Cadre de vie : L’école du Jeu de Paume rénovée pour la rentrée !
L’école du Jeu de Paume rénovée pour la rentrée !

Construite dans les années 60, l’école maternelle du Jeu de Paume a fait l’objet d’une importante opération de rénovation thermique afin de diminuer les consommations énergétiques, mais aussi et surtout, d’améliorer les conditions de travail des élèves, des enseignants et des personnels de l’école.

 

La rénovation thermique de l’école maternelle du Jeu de Paume donne un point final à une opération de travaux d’envergure dans le quartier du Mont-Mesly engagée en 2008 par la modernisation de l’école élémentaire, rebaptisée au nom de Léo Orville pour l’occasion. S’en est suivie la rénovation du réfectoire et de la rotonde de l’école maternelle, en 2019, de la façade côté cour, en 2020, et de la façade côté nord et des murs pignons, en 2021. Ces opérations de réhabilitation trouvent aussi leurs racines dans le contexte des transformations programmées à l’échelle du quartier, y compris dans la proximité immédiate du groupe scolaire, avec la construction d’un immeuble sur la partie désaffectée de l’école élémentaire.


À travers les rénovations thermiques entreprises, la Ville poursuit son engagement en faveur de la protection patrimoniale et de la préservation de l’environnement. En témoigne le récent prix décerné par l’Agence régionale énergie climat Île-de-France, Île-de-France Énergie et l’association des maires d’Île-de-France (Amif) le 1er juillet 2021, à l’occasion de la deuxième édition du Trophée des communes pour la rénovation énergétique.

 

Une isolation thermique entièrement revue
Après trois étés de travaux, les façades extérieures de l’école du Jeu de Paume, devenues vétustes, ont été entièrement remplacées. En effet, si la structure en béton est en bon état, les panneaux préfabriqués de la façade d’origine présentaient plusieurs dysfonctionnements : fenêtres dégradées, problèmes d’étanchéité à l’eau et à l’air, éléments en bois dété-riorés ou manquants, etc.

 

L’école du Jeu de Paume rénovée pour la rentrée !

Des stores extérieurs radiocommandés ont été posés afin de réduire la chaleur dans les classes.

 

Une conséquence notable de l’ensemble de ces symptômes était une mauvaise isolation thermique des façades, avec un coefficient U supérieur à 3,7 W/m²K (watts par mètre carré- Kelvin). Or, avec cette métrique qui indique la capacité d’une paroi à laisser s’échapper la chaleur vers l’extérieur, plus le taux est faible, plus l’isolation d’une surface est bonne. Les opérations de réhabilitation ont permis d’obtenir un coefficient U inférieur à 1,5 W/m²K, soit une amélioration considérable des performances énergétiques. Ainsi, le classement DPE de l’école est passé de C à A. La consommation énergétique des façades a été divisée par trois, ce qui représente un gain de 95 kwh/m² par an.

 

Confort optimal et économies d’énergie
La rénovation est principalement passée par le remplacement de l’ensemble des panneaux par une façade-rideau isolante revêtue de tôles en aluminium laqué. Également dans ce matériau noble, les menuiseries contiennent un élément thermiquement inerte pour mieux conserver, selon la saison, la chaleur ou la fraîcheur des salles de classe. Ces nouveaux éléments permettent en outre d’assurer une étanchéité optimale du bâtiment à l’air comme à l’eau.


De nouvelles fenêtres coulissantes en double vitrage anti-effraction, équipées d’un double joint thermique et acoustique et dotées d’un traitement solaire, ont été installées. Confort supplémentaire pour les élèves et les enseignants, des stores extérieurs radiocommandés depuis les classes ont été posés. Derrière des panneaux de façade décoratifs, les murs pignons bénéficient d’une couche isolante de laine de roche épaisse de 16 centimètres. Quant à la toiture, des panneaux de verre cellulaire revêtus d’une couche étanche et d’une protection gravillonnée permettent d’assurer durablement de bonnes performances.


Cette opération ambitieuse a donc permis une amélioration des conditions d’accueil sur de multiples plans, notamment en termes de régulation de la température et de réduction des bruits extérieurs.


Enfin, la commune a veillé en amont du projet à présenter à la communauté enseignante la nature des travaux ainsi que les améliorations attendues en matière d’isolation thermique et sonore, mais aussi sur le plan esthétique. Une campagne d’information régulière a également été menée auprès des représentants des parents d’élèves au sein du conseil d’école durant toute la période de réalisation des travaux.


Avec la belle réussite de cette rénovation, tout a été fait pour que les 135 élèves de l’école, leurs enseignants et les personnels communaux puissent bénéficier de conditions de travail confortables tout au long de l’année !

 

L’école du Jeu de Paume rénovée pour la rentrée !

La façade nord de l’école a été rénovée cet été.

 

Un financement partagé
L’opération a été faite en deux phases pour un montant total de 1 380 000 euros. La municipalité étant en charge de la gestion et de l’entretien des bâtiments scolaires, elle a joué un rôle central et a pris à sa charge le pilotage de l’étude de faisabilité préalable, l’arbitrage des différents aménagements et matériaux, puis la maîtrise d’ouvrage de l’opération réalisée par une entreprise spécialisée dans le cadre d’un marché public de travaux. La Ville a adressé plusieurs dossiers de demande de financement auprès de partenaires institutionnels proposant des dispositifs d’aides à la rénovation énergétique des bâtiments publics. Dans ce cadre, elle a obtenu un accompagnement financier de la Région Île-de-France (483 000 euros), de l’État, dans le cadre du plan de relance (278 108 euros) et de la Métropole du Grand Paris au titre du fonds d’investissement métropolitain (203 837 €).

 

Article de Créteil, Vivre Ensemble, octobre 2021, n°415