Budget Enseignement
Budget Enseignement

Budget 2020 - Enseignement

Un réseau de 48 écoles publiques

 

  • Le réseau des établissements scolaires publics comprend 24 écoles maternelles et 24 écoles élémentaires, pour un effectif de près de 9 000 élèves.

 

  • Un crédit pédagogique de 50,30 € est attribué à chaque élève. Ce crédit est de 68 € par an pour les enfants scolarisés dans les classes spécialisées. De même, les contributions aux écoles privées sont maintenues sur la même base tarifaire et par nombre d’élèves scolarisés dans ces écoles.

 

  • Les moyens humains dédiés au domaine éducatif pour l’entretien des locaux, la sécurité des personnes et des bâtiments, la restauration et l’assistance aux enseignants et aux élèves en maternelle représentent 423 agents : 137 en élémentaire, 147 en maternelle, 4 en établissement spécialisé, 66 responsables et seconds d’office de restauration, 26 gardiens, 43 hommes de service ; s’ajoutent à cela 45 agents placés sur des postes aménagés sur décision du comité médical (en maternelle ou élémentaire) pour l’accueil, l’aide en restauration, l’assistance en école maternelle ou élémentaire et 5 agents chargés des traversées d’écoles et du petit entretien.

 

Des activités complémentaires au temps scolaire

 

  • Les classes de découvertes permettent aux élèves de pratiquer des activités sportives ou culturelles dans un environnement nouveau : mer, montagne, campagne. Pour l’année 2019/2020, près de 1400 élèves devaient bénéficier de séjours, soit 55 classes de CM1 et double niveau CM1/CM2, pour un budget d’environ 610 000 €. La situation de pandémie n’ayant pas permis d’organiser ces séjours en mars, avril, mai et juin, une proposition alternative est recherchée pour un départ possible à l’automne.

 

  • Plan numérique : En 2020, le plan numérique verra son dernier volet déployé avec l’installation des derniers tableaux interactifs et classes mobiles prévus par le plan initié en 2017, pour un montant de 410 000 €, soit 22 classes mobiles, 13 écrans numériques interactifs et 89 postes en fond de classe.

 

  • Les interventions sur le temps scolaire permettent d’initier les élèves à diverses disciplines, grâce à la mise à disposition d’une trentaine d’animateurs municipaux sportifs et culturels, et à l’intervention de partenaires associatifs socioculturels, soit plus de 388 heures hebdomadaires. Ces personnels interviennent également lors de la pause méridienne.

 

La restauration scolaire

 

Pour l’année 2019/2020, près de 7000 repas quotidiens auront été livrés par la cuisine centrale du GPSEA dans les 30 offices de restauration scolaire de la ville, ainsi que 2500 goûters par jour de classe, en moyenne. Cela représente une moyenne de 77% des élèves cristoliens déjeunant chaque jour, mercredis compris, dans les écoles élémentaires et maternelles, et 28% des élèves servis en goûter pour les enfants inscrits aux activités périscolaires organisées après la journée de classe et en accueils de loisirs.

 

Des aménagements spécifiques

 

  • Un effort particulier est assuré pour l’intégration des enfants en situation de handicap, aussi bien en maternelle qu’en élémentaire. Ils bénéficient d’activités complémentaires proposées par la Ville (interventions sur le temps scolaire, classes de découvertes, mise à disposition de mobiliers adaptés…).

 

  • Certains élèves profitent, par convention avec l’Éducation nationale, d’aménagements horaires. Trois activités sont concernées : la natation, la gymnastique artistique et la musique.

 

  • Plan « climatique » : les périodes de fortes chaleurs étant ces dernières années de plus en plus fréquentes posent de réelles difficultés de fonctionnement dans les bâtiments scolaires non conçus pour de telles températures. Il apparaît indispensable d’envisager un « plan chaleur » permettant la mise en œuvre de solutions pour minimiser l’inconfort lié à la chaleur extrême dans les écoles. Pour 2020, un montant de 653 500 € est inscrit au BP comportant notamment le remplacement des façades bois de l’école du Jeu de Paume (370 000 €). L’enveloppe restante permettra d’isoler thermiquement, des classes de façon sporadique ou encore d’équiper ou rééquiper les salles en rideaux occultant.

 

Des projets fédérateurs au Mont-Mesly

 

  • 2020 verra le déploiement de la phase opérationnelle des cités éducatives. Ce projet est une nouvelle illustration de la politique volontariste de la municipalité en terme d’éducation. Concernant cinq écoles (Camus, Casalis, Habette, Orville/Jeu de Paume et Savignat) et deux collèges (Laplace et Schweitzer), le projet a pour but de mieux coordonner les acteurs locaux, mieux cerner les parcours des enfants et des familles et placer les familles au cœur des actions éducatives.

 

  • L’élaboration du plan de construction du Carrefour éducatif – la reconstruction de l’école Camus et l’agrandissement de l’école Casalis – inscrit dans le programme Anru du Mont-Mesly.

 

Programmation

 

  • Compte tenu du contexte de pandémie, certaines des actions prévues initialement dans la programmation au printemps, seront réorientées pour des actions estivales dont les axes prioritaires seront la lutte contre la fracture numérique et les actions liées à la parentalité.

 

  • Une convention triennale pour un montant de 750 000 € a été signée en mai 2020, permettant de travailler la programmation pour un montant de 250 000 € en 2020.

 

Fonctionnement : 25 312 788 €

 

  • Services communs : 491 800 €
  • Enseignement 1er degré : 18 756 831 €
  • Enseignement 2e degré : 25 847 €
  • Enseignement supérieur : 3 600 €
  • Hébergement et restauration : 5 347 580 €
  • Transports : 16 930 €
  • Sports scolaires : 16 800 €
  • Médecine scolaire : 12 800 €
  • Classes découvertes : 640 600 €

 

Investissements

 

  • Interventions dans les écoles (dont travaux de peinture intérieure, reprise de sols et travaux divers dans les logements de fonction et loges de gardien) : 426 500 €
  • Acquisition de mobiliers et de matériels pour les écoles et les offices de restauration : 430 300 €
  • Rénovation thermique de l’école maternelle Jeu de Paume avec remplacement des façades bois et radiateurs 420 000 €
  • Plan de déploiement numérique scolaire : 270 000 €
  • Travaux dans le cadre de l’agenda d’accessibilité programmée : 250 000 €
  • Travaux sur les cours d’écoles dont création d’un accès PMR à l’école élémentaire Chateaubriand : 235 000 €
  • Plan de rafraîchissement des écoles : 70 000 €
  • Travaux de mises aux normes incendie : 54 000 €
  • Poursuite de l’opération de renouvellement des installations de rideaux : 40 000 €
  • Travaux de câblage informatique : 15 000 €
  • Acquisition de matériels informatique divers : 14 000 €
  • Acquisition de logiciels pédagogiques numériques à destination des enseignants dans le cadre de l’inclusion numérique : 10 549 €