Pour contribuer à la protection et au bien-être de la faune, l’association propose des formations pour apprendre à porter secours aux animaux en détresse, en partenariat avec l’école vétérinaire de Maisons-Alfort. De plus, une variété d’activités sera organisée dans les prochains mois, avec notamment l’installation d’oiseaux dans les nichoirs.

 

Oiseau dans son nid

 

Sensibiliser au patrimoine naturel

 

L’île de loisirs abrite une grande variété d’arbres et d’arbustes, favorisée par l’installation des friches à la Pointe-du-Lac, catégorisées « zones naturelles d’intérêt écologique, faunistique et floristique ». Ainsi, en marchant sur l’île de loisirs, on peut observer entre autres des tilleuls, des aulnes, des platanes, des bouleaux, des saules, des hêtres, des marronniers, ou encore des fleurissements d’orchidées sauvages qui poussent en bordure du lac.

 

Pour s’initier à ce patrimoine de façon ludique, Nature & Société propose des « balades grignotées » autour du lac et de la Tégéval – cette coulée verte de 20 km qui relie Créteil à Santeny. Objectif : sensibiliser à la nature par la découverte des plantes et fruits comestibles.

 

Afin de montrer le rôle indispensable que joue l’abeille dans la préservation de nos écosystèmes, des ruches ont été installées sur l’île de loisirs, en collaboration avec la Région Île-de-France. Des acacias sont plantés à proximité immédiate des ruches, pour que les abeilles puissent butiner en toute liberté.

 

Sensibiliser au patrimoine naturel

 

Protéger la biodiversité

 

Si la biodiversité est foisonnante aux abords du lac, elle n’en est pas moins menacée par le réchauffement climatique et les maladies. C’est pourquoi les barbecues sont interdits sur l’île de loisirs : ceux-ci endommagent grandement la végétation et favorisent par ce biais le développement de virus, bactéries ou champignons arboricoles ! Or, quand un arbre est malade, il faut en moyenne en couper cinq à sept autour pour endiguer la propagation du pathogène.

 

Autre enjeu de prévention, Nature & Société informe régulièrement sur les dangers des déchets jetés de façon sauvage dans la nature comme en ville (car la pluie et le vent peuvent les charrier jusqu’aux espaces naturels). En effet, outre les problématiques de pollution et de civisme, c’est une question de vie ou de mort pour certains animaux, tels que les oiseaux ou les poissons, qui peuvent se retrouver encerclés ou étouffés par des détritus, accélérant l’extinction des espèces les plus fragiles. D’où l’importance de veiller à protéger l’environnement et la biodiversité au travers de petits gestes du quotidien.

 

Protéger la biodiversité 

Pour lutter en faveur de la biodiversité, l’association a mis en place plusieurs initiatives, comme un composteur en accès libre, un abri à insectes régulièrement alimenté, ou encore des conseils pour s’essayer soi-même au lombricompostage, qui utilise des vers de terre pour transformer les déchets organiques en engrais. Des interventions sont régulièrement proposées pour informer sur les «sites nature» des environs, et notamment leur faune et flore. L’une des dernières actions en date consiste en l’implantation d’un toit végétalisé sur la piscine à vagues de l’île de loisirs qui permet de limiter l’accumulation de chaleur – un aménagement particulièrement utile en cas de canicule.

 

Nature & Société partage de nombreux conseils et photos sur les réseaux sociaux et sur www.nature-et-societe.org.
facebook natureetsociete
instagram nature_et_societe

 

Article de Créteil, Vivre Ensemble, mai 2021, n°412