Chronologie : de 1600 à 1799
photo d'un vieux chateau de creteil
Ces chronologies peuvent comporter des lacunes ou des erreurs. Par avance, veuillez nous en excuser. Pour toutes suggestions ou rectifications écrivez-nous à l'adresse suivante : archives@ville-creteil.fr
 

XVIIème siècle

 

1602

 

HENRI IV égaré du côté de Grosbois entre dans une hôtellerie de Créteil pour se restaurer.

 

1607


Baptême d'HENRYE, la grosse cloche de l'église (1300 kg).

 

1613-1615


Grêle, gelées, inondations, orages d'hiver avec foudre. Les maisons, vignes et récoltes sont détruites.

 

Vers 1634

 

120 feux, on évalue à environ 4 ou 5 le nombre moyen de personnes par feux soit 480 habitants.

 

1640

 

Construction de la sacristie, démolition de la dîmeresse.

 

1646


Existence de la « Compagnie de la Charité des pauvres de la paroisse ».
Exploitation systématique des carrières (pierres et moellons) aux « Carrières, Bordières,
Sous les Buttes, au Buisson » jusqu'au XXème siècle.

 

1648

 

Les troubles civils reprennent, c'est la Fronde. Les troupes de CONDE, dont le château est à Saint-Maur, patrouillent les environs. Evacuation des cristoliens.

 

1652

 

Les armées de TURENNE et de CONDE sont entre Seine et Marne, les cristoliens se réfugient à Saint-Maur avec leur curé PEILLOT de la GARDE. Les troupes allemandes et lorraines de CONDE envahissent le village.
Exploitation systématique des carrières à plâtre du Mont-Mesly jusqu'au XIX ème siècle.

Hiver 1656

 

Une troupe d'égyptiens (tziganes) passent et demeurent à Créteil.  

 

1658

 

Crue exceptionnelle de la Marne.

 

Vers 1667

 

Enfants parisiens en nourrice à Créteil.

 

1683

 

Les Cristoliens sont appelés à se prononcer sur l'installation d'un second moulin sur la rivière du Chapitre, à la pointe de l'Ile Brise-Pain, voisine du port. 

 

1684

 

Le moulin à farine dit « moulin neuf » ou « moulin d’aval »est construit en aval de Créteil, sur le Bras du Chapitre et l’île Brise-Pain.

 

2ème moitié du XVIIème siècle


Construction de la maison du 7 rue Félix Maire, qui deviendra un orphelinat en 1887 et sera vendu à la commune en 1922. Elle sera « office des migrants » en 1978 puis « centre de formation du personnel communal ».

 

XVIIIème siècle


Au début du XVIIIeme siècle : 1ères maisons bourgeoises des parisiens.

1708

 

Une « chaire à prêcher » est offerte à l’église de Créteil par Julien CLEMENT, propriétaire à Créteil, premier valet de chambre et médecin de la duchesse de Bourgogne et des princesses de France.

1709

 

Grande disette et famine.
Décès de 69 cristoliens, reste 120 feux soit 480 habitants.

 

1726

 

 

 

498 habitants. 

 

1740

 

 

 

 

Crue exceptionnelle de la Marne.
Sous LOUIS XV il y a dans le village : 5 épiciers, 1 boucher, 1 boulanger, 5 cabaretiers
(1742).
Il subsiste quelques maisons de cette époque dans la Grande Rue : le n°9, la cour de l'Etoile, les maisons du marchand de journaux et du crémier.

 

1745


111 feux, soit 444 habitants.
Le village compte : 1 bedeau, 2 bouchers, 1 boulanger-hôtelier, 1 bourrelier, 1 buraliste,
6 cabaretiers-hôteliers, 1 charcutier, 2 charretiers, 2 charrons, 1 chirurgien, 1 coquetier,
1 épicier, 1 jardinier, 8 laboureurs-fermiers, 2 maçons, 24 manouvriers, 7 marchands,
2 maréchaux-ferrands, 2 menuisiers dont l'un est maître d'école, 1 scieur de pierre, 1 serrurier, 2 tailleurs de pierre, 1 tisserand, 36 vignerons.

 

1759

 

Construction de l’ancienne mairie (maison du combattant à partir de 1976) par l’architecte Nicolas le Camus de MEZIERE.

1779

 

Reconstruction du moulin à farine dit « moulin vieux » ou « moulin du milieu ».

 

1787

 

Mort de Louis BOUCHER, curé.

 

1789

 

• Révolution Française.
• Rédaction des cahiers de doléances comportant 15 articles.
A la suite du décret du 14 décembre 1789 la paroisse de Créteil prend le titre de commune
La chapelle Notre-Dame-des-Mèches est transformée en grange.

 

1790

 

Louis Simon PIOT (boucher, éleveur) devient maire.

 

1791

 

27 mars 1791
• Les officiers municipaux procèdent à la division du territoire en 6 sections.
• Le Buisson (entre la grande route et la rivière), le Mont-Mesly, le Grand-Fossé, les Malfourches, la Pelle à Four, Sous le Parc.

Juillet 1791
• Serment de M. GERDRET, curé de Créteil, à la constitution civile du clergé.

10 Juillet 1791
• Passage des cendres de VOLTAIRE.

15 septembre 1791
• Dans l'église, JEANDIER, le procureur de la commune donne en chaire lecture de la première Constitution.

 

1792


L'administration des Hospices Civils devient propriétaire des biens de l’hôtel Dieu qui représentent les 2/5èmes du territoire.

 

1793


Louis MALIVERNE est choisi comme maire par le « Comité de surveillance ».
Pierre Joseph BELIN : procureur, François PICARD : administrateur.
La cloche de la chapelle des Mèches est installée au clocher de Saint-Christophe
Démolition du tombereau des martyrs.
Les rues de Créteil changent de nom : la Grande-Rue devient la rue Sans Culotte, la rue des Caillotins la rue de la Liberté, la rue des Mèches celle de l'Egalité et la rue du Moulin la rue de la Fraternité. le carrefour devant l'église s'appelle la place des Armes.

 

Printemps 1793
Partage des marais de la communauté en 257 parcelles, autant qu'il y a de familles de cristoliens.

4 frimaire an II (24 novembre 1793)
Le curé GERDRET donne sa démission.

 

An II (1793-1794)


François-Matthieu DUPORT, père du brillant orateur ADRIEN-JULES ami de DANTON, membre du Triumvirat, devenu suspect, est guillotiné, sa femme arrêtée le 24 frimaire an II en sa maison des Mèches, est transférée à la prison de la Force où elle meurt.

10 nivose an II (30 décembre 1793)
Le curé GERDRET est traduit devant le directoire du district et envoyé à la prison des Carmes
M. FABRE nommé maire par le comité de surveillance pour 18 mois.

 

Fin de l'été 1794


Retour du curé GERDRET.

 

Entre 1793-1794


Construction du Moulin de Mme BAILLY en bas de la rue du Moulin Berson. Il est à double volée et ses trois piles entre la terre des coudriers et l'île des Peupliers supportent aujourd'hui le pont Noël.

 

1794


Les panneaux de la chaire de l’église de Créteil, offerts par Julien CLEMENT en 1708, sont grattés.

 

25 juin 1795


Les chasses des saints AGOARD et AGLIBERT sont réinstallées dans l’église.

 

An IX (1800-1801)


Fabrique d'indiennes, rue du Moulin.