Chronologie : de 1930 à 1939
photo d'un vieux chateau de creteil

  Ces chronologies peuvent comporter des lacunes ou des erreurs. Par avance, veuillez nous en excuser. Pour toutes suggestions ou rectifications écrivez-nous à l'adresse suivante : archives@ville-creteil.fr

 

1930


285 voitures de tourisme, 33 poids-lourds, 86 camionnettes, 4 ambulances, 98 motocyclettes.
(AM 1F)

 

Etablissement municipal de bains douches ; résultat de l’exploitation en 1930 :
« 5 218 bains, 10 833 douches, 244 douches gratuites à des élèves de l’école publique des garçons, 391 douches gratuites à des élèves de l’école publique des filles, 163 douches gratuites à des jeunes enfants de l’orphelinat Frachebois, 19 douches gratuites à des ouvriers municipaux…La classe moyenne est seule à utiliser les bains municipaux ; les habitants appartenant à la classe aisée prennent leurs bains chez eux » .
(AM délibération du conseil municipal D1/23)

 

Le syndicat intercommunal pour la construction de l’hôpital accepte les propositions de l’Assistance publique pour la cession de la pièce Gobert (7h47a) pour être utilisée à la construction du dit hôpital, contre 3000.000 f soit 39,60 f le m².
(AM délibération du conseil municipal D1/22)

 

23 février 1930
• Prix de vertu de la fondation Camille LEFORT
« Aucune candidate cette année, la somme de 1 000 f destinée à être remise à une jeune fille de Créteil est réservée pour l’an prochain » .
(AM délibération du conseil municipal D1/22)

 

• La société « les sablières ALBIA » s’implante à Créteil. Elle deviendra la « Société des Sablières de Paris » en 1947.
( AM O/132)

 

• Le conseil municipal crée un emploi d’assistante d’hygiène scolaire
(AM D2/36)


• Le pasteur de l’église réformée évangélique de Charenton-le-Pont demande pour les
« 45 familles protestantes (représentant 110 personnes) un lieu de culte...un local quelconque ou une fois par mois je pourrais venir célébrer le culte ». Refus du conseil municipal.
(AM P2/1)

 

23 février 1930
Chemin de fer PLM (Paris, Lyon Méditerranée) : vœu du conseil municipal pour la création d’une gare au carrefour Pompadour.
(AM délibération du conseil municipal D1/22)

 

8 mars 1930
Bal du bureau de bienfaisance : « grand bal de nuit paré, masqué et travesti ».
Salle des fêtes.
(AM délibération du conseil municipal D1/22)

 

Printemps 1930
Inondations du midi : ouverture d’une souscription pour venir en aide aux victimes des inondations. Recette de 2 2593,55 f
(AM délibérations du conseil municipal D1/22)

 

1er mai 1930
• Terrain sportif de la route d’Alfort : adoption d’une soumission pour travaux de clôture et de construction d’un vestiaire.
(AM délibérations du conseil municipal D1/22)

 

• Société Chorale de Créteil : subvention exceptionnelle de 6 000 f, pour lui permettre de prendre part aux fêtes du centenaire de l’Algérie (concours de musique d’Alger), en juin 1930.
(AM délibérations du conseil municipal D1/22)

 

Eté 1930
Colonie scolaire de vacances à Belle-Ile-en-Mer (Morbihan) pour 20 enfants, organisée par les soins de la Caisse des écoles et dirigée par Mme BEAU.

17 juin 1930
Plan d’aménagement, d’embellissement et d’extension de Créteil : avis favorable à sa réalisation émis par la commission d’aménagement et d’extension du département de la Seine.
(AM délibération du conseil municipal D1/22, p.264)

22 juin 1930
Course cycliste organisée par le Club sportif de Créteil, dans Créteil 93 engagements. Jérôme BLOMME, de Créteil arrivé 1er. « Belle journée, très chaude, abandons assez nombreux, pas d’accident ni d’incidents » .
AM I1/2)

6 juillet 1930
Cyclisme : « Grand prix de Créteil », organisé par le Comité des fêtes « à l’occasion de la fête communale, sur le circuit Pompadour à boucler 8 fois, 65 km environ. Course ouverte à tout coureur âgé de plus de 16 ans, doté de prix de 1 200 f. Départ rue de Mesly, bas rue des Caillotins ; arrivée : rue des Caillotins n°14 ».
AM I1/2)

 

9 juillet 1930
Sortie promenade offerte aux enfants des écoles : « 62 élèves ayant obtenu le certificat d’études primaires ou ayant été reçus à des examens. Sortie en auto-car à Ermenonville et l’Isle Adam » .
(AM délibération du conseil municipal D1/22)

 

10 Juillet 1930
• Ecole des Buttes : construction de 2 classes provisoires en projet.
(AM délibération du conseil municipal D1/22)


• Hôpital intercommunal : « la commune Choisy-le-Roi se retire du syndicat en raison de l’éloignement du point envisagé pour l’édification du nouvel hôpital » .
(AM délibérations du conseil municipal D1/22)

 

• Ligne de chemin de fer P.L.M. : le conseil municipal émet le vœu que « soit créée par la ligne, une gare de voyageurs complétant la gare des marchandises existant sur la ligne Paris Lyon, sur le territoire de Créteil et que soit établie une ligne de chemin de fer partant de la gare de Maisons-Alfort, traversant le sud du territoire de Créteil et allant se raccorder à la ligne du chemin de fer de l’Est dans la région de Meaux » .
(AM délibérations du conseil municipal D1/22)

 

• Cabines téléphoniques : proposition de l’administration des P.T.T. « d’installer en dehors des bureaux de postes des cabines téléphoniques munies d’appareils à pré paiement » .
A charge pour la commune de concéder gratuitement les emplacements nécessaires, d’assumer le nettoyage, la surveillance et l’éclairage des cabines. Refus du conseil municipal.
(AM délibérations du conseil municipal D1/22)

 

• Encouragement aux familles nombreuses : « vote d’une prime communale à la natalité de 100 f à partir du 3eme enfant avec augmentation de 50 f en sus du 3ème et jusqu’à 450 f » .
(AM délibération du conseil municipal D1/22)

 

26 septembre 1930
Cinéma du 12 et 14 rue de Monfray : « inauguration de cette salle récemment ouverte, au bénéfice des œuvres locales ».
(AM délibération du conseil municipal D1/22, p.277)

 

Octobre 1930
Charles BEUVIN, directeur de l’école de garçons part en retraite.

 

Novembre-décembre 1930
Inondations : « un flot dévastateur ». Il faut dit le maire « que les gens comptent sur eux-mêmes et que certains habitants des quartiers inondés, au lieu de se faire transporter pour se rendre au café ou au cinéma, doivent plutôt prêter la main pour l’organisation des secours » .
(AM I1/62, D1/23)

 

10 novembre 1930
Tramway : « projet de modification d’itinéraire de plusieurs lignes desservant la région, par suite de la mise en service du nouveau tronçon du Métropolitain » .
(AM délibération du conseil municipal D1/22)

 

Création d’une commission municipale intitulée « Les « Amis des arts de Créteil » qui est chargée d’accepter ou de refuser les dons qui seraient faits à la commune » .
(AM délibération du conseil municipal D1/22, p.280)


Clocher de l’église Saint-Christophe : « la municipalité fait les démarches nécessaires à l’obtention du classement au nombre des monuments historiques » .
(AM délibération du conseil municipal D1/22)

 

13 novembre 1930
PALADE maire de Créteil de 1885 à 1894 ; radical socialiste, anticlérical notoire, Conseiller d'arrondissement décède à Paris.
(AM délibération du conseil municipal D1/22)

 

19 novembre 1930
Fréquentation scolaire : « lettre de M. le préfet de la Seine rappelant une circulaire du ministère de la guerre insistant sur les conditions dans lesquelles la gendarmerie est appelée à collaborer avec les autorités académiques et le personnel enseignant, en vue d’améliorer la fréquentation scolaire » .
(AM délibération du conseil municipal D1/23)

6 décembre 1930

Soirée de bienfaisance : « deux pièces du répertoire de la Comédie française « Jean-Marie » de A. THEURIET et « Bataille de dames » de SCRIBE. L’interprétation est assurée par la troupe DEROY» .
(AM délibération du conseil municipal D1/22)

 

1931


11 596 Cristoliens, dont 758 étrangers, 2 451 maisons.
(AM F1/3)


356 voitures de tourisme, 129 motocyclettes, 36 camions et 121 camionnettes.
(AM délibération du conseil municipal D1/23)

 

Le corps des sapeurs-pompiers de Créteil comprend 21 hommes.
(AM H3/1)

 

Bains-douches : résultat de l’exploitation.
4 490 bains, 8 681 douches, 614 douches gratuites aux élèves de l’école de garçons et de filles et 188 douches à des enfants de l’orphelinat de garçons.
(AM délibération du conseil municipal D1/23)

 

La rue de Pékin (voie privée) devient la rue Edmond FOUINAT du nom de l’ancien propriétaire du lotissement.


Cantines scolaires municipales : « C’est la dernière année que seront utilisés les terrains de l’Office public (rue des Mèches) pour la production de légumes destinés à la cantine »
Production pour l’année 1931 : 3 300 kg de pommes de terre, 760 kg de carottes, 110 kg de haricots, 90 kg d’oignons
.
(AM D2/36)

 

Cantines scolaires : « nous avons doté notre cantine de fourchettes, il y a peu de temps encore, les enfants ne disposaient que d’une cuillère »
(AM D2/34)

 

1931 ou 1932
Cinéma « le Régina » : projection du film « A l’ouest rien de nouveau ».
Séance spéciale à prix réduit pour les enfants des écoles.

 

Mars 1931
Création de l’Aéro-club de Créteil par Robert DANDOIS.

 

Juin 1931
Célébration du cinquantenaire de l’école laïque : conférence et fête des enfants organisées par « l’Amicale des élèves et anciens élèves des écoles publiques de Créteil ».
« Présence de 400 enfants des écoles au terrain sportif (actuel stade François Desmont) en tenue de gymnastique, des groupes bigarrés étaient du meilleur effet » .
(AM 1Z/42)

 

Eté 1931
Livraison du rouleau compresseur commandé par l’agent voyer et l’inspecteur de voirie : mise en service pour un petit travail de réfection, rue du Moulin.
(AM délibération du conseil municipal D1/23)

20 juin-5 juillet 1931
Fête de Créteil : place de la mairie : « manège, balançoires, confiseries, attractions et jeux divers… concert public et gratuit par la « Fanfare libre de Créteil », concours de tir à l’école de garçons, courses pédestres départs et arrivées place de la mairie, avec épreuves de relais et de fond, séances de guignols et de prestidigitation à la salle des fêtes, concert public et gratuit par la « Société chorale de Créteil », festival scolaire de gymnastique sur le terrain sportif de la route d’Alfort, bal public et gratuit en plein air, grand concert instrumental par l’harmonie de Champigny » .
(AM I1/2)

 

7 juillet 1931
Excursion scolaire : « les enfants ayant obtenu le certificat d’études primaires en 1931 ou ayant été admis aux examens ont effectué une sortie en autocar à Versailles, la vallée de Chevreuse, les Vaux de Cernay etc… » .
(AM délibération du conseil municipal D1/23)

 

22 juillet 1931
Propriété des Buttes : M. FLERCHINGER, « directeur de l’école de garçons, directeur du patronage municipal, ainsi que de l’association Amicale scolaire exprime le désir de disposer, au profit des enfants et jeunes gens, faisant partie de ces deux sociétés, la propriété communale dite château des Buttes…300 filles et garçons sont concernés ». Avis favorable du conseil municipal.
(AM délibérations du conseil municipal D1/23)

 

27 juillet 1931
Cours d’adultes : M. FLERCHINGER, directeur de l’école publique de garçons, en sollicite la création. « Le cours mixte d’adultes fonctionnerait à raison de 5 heures par semaines du 1er octobre au 1er avril de chaque année. Il aurait pour but d’apprendre à lire, à écrire et à calculer aux illettrés et de préparer à l’examen du certificat d’études primaires les jeunes gens ayant quitté l’école » . Avis favorable du conseil municipal.
(AM délibération du conseil municipal D1/23)

 

Voiture de M. le maire : « Le chauffeur du matériel automobile de la ville sera mis à la disposition de M. le maire pour la conduite de la voiture dont il vient de faire personnellement l’acquisition…l’essence et l’huile consommées pour ses déplacements seront fournies par la commune » .
(AM délibération du conseil municipal D1/23)

 

Lycée : « souhait du conseil municipal de construire un établissement au centre des cantons de Charenton et Saint-Maur…les habitants n’ont à leur disposition…que les lycées de Paris » .
(AM délibération du conseil municipal D1/23)

 

2 août 1931
92 enfants de Créteil partent en train de la gare Saint-Lazare, en colonie scolaire de vacances à Langrune-sur-mer (Calvados), organisée par la caisse des écoles qui a loué un ancien Casino. Le directeur est M. FLERCHINGER, directeur de l’école de garçons.
(AM délibération du conseil municipal D1/23)

 

11 septembre 1931
La S.T.C.R.P. (compagnie de transport) met en service à la demande de la municipalité 2 trams partant de la porte de Charenton vers Créteil à 23 h30 et minuit tous les jours.

 

18 septembre 1931
M. Amédée LAPLACE, instituteur à Créteil est nommé au grade d’officier du mérite agricole. Ainsi que M. Alexandre MIGAISE, maraîcher à Créteil.

 

1er octobre 1931
Cours d’adultes à l’école publique de garçons : « Ils sont accessibles aux deux sexes et comportent 5 séances de 2 heures par semaine. Ils ont lieu le soir de 20h30 à 22h30 du 1er octobre au 31 mars » .
(AM D2/17)

 

1er novembre 1931
Cérémonie annuelle de commémoration des morts pour la France : cortège de la mairie au cimetière avec à sa tête Adolphe CHERON, député et le maire, Paul-François AVET.

 

9 novembre 1931
• La commune de Créteil projette d’acheter un terrain à Royan (Charente Inférieure) pour organiser ses colonies scolaires de vacances.
(AM délibération du conseil municipal D1/23 p.131, D2/36)

 

Transport en commun : bateaux.
• « Que le matériel désuet soit remplacé par des bateaux plus commodes, plus rapides et adaptés au progrès de la traction mécanique par propulsion à l’aide de moteur genre Diesel à l’huile lourde ou mazout, qu’un système de perception des places indisposant moins les voyageurs soit établi » .
(AM délibération du conseil municipal D1/23)

 

Parc zoologique du bois de Vincennes : « vœu pour le maintien de cet établissement créé à l’occasion de l’exposition coloniale, considérant que son maintien ne nuirait en rien à la beauté du site et qu’il n’occupe en somme qu’une minime surface du bois de Vincennes » .
(AM délibération du conseil municipal D1/23)

 

15 novembre 1931
Clocher de l’église : réception des travaux.
(AM délibération du conseil municipal D1/23)

 

14 décembre 1931
Théâtre forain place de la mairie : « M. ROLLA-CORDIOUX est autorisé à monter son théâtre pour une durée d’un mois » Présent dès 1930
(AM délibération du conseil municipal D1/23)

 

1932


Nombre de chômeurs secourus en janvier : 248, février 284, mars 286, juin 134 (Chômeur secourus par le fonds de chômage ou par le bureau de bienfaisance).
(AM délibération du conseil municipal D1/23)

 

Certificat d’études primaires : 33 filles admises dont 5 avec la mention bien.
40 garçons reçus, dont 1 avec mention très bien, 18 avec mention bien.
Concours des bourses nationales : 4 filles et 9 garçons admis.
(AM délibération du conseil municipal D1/23)

 

Recensement annuel des véhicules automobiles : 734 véhicules automobiles, dont 408 voitures de tourisme, 145 motocyclettes, 59 camions et 122 camionnettes.
(AM délibération du conseil municipal D1/23)

 

Bains-douches : on été délivré cette année : 4 921 bains, 7 918 douches, 587 douches gratuites à des élèves de l ‘école publique de garçons, 492 douches gratuites à des élèves de l ‘école publique de filles, 78 douches gratuites à des jeunes enfants de l’orphelinat et 35 douches gratuites à des ouvriers municipaux. « Ces chiffres sont en baisses par rapport aux années précédentes » .
(AM délibération du conseil municipal D1/23)

 

Elections législatives
Réélection d’Adolphe CHERON député, (radical centriste).
Usine PYROLAC : pétition de 32 Cristoliens contre l’usine.
(AM délibérations du conseil municipal D1/24)

 

3 janvier 1932
Fête de l’enfance organisée par « l’Amicale des élèves et anciens élèves des écoles publiques de Créteil »
Salle des fêtes 14, rue des Ecoles.

 

27 février 1932
• Projet d’agrandissement de l’école de garçons.
(AM délibération du conseil municipal D1/23 p.174-177)

 

• Théâtre forain, place de la mairie de M. ROLLA-CORDIOUX : protestations et pétition de l’Union des commerçants de Créteil « s’élevant contre ce stationnement qui, selon eux, constitue une concurrence regrettable pour le commerce local » .
(AM délibération du conseil municipal D1/23)

 

• La commune de Créteil vote un crédit de 85 000 f pour « l’achat du terrain de M. PICOT à Royan » (Charente Inférieure) pour organiser ses colonies scolaires de vacances.
(AM délibération du conseil municipal D1/23 p.190)

 

Mars 1932
Décès de Henri GARCIN dirigeant de la « Fanfare libre de Créteil ».

 

6 mars 1932
Grand bal d’enfants « costumés et masqués » organisé par « l’Amicale des anciens élèves » .
Salle des fêtes 14, rue des Ecoles.

 

13 mars 1932
Conférence de la « Société d’éducation populaire ».
Salle des fêtes 14, rue des Ecoles.

 

Avril 1932
Pétition des habitants réclamant une enquête à cause des mauvaises odeurs :
« chemin Saint-Simon où se trouvent des mares formées dans d’anciennes carrières de sable…il en résulte en plus des odeurs nauséabondes, une invasion de moustiques…des cas de paludisme se sont déjà produits…Au même endroit une maison de graineterie fait brûler ses déchets de graines et plantes, répandant dans tout le quartier une odeur pestilentielle nuit et jour...il est impossible de laisser les fenêtres ouvertes » .
(AM O/109)

 

1er avril 1932
Ecole de Créteil : travaux sous la direction de l’architecte communal M. TEPPE.
Classes, ateliers, préau et réfectoire vont être construits.

 

24 avril-8 mai 1932
Grande fête foraine, rond point du Parc, avenue de Versailles : concert instrumental, courses pédestres, jeux.
(AM I1/2)

 

Juin 1932
M. FLERCHINGER, directeur de l’école de garçons demande la création d’un cours complémentaire commercial. Refus du ministère de l’éducation nationale.
(AM délibération du conseil municipal D1/23)

 

Décès de M. le docteur CHANGEUX, médecin inspecteur des écoles, demeurant rue de la Terrasse n°5. « Il était parti à Paris pour y subir une opération au cours de laquelle il a succombé » .
(AM délibération du conseil municipal D1/23)

 

12 juin 1932
Kermesse organisée par « l’Amicale des anciens élèves » au bénéfice des œuvres scolaires et post-scolaires de la commune. Parc du château des Buttes.

 

13 juin 1932
Hôpital intercommunal : syndicat
« Suite à la décision prise par les conseils municipaux de Charenton-le-Pont, Choisy-le-Roi, Maisons-Alfort et Saint-Maurice de retirer leur adhésion au syndicat, dont la création a été autorisée par arrêté préfectoral du 13 février 1930, en vue de l’édification et de la gestion d’un hôpital intercommunal, ce syndicat se trouve actuellement dissous ».

(AM délibération du conseil municipal D1/23)


Hôpital intercommunal : syndicat
Création d’un syndicat intercommunal entre Bonneuil-sur-Marne, Créteil, Joinville-le-Pont « ayant pour objet la réalisation des voies et moyens tendant à assurer la construction d’un hôpital destiné à desservir les communes syndiquées et qui sera édifié à Créteil sur le terrain de l’assistance publique…son siège social est fixé à la mairie de Créteil » .
(AM délibération du conseil municipal D1/23 p.243-245)

 

Juillet 1932
• « Feu d’artifice tiré (comme les années précédentes) sur le terrain sportif de la route d’Alfort » (actuel stade François Desmont)
(AM I1/5)

 

Championnat de Paris de natation entre le pont de Chennevières et le pont de Créteil


Amédée Adrien-Victorice LAPLACE, promu officier le l’Instruction publique (Né le 4 février 1884 à Monceau-les-Leups (Aisne). Instituteur à l'école des garçons de Créteil de 1905 à 1938.( Décédé en 1957)
Décès du docteur BONIFAS de Créteil.

 

16 juillet 1932
Colonie scolaire de vacances : « l’acte d’acquisition par la commune du terrain de Royan appartenant à M. PICOT a été signé ce jour. Le terrain est destiné à la création d’une colonie de vacances pour les enfants de Créteil » .
(AM délibération du conseil municipal D1/23)

 

17 juillet 1932
Concours annuel de natation de « l’Union des sociétés d’éducation physique au bassin Neptune de Saint-Maur » : victoire de Créteil.

 

26 juillet 1932
Prix de vertu attribué à « Yvonne, Emilie MAGNOUX, née à Créteil le 5 février 1914 cartonnière et à Louise SENTEX, née à Créteil en 1913, mécanicienne confectionneuse ».
(AM délibération du conseil municipal D1/23)

 

Colonies scolaires de vacances : « après bien des démarches il a été possible de trouver une location pour l’organisation de la colonie de 1932...une location à Audierne (Finistère).
au prix de 6 000 f, du château de Loquéran (appartenant aux hospices d’Audierne) pouvant recevoir environ 150 enfants….seul inconvénient le changement de train à Douarnenez… »
.
Les enfants cristoliens partiront cet été.
(AM D2/36)

 

Août 1932
Colonie scolaire de vacances : séjour à Audierne (Finistère) : «Dans le but d’assurer le couchage des enfants des écoles publiques devant y séjourner, il serait intéressant d’obtenir de l’autorité militaire le prêt de 150 paires de draps de lit… 137 enfants de nos écoles publiques dont 88 garçons et 49 filles séjourneront au château de Loqueran pendant 45 jours » .
(AM délibération du conseil municipal D1/23)

 

25 septembre 1932
Décès à 77 ans, de Blaise MAGNENANT à son domicile 1, avenue de la Marne, Président d’honneur de l’orphelinat de garçons.

 

Octobre 1932
Rentrée scolaire : effectifs des écoles publiques de filles 535, de garçons 572
Maternelle 118. Total 1 225.
(AM délibération du conseil municipal D1/23)

 

1er octobre 1932
Habitations à bon marché : groupe de la rue des Mèches n°18 : « Tous les pavillons et l’immeuble collectif ont été achevés le 1er octobre...la location a aussitôt commencé » .
(AM délibération du conseil municipal D1/23)

 

3 octobre 1932
Rentrée des classes. « Les jeunes garçons de Créteil ont pu être installés dans des locaux vastes et modernes, éclairés rationnellement et pourvus de tout le confort qui est nécessaire pour faire aimer la « Maison d’école » .
(AM M4/1)

 

29 octobre 1932
Décès de Paul-François AVET, en son domicile du 39, avenue de Ceinture, Maire de Créteil depuis le 10 décembre 1919 et conseiller général.

 

2 novembre 1932
Enterrement de Paul-François AVET, au cimetière de Créteil.

 

Décembre 1932
• Les neveux du docteur CHANGEUX, ancien médecin inspecteur des écoles, font don à l’école de garçons « d’une très belle collection d’insectes réuni par leur oncle » .
(AM délibération du conseil municipal D1/23)

 

• Etablissement d’un square à l’emplacement du jeu de boules installé sur le terrain communal à l’angle de la rue Chéret et de l’avenue Laferrière. Pétition de 215 signatures d’habitants de ce lieu.
(AM délibération du conseil municipal D1/23)

 

9 décembre 1932
Cité des sports : le conseil général de la Seine décide en séance le « renvoi à l’administration d’une proposition de MM le maire AVET et Robert BOS tendant à la création, aux abords de la capitale, d’un parc de sport avec stade nautique…cette proposition a eu les honneur de la TSF » .
(AM délibération du conseil municipal D1/23)

 

10 décembre 1932
Louis Auguste PRIEUR (agriculteur) élu maire jusqu’en 1935.

 

22 décembre 1932
Le nom de rue Paul, François AVET est donné à la rue de la Recette (chemin vicinal ordinaire n°11, commençant Grande-Rue et aboutissant rue de Saint-Maur.
(AM délibération du conseil municipal D1/23)

 

23 décembre 1932
Marché Laferrière : réouverture par le concessionnaire, à la demande d’un certain nombre de marchands. Le marché se tient les mardis et vendredis.
(AM délibération du conseil municipal D1/23)

 

Un plan indicateur des rues de la commune sera posé, place de la mairie, par « la Compagnie française de publicité officielle, dont le siège est à Paris, rue Lemercier n°53 » .
(AM délibération du conseil municipal D1/23)

 

Projet d’installation de plaques de signalisation routière par la Compagnie française de publicité officielle.
(AM délibération du conseil municipal D1/23)

 

Passages cloutés : la société Vence Publicité, 12 bis place de Laborde, à Paris 8e est « autorisée à poser et entretenir gratuitement les plots nécessaires à la démarcation de passages cloutés…il est fait usage à cet effet de plots, portant chacun une lettre, dont l’ensemble forme des mots constituant une publicité inédite, dont la société tire profit ».
(AM délibération du conseil municipal D1/23)


1933


Nombre de chômeurs secourus en avril 252, juin 187, août 201, octobre 200, novembre 226, décembre 287.
(AM délibération du conseil municipal D1/23)

 

Recensement des véhicules automobiles : 744 ; dont 416 voitures de tourisme, 137 motocyclettes, 66 camions et 125 camionnettes.
Cultures maraîchères : 98 hectares.
Création du syndicat d’initiative : siège social situé à la mairie de Créteil.
But « favoriser le développement et la prospérité de Créteil » .
(AM M1/3)

 

Bains douches : projet de transformation de l’établissement en bureau des Postes et télécommunications. « La municipalité veut réaliser dans les plus brefs délais la construction d’un lavoir et de bains douches dans l’immeuble du 43, rue Paul François Avet, désaffecter l’établissement de bains douches existant actuellement et le remplacer par une construction devant servir comme bureau principal des PTT ».
(AM délibération du conseil municipal D1/23)

 

Le projet de transférer le bureau de poste, à la place des bains-douches est abandonné, en 1938.
(AM D2/27)

 

Janvier 1933
Mariage de Mademoiselle Suzanne PRIEUR (fille du maire de Créteil, conseiller général) avec M. René VAJOU, ingénieur I.A.D. en présence de M. MOUNIE, sénateur.


Formation de la société « Modern Cinéma » 12, rue Monfray.

 

16 février 1933
• Réorganisation du service des secours en cas d’incendie.
(AM délibération du conseil municipal D1/23)

 

• M. JOURICH, Cristolien, habitant chemin du Bras du Chapitre, fait don à l’école de garçons d’un écran cinématographique à installer dans le préau de l’école.
(AM délibération du conseil municipal D1/23)

 

2 avril 1933
Le « Comité de concentration républicaine » organise une conférence avec M. DUFFIEUX, ingénieur urbaniste sur le projet de création d’une cité des sports à Pompadour.
Salle des fêtes 14, rue des Ecoles.

 

5 avril 1933
« l’Union des commerçants industriels et entrepreneurs de Créteil » organise une séance de cinéma (au 22 grande rue) et procède à l’élection de la Reine du commerce et de ses demoiselles d’honneur » .
(AM I1/33)

 

30 avril 1933
Fête du commerce organisée par « l’Union des commerçants industriels et entrepreneurs de Créteil », sous le patronage du « Petit Journal » : grand défilé et concours de voitures fleuries, « formidable vente réclame, tombola ».
( AM délibération du conseil municipal D1/23)

 

16 mai 1933
La « Société parisienne de sauvetage » installe en bordure de Marne : 4 postes de secours (comprenant une boîte de pharmacie et un brancard).
(AM délibération du conseil municipal D1/23)

 

Juin 1933
Braderie de Créteil

 

26 juin 1933
Le conseil municipal vote la construction d’un nouvel ossuaire.
(AM délibération du conseil municipal D1/23)

 

Le conseil municipal décide « d’organiser des cours spéciaux pour l’enseignement du dessin, du chant, de l’éducation physique et de la langue anglaise dans le but d’assurer le fonctionnement du cours supérieur, devant ouvrir à l’école de garçons, le 1er octobre 1933 » .
(AM délibération du conseil municipal D1/23)

 

Juillet 1933
Le service d’enlèvement des ordures ménagères est assuré dorénavant par l’entrepreneur Alfred LEGEAY, demeurant 31, rue de Joly.
(AM D2/20)

 

Août 1933
« Le patron de la baignade se propose d’offrir des leçons de natation à 6 enfants de Créteil appartenant à des familles nécessiteuses » . le conseil municipal accepte la proposition.
(AM délibération du conseil municipal D1/23)

 

5 août 1933
Départ des enfants (27 filles, 57 garçons) à Audierne en autobus, sous la direction de l’instituteur M. FLERCHINGER. « Une conversation téléphonique et un télégramme ont fait connaître dès le lendemain que le voyage avait eu lieu dans de bonnes conditions » .
(AM délibération du conseil municipal D1/23)

 

Rentrée scolaire octobre 1933
Effectifs des écoles publiques : 664 garçons et 583 filles.
(AM délibération du conseil municipal D1/23)
23 octobre 1933
Constitution d’un nouveau syndicat intercommunal pour le service public du gaz.
(AM délibération du conseil municipal D1/24, p.467-472)

 

Passages cloutés : « la préfecture de police a refusé d’agréer les clous et réclame ceux qui nous avaient été proposés » .
(AM délibération du conseil municipal D1/23)

 

11 novembre 1933
Nombreuses doléances relatives à la participation de la « Fanfare de Créteil » à la cérémonie de commémoration des soldats morts pour la France : « beaucoup de gens ont remarqué que les musiciens étaient très peu nombreux et qu’ils ont joué de façon déplorable » .
(AM D2/7)

 

26 novembre 1933
« La société des Usines RENAULT à Billancourt a procédé à des essais d’autopompe à incendie…l’engin présenté pouvait projeter l’eau à une hauteur égale à celle de l’immeuble du 48 grande rue » .
(AM délibération du conseil municipal D1/24)

 

3 décembre 1933
« L’assemblée des membres de l’amicale des Ardéchois de Paris commémore à Créteil la mémoire du Général LADRET de la CHARRIERE, leur concitoyen mortellement blessé au combat du Mont-Mesly le 30 novembre 1870 » .
(AM délibération du conseil municipal D1/24)

 

4 décembre 1933
Réception à la mairie des membres de la « Société amicale des ardéchois de Paris », venus à Créteil commémorer la mémoire du général LADRET de la LACHARRIERE.

 

11 décembre 1933
Défense passive : acquisition de six masques de protection contre les gaz, destinés au personnels actifs des communes, auprès des services du ministère de la guerre.
(3 masques à cartouche et 3 à ballon).
(AM délibération du conseil municipal D1/24)

 

Décembre 1933
Décès d’Oscar EPICASTE, professeur de chant des écoles publiques de Créteil.

 

21 décembre 1933
Décès de Edmond Georges BREDAUT à l’âge de 65 ans. Adjoint au maire de 1919 à 1921
radical-socialiste, président de l’orphelinat de Créteil, fondateur de la « Ligue d’échange international des enfants ».
(AM délibération du conseil municipal D1/24)

 

1934


Electeurs inscrits : 3 084.
(AM délibération du conseil municipal D1/24)


Nombre de personnes secourues par le bureau de bienfaisance : 65
Sont secourus par le fond municipal de chômage : « 381 chefs de ménage, 47 non chefs de ménage, soit 428 chômeurs et 287 enfants ».
(AM Q1/3)

 

4 Janvier 1934
Décès de Joseph TAMISIER second adjoint au maire, vice président de « l’Amicale scolaire »
Receveur des P.T.T.
(AM délibération du conseil municipal D1/24)

 

21 janvier 1934
Décès à l’hôpital de la Salpétrière de madame Eugénie GARDE, 42 ans receveuse de la T.C.R.P. Occupée à aiguiller un tramway, grande rue, elle a été heurtée par un automobiliste de Dammarie-les-Lys.

 

27 janvier 1934
Arrêté réglementant la circulation dans certaines voies des véhicules automobiles pourvus de « bandage pleins ».
(AM D3/14)

 

18 février 1934
61ème matinée-conférence « Vision d’Espagne ».
Causerie, danse et chant.
Salle des fêtes 14, rue des Ecoles.

 

21 février 1934
Assemblée de « l’Epargne scolaire ».
Préau de l’école des garçons, 7 avenue de la République.

 

1er mars 1934
Square de l’avenue de la République : « des travaux d’entretien sont en cours…on recherche quelqu’un susceptible d’assurer le gardiennage et d’empêcher les déprédations qui s’y commettent » .
(AM délibération du conseil municipal D1/24)

 

Avril 1934
Société d’horticulture : assemblée trimestrielle.
Conférence sur le jardin familial par M. HURON professeur d’horticulture.
Ecole de garçons, avenue de la République.

 

Mai 1934
Visite d’un « capitaine du régiment des sapeurs-pompiers de Paris afin de rechercher les abris pouvant convenir à la protection des habitants en cas d’attaque aérienne » .
(AM délibération du conseil municipal D1/24)

 

« Projet d’installation d’un dépôt de liquides inflammables de 1ère catégorie et d’alcool devant subir des transvasements sur le territoire de Bonneuil (port de Bonneuil), à proximité de Créteil ». Protestation du conseil municipal. (Société A.R.S. les Carburants liquides).
(AM délibération du conseil municipal D1/24)

 

31 mai 1934
Square public du château des Buttes : réouverture. « Accès autorisé au public le jeudi, après la séance du patronage et le dimanche toute la journée et pendant la durée des grandes vacances »
(AM délibération du conseil municipal D1/24)

 

Projet d’installation d’un « musée dans le château des Buttes. M. BILLEAU, demeurant Ile Sainte Catherine, offre pour le musée des estampes. Une subvention de 500 f est versée à la société des Amis des arts, en formation .
(AM délibération du conseil municipal D1/24)

 

Société PYROLAC : demande d’installation d’exploitation d’un atelier de fusion de résines, et d’un dépôt d’asphalte et de résine. « Les fumées et odeurs qui s’en dégagent incommodent le voisinage…il faudrait empêcher le développement de cette industrie d’autant plus que la nuit, cet établissement n’est pas gardé ».
(AM délibération du conseil municipal D1/24)

 

10 Juin 1934
Braderie et festival de Créteil.
Festival de musique pour le cinquantenaire de la « Société chorale de Créteil ».
(AM délibération du conseil municipal D1/24)

 

16-30 juin 1934
« Fête foraine, concert donné par la « fanfare libre de Créteil », courses pédestres, courses de relais, fête de gymnastique, guignol, jeux pour les enfants, bal public » .
(AM I1/3)

 

14 juillet 1934
Retraite aux flambeaux avec lampions, trompettes, 3 tambours, et la « Fanfare de Créteil ».
« la qualité des 300 lampions n’était pas merveilleuse…ils brûlaient très facilement et ne restaient pas fixés aux portes-lampion.150 personnes ont suivi la retraite »
.
(AM I1/5)

 

21 juillet-21 août 1934
97 enfants des écoles publiques de filles et de garçons sont partis en colonie au château de Loquéran à Audierne (Finistère).
(Délibération du conseil municipal D1/24)

 

27 juillet 1934
Sortie des élèves de l’école de garçons au parc zoologique du bois de Vincennes.
(Délibération du conseil municipal D1/24)

 

30 juillet 1934
Création d’une commission locale « enseignement technique professionnel », au sein du conseil municipal.
(Délibération du conseil municipal D1/24 p.107)

 

12 septembre 1934
Pétition d’un groupe d’habitants du quartier du Mont-Mesly : Ils demandent « qu’un moyen de transport soit organisé par la commune afin que les enfants puissent fréquenter les écoles de Créteil… Impossibilité d’effectuer de nouveaux transport avec le car automobile » . Demande du maire de Créteil au maire de Bonneuil-sur-Marne de bien recevoir dans ses écoles les enfants de Créteil.

 

1935


Chômeurs : mai 384, juin 369
(AM délibération du conseil municipal D1/24)

 

416 voitures de tourisme, 84 camions, 125 camionnettes, 151 motocyclettes.
Total : 776 véhicules à moteur.
(AM 1F)

 

M. DANDOIS : bibliothécaire communal.
(C’est l’ancien secrétaire de mairie à la retraite qui garde son logement de fonction et en contre partie s’occupe de la bibliothèque).
(AM D3/28)

 

Les sapeurs-pompiers s’équipent d’une auto pompe Delahaye.
Le maire constate que « l’eau de tous les puits qui alimentent la partie sud et sud-ouest du territoire de la commune, partie jusqu’ici uniquement alimentée en eau par ce moyen est devenue impropre à la consommation…la pollution de ces puits, résulte pour une large part, de l’installation sur le territoire de la commune, de la station d’épuration du Mont-Mesly » .
(AM D2/28)

 

Bal de bienfaisance avec un orchestre de 8 musiciens.
Ce jour distribution de viande : « bourguignon ou pot au feu aux indigents et chômeurs inscrits au bureau de bienfaisance » .
(AM D2/7)

 

20 avril 1935
Vœu présenté par l’Union des commerçants, industriels et entrepreneurs de Créteil :
« que le service d’autobus Créteil-Saint-Maur ne soit pas intensifié certains jours de la semaine notamment les jours de marché de Saint-Maur afin de ne pas défavoriser les commerçants de Créteil, et d’augmenter les recettes de l’octroi » .
(AM délibération du conseil municipal D1/24)

 

17 mai 1935
Charles Joseph Désiré BLANCHARD ( ingénieur) élu maire jusqu’au 20 février 1942.

 

24 juin 1935
Le comité de défense des habitants du Mont-Mesly demande : « la création de 2 rues, l’installation de conduite d’eau potable dans tout le quartier, l’éclairage de tous les lieux habités, l’installation de conduites de gaz, la création d’un groupe scolaire, d’un abri pour attendre le tram, l’enlèvement des ordures dans tous les endroits habités au moins 1 fois par semaine, la création d’un square public et l’installation de boîtes aux lettres » .
(AM D2/28)

 

Juillet 1935
Projet d’agrandissement du cimetière en raison de l’ouverture prochaine de l’hôpital intercommunal (1937)
(AM délibération du conseil municipal D1/24)

 

14 juillet 1935
Fête : « Nombreux lampions, feux d’artifice et de Bengale, torches, feux oxhydriques »

 

16 juillet 1935
Audierne (Finistère) : colonie scolaire de vacances pour 66 enfants (26 filles, 40 garçons), dirigée par M. BASILLE directeur de l’école de garçon. Mme BASILLE, institutrice est l’économe de la colonie, M. GUYARD instituteur surveillant général , M. François DESMONT moniteur à l’école supérieure d’éducation physique de Joinville, surveillant avec Mmes GUYARD et DESMONT. Le personnel de service est constitué par 2 cuisinières, une femme et un homme de service.
(AM D2/36)

 

18 juillet 1935
Arrêté portant « interdiction de circuler dans les rues de Créteil en tenue de bain ».
(AM D3/14)

 

Novembre 1935
L’abbé LARGIER est nommé à la cure de Créteil; il était 1er vicaire de Saint-François de Sales : « il serait heureux de pouvoir se présenter et dire à M. le maire toute sa bonne volonté » .
(AM délibération du conseil municipal D1/24)

 

26 décembre 1935
Hôpital intercommunal : « l’entreprise Quillery installe ses premières baraques de chantier …les travaux commencent incessamment .
(AM D2/20)

 

29 décembre 1935
Passerelle suspendue sur la Marne entre le quai du Halage et la rue Machefer à Saint-Maur :
travaux de réfection. « Elle ne présente plus les conditions suffisantes pour assurer la sécurité du passage ; il convient de procéder d’urgence au remplacement des câbles » .
(AM délibération du conseil municipal D1/24)

 

Création d’un vestiaire pour les chômeurs et pour les indigents, où sont invités les habitants à abandonner, en faveur des chômeurs et des pauvres, les objets d’habillement dont ils n’ont plus l’emploi.
(AM délibération du conseil municipal D1/24)

1936


11 755 Cristoliens
Effectifs des élèves de l’école publique : 584, soit 45 élèves par classe.
Recensement : 4 134 ménages, nombre d’habitants 11 768, nombre d’hôtes de passage 90
Chômeurs : février 442, mars 451.
(AM délibération du conseil municipal D1/24)

 

Le corps des sapeurs-pompiers de Créteil comprend 33 hommes.
(AM H3/1)
Elections législatives.
Adolphe CHERON député, (radical centriste) battu par le communiste PARSAL.
On ne sert pas à boire à la cantine : « beaucoup d’enfants déjeunant à la cantine apportent leur boisson dans une bouteille et cette pratique est dangereuse…. Les cantines où l’on sert de la boisson sont très rares…les tables ne sont pas très larges et on manquerait de place pour poser les verres…cela compliquerait le service… » .
(AM D2/36)

 

À partir de cette date, la salle des fêtes du 14, rue des Ecoles, est « accordée gratuitement une fois par an, aux société locales légalement constituées, pour y donner des pièces de théâtre, des séances de Music hall, des concerts, exhibitions sportives ou conférences non politiques à l’exclusion des bals et sous réserve de la gratuité complète des entrées » .
(AM D2/7)

 

Mars 1936
Le patronage municipal de garçons s’installe dans les locaux de l’ancienne fondation Franco-Canadienne. Auparavant, il était dans le parc du château des Buttes.

 

29 mars 1936
Terrain de sport de la route d’Alfort : M. le maire souhaite reprendre ce terrain au cercle athlétique de Paris pour le confier à l’Union sportive de Créteil, dont le président est M. HEMON.
(AM délibération du conseil municipal D1/24)

 

Mai 1936
Apparition pour la 1ère fois de doryphores dans les champs de pommes de terre du territoire de Créteil. Le ramassage des insectes sur les feuilles de pommes de terre est organisé et le traitement à l’arséniate de plomb, centralisé à la ferme Pompadour chez M. BENOIST, effectué.

AM délibération du conseil municipal D1/25)


Ouverture du parc du château des Buttes : « des affiches ont été apposées pour aviser la population que le public pourra avoir accès dans ce parc à partir du 31 mai, tous les jours entre 9 et 20 heures ».
(Délibération du conseil municipal D1/25)

 

Juin 1936
Création du syndicat professionnel français des ouvriers maraîchers et agricoles de Créteil
Siège social : 48, Grande-Rue.
Grèves : 20 grévistes à la ferme BENOIST, 95 à l’usine BOULENGER, 21 chez l’entrepreneur de construction JULLIEN touchant fortement le chantier de construction de l’hôpital intercommunal …
(AM I1/2)

Fêtes et semaine de l’enfance : « Evolution et mouvements d’ensemble par les élèves de l’école de garçons, exercice du concours de gymnastique, éducation physique : pyramides sans engin, voltige au cheval, par les pupilles de l’association « l’Amicale des élèves et anciens élèves de l’école publique » ; combats de lutte gréco-romaine et de catch ; démonstration aux agrès, barre fixe, parallèles et cheval sous la direction de M. DESMONT ».
(AM I1/10)

 

28 juin 1936
Création d’une commission municipale des sports, « sur la demande de la commission des fêtes, comprenant 6 membres à laquelle seraient joints, à titre consultatif, des représentants des Sociétés locales qui postulent pour l’utilisation des terrains de sports ».
(Délibération du conseil municipal D1/25)

 

Juillet 1936
Colonie scolaire de vacances : « 84 enfants ont été à Audierne où ils ont effectué un séjour d’un mois et demi…sous la direction de M. BASILLE ».
Un élu : « Nous nous sommes rendu compte que tout était prévu et que tout était mis en œuvre pour assurer le bien-être et le développement physique des enfants, tout en leur offrant des jeux de plein air et de la campagne, des distractions et des excursions ayant un caractère hautement éducatif. J’étais parti à Audierne avec certaines préventions, certains préjugés défavorables en ce qui concerne l’organisation de la colonie. Je pensais qu’on pouvait certainement reprocher à notre organisation d’être par trop la continuation de l’école ; eh bien messieurs je m’étais trompé ».
(Délibération du conseil municipal D1/25)

 

13 juillet 1936
Retraite au flambeaux, fanfare de trompettes. « Une foule inaccoutumée a suivi la retraite de bout en bout, un grand nombre d’habitations étaient pavoisées, plus de 200 personnes attendaient devant la mairie le retour de la retraite...bal public place de la mairie ; l’orchestre était installé sous le kiosque à musique…un incident à signaler : vers 23h45, pour une cause inconnue, l’orchestre a joué l’internationale ».
(AM I1/6)

 

14 juillet 1936
Feu d’artifice : « malgré le mauvais temps, une foule aussi nombreuse que les années précédentes a assisté à cette fête ».
(AM I1/6)

 

28 août 1936
Grand meeting de la Confédération générale du travail « pour glorifier les magnifiques victoires ouvrières arrachées dans nos localités et pour soutenir le glorieux prolétariat d’Espagne qui lutte les armes à la mains, contre le fascisme ».
Salle des fêtes refusée par le maire au dernier moment 3 000 personnes se sont donc réunies en plein air.
(AM I1/34)

 

7 décembre 1936
Demande d’attribution du nom de Roger SALENGRO (ancien ministre de l’intérieur) à une rue ou à un établissement public de Créteil par la section de Créteil du Parti socialiste S.F.I.O.
Accord de principe du conseil municipal.
(Délibération du conseil municipal D1/25)

 

Décembre 1936
L’assistante d’hygiène scolaire signale « que certains enfants de familles nécessiteuses ont leurs cheveux très longs et qu’elle désire obtenir des bons pour les conduire chez le coiffeur ». Le maire répond « une initiative de ce genre a été tentée il y a quelques années mais on n’a pas le droit de faire couper les cheveux des enfants sans l’assentiment des parents ».
(AM D2/36)

 

1937


Chômeurs : novembre 333, décembre 365.
(AM délibération du conseil municipal D1/25)

 

Création de « l'Association Sportive de Créteil » (A.S.C.).
(Spécialisée dans les sports de ballon à la main).

 

10 janvier 1937
Décès de Paul PRUD’HOMME, clairon au corps des sapeurs-pompiers depuis 30 ans.
(AM délibération du conseil municipal D1/24)

 

25 janvier 1937
Décès de Maurice SAVIGNAT, instituteur public à l’école de garçons, en son domicile du 70 Grande Rue, à l’âge de 48 ans.
(AM délibération du conseil municipal D1/25)

 

Février 1937
Bal du bureau de bienfaisance « organisé par la municipalité en présence du « Fraternel Jazz » sous la direction des accordéonistes PELISSIER et LEGIVRE du poste Radio Ile-de-France « qui communiquent aux danseurs un entrain qui ne se départit pas un instant » .
(AM Q)

 

22 février 1937
Demande d’attribution à Ernst THAELMANN du titre de citoyen d’honneur de la ville de Créteil par le « comité THAELMANN centre d’action contre l’hitlérisme ».
(AM délibération du conseil municipal D1/25 p.188)

 

6 juin 1937
Fête de l’enfance au profit des colonies scolaires : 550 entrées au stade de la route d’Alfort (Stade François Desmont).
(AM D2/36)

 

15 juin 1937
•« Fonds spécial départemental de chômage » : Créteil adhère pour venir en aide aux artistes non salariés, privés de travail.
(AM délibération du conseil municipal D1/25)

 

• Vœu tendant à la création de cartes ouvrières de chemins de fer valables 5 jours :
« Considérant que par suite de l’application de la loi de 40 heures, de nombreux magasins, ateliers, maisons de commerce etc…ferment un jour par semaine, le conseil municipal émet le vœu que les compagnies de chemin de fer délivrent des cartes d’abonnement hebdomadaires de travail, dont la validité serait ramené de 5 jours et le prix calculé proportionnellement à celui payé actuellement pour 6 jours ». Pas de suite favorable donné à cette requête par le ministère des travaux publics.
(AM délibération du conseil municipal D1/25)

 

19 juillet-3 septembre 1937
Colonie de vacances à Audierne (Finistère) pour 41 filles et 76 garçons, sous la direction de M. BASILLE.
(AM délibération du conseil municipal D1/25)

 

Juin 1937
Démolition de l’ancien lavoir.
(AM D2/29)

 

7 octobre 1937
« La petite chocolatière » pièce en 4 actes donnée au profit de la caisse des écoles
Salle des fêtes, rue des écoles
(AM Q)

 

23 octobre 1937
Bal de nuit de « l’Amicale auvergnate ».
(AM D2/7)

 

24 octobre 1937
Assemblée générale de la « Société de secours mutuels dite Saint-Christophe ».
(AM D2/7)


25 octobre 1937
L’ouverture de l’hôpital intercommunal prévue ce jour, est reportée au 3 novembre 1937.

 

27 octobre 1937
Transport scolaire : pétition des parents d’élèves, ils se plaignent du manque de moyens.
Seuls les enfants du carrefour Pompadour et du Hameau de Mesly sont pris en car.
« Bien des enfants du quartier Laferrière vont à l’école à Maisons, et certains de Mesly à Bonneuil » .
(AM D2/29, 15)

 

29 octobre 1937
Hôpital intercommunal : « M. le maire expose que le syndicat intercommunal de l’hôpital de Créteil ayant décidé que les services de cet établissement seraient en partie assurés par des religieuses, le président du syndicat est entré en pour parler avec la supérieure des sœurs de la présentation de la Sainte Vierge à Saint Symphorien-les-Tours qui s’est montrée disposée à détacher, à Créteil, un groupe de religieuses de cette congrégation ».
Avis favorable du conseil municipal à la fondation d’une communauté religieuse dépendant de la congrégation des sœurs de la présentation de la Sainte Vierge.
Le « Comité des chômeurs de Créteil » fait parvenir au maire un cahier de revendications. Il réclame plus de « combustibles, de plus nombreuses distributions de viande, légumes et de denrées alimentaires autres, des distributions d’habits, de chaussures et de médicaments.
(AM délibération du conseil municipal D1/25)

 

3 novembre 1937
Ouverture de l’hôpital intercommunal : « les admissions pourront avoir lieu. Des affiches seront apposées pour en aviser la population » .
(AM délibération du conseil municipal D1/25)

 

13 novembre 1937
Soirée de « l’Union sportive de Créteil ».
(AM D2/7)

 

20 novembre 1937
Soirée et bal de nuit de la « Jeunesse sportive ouvrière de Créteil ».
(AM D2/7)

 

27 novembre 1937
Soirée et bal de nuit du « Parti social français ».
(AM D2/7)

 

28 novembre 1937
Matinée dansante de l’Association « Amicale des élèves et anciens élèves de l’école de garçons ».
(AM D2/7)

 

4 décembre 1937
Concert de bienfaisance avec Louis LYNEL « vedette de la radio et du disque,
rénovateur de la bonne chanson ».
Salle des fêtes, rue des écoles.
(AM Q)

 

11 décembre 1937
Banquet et bal des sapeurs-pompiers.
(AM D2/7)


18 décembre 1937
Soirée et bal de nuit du « Secours populaire de France » et du « comité de propagande et d’action syndicale ».
Ecole primaire du centre : effectifs : 589, pour 13 classes, soit 45 par classes ; cours complémentaire 109 pour 3 classes, soit une moyenne de 36.
(AM D2/15)

 

19 décembre 1937
Arbre de Noël de « l’Union nationale des combattants »
(AM D2/7)

 

23 décembre 1937
Expropriation de l’immeuble du 10 et 12, rue Paul François Avet pour agrandir l’école du centre
(AM D2/15)

 

26 décembre 1937
Arbre de Noël du « Comité mondial des femmes contre la guerre et le fascisme »
(AM D2/7)

 

Vers 1938
Projet de construire dans la plaine de Créteil un « grandiose plan d’eau servant à l’amerrissage des hydravions »
(AM délibération du conseil municipal D1/28)

 

1938


Chômeurs : novembre 468
(AM délibération du conseil municipal D1/26)

La coopérative de l’école du centre vient « d’échanger son appareil cinématographique contre un appareil moderne sonore et parlant »
(AM D2/15)

 

Un témoignage sur le fonctionnement du patronage municipal de garçons :
« S’il ne marche pas bien, c’est parce que les enfants voient toujours les mêmes locaux,
les mêmes visages et la même atmosphère que lorsqu’ils sont à l’école…… le patronage c’est réellement triste, les enfants n’ont pas de jeux, et ils s’ennuient »
(AM D2/15)

 

Le projet de transférer le bureau de poste, avenue de la République, à la place des bains-douches (remontant à 1933) est abandonné, au profit d’une extension provisoire, rue de Joly

 

1er janvier 1938
Taxe sur les chiens : « A partir de cette date, la taxe sur les chiens d’agrément et les chiens servant à la chasse (1ère catégorie) sera portée de 20 à 40 f ; pour les chiens non compris dans la catégorie précédente (garde des troupeaux, des habitations, des magasins, des ateliers etc) la taxe est maintenue au taux actuel de 10 f »
(AM délibération du conseil municipal D1/25)

 

Enlèvement des boues et ordures ménagères : « La maison AUBINE, 67, rue Gambetta à CHELLES (Seine-et-Marne) est adjudicataire pour l’exécution de ce service en remplacement de la maison LEGEAY de Créteil »
(AM délibération du conseil municipal D1/25)

 

2 janvier 1938
Arbre de Noël du «Parti social français»
(AM D2/7)

8 janvier 1938
Soirée et bal de nuit du « Parti communiste »
(AM D2/7)

 

22 janvier 1938
Soirée et bal de nuit du « Comité des chômeurs »
(AM D2/7)

 

5 mars 1938
Bal de bienfaisance. L’orchestre d’Albert HUARD a été retenu : « Il est très connu, ce qui est susceptible d’amener beaucoup de monde »
(AM D2/7)

 

19 mars 1938
Soirée et bal de nuit de « l’Association républicaine des anciens combattants »
(AM D2/7)

 

26 mars 1938
Bal de nuit de « l’Association amicale des élèves et anciens élèves de l’école de garçons »
(AM D2/7)

 

31 mars 1938
Château de Loquéran : adoption d’un projet de bail de location entre le maire de Créteil et celui de Loquéran de 12, 15, ou 18 ans, contre un loyer annuel de 6 500 f
(AM délibération du conseil municipal D1/25)

 

Constitution d’une commission municipale de la défense passive
(AM délibération du conseil municipal D1/25)

 

31 mars 1938
Colonie d’Audierne (Finistère). Le maire de Créteil écrit et constate le mauvais état du château loué par la municipalité : « nous avons bien des difficultés avec le maire d’Audierne qui est un brave homme, mais qui se dérobe continuellement,…ce qui est ennuyeux…..il ne veut pas faire de travaux… La sécurité intérieure est inexistante, les persiennes sont prêtes à tomber sur les enfants, les rats se promènent sur leurs effets, les planchers sont en très mauvais état, les toilettes sont prêtes à s’effondrer, les lavabos sont en décomposition et l’eau n’est pas potable…. »
(AM Délibération du conseil municipal D1/25, D2/36)

 

2 avril 1938
Bal de nuit de « l’Union sportive de Créteil »
(AM D2/7)

 

30 avril-15 mai 1938
Fête foraine du quartier du Parc
(AM D2/7)

 

22 mai 1938
Festival musical en l’honneur des mères de famille organisé par la municipalité, l’Association des familles nombreuses, la Ligue féminine française d’action catholique et le Comité mondial des femmes. Salle des fêtes, 14, rue des écoles
(AM I1/11)

 

4 juin 1938
Soirée et bal de nuit du mouvement «Paix et liberté»
(AM D2/7)

 

18 juin-3 juillet 1938
Fête communale
(AM D2/7)

 

30 juin 1938
Le conseil municipal s’associe à « une résolution du comité français du rassemblement universel pour la paix (R.U.P.) et proteste à l’unanimité contre la pratique du bombardement des villes ouvertes »
(AM délibération du conseil municipal D1/25)

 

Lutte contre les doryphores : distribution du produit aux cultivateurs par le biais du syndicat agricole présidé par M . BENOIST, car la loi oblige les communes à s’occuper de la lutte conte ces parasites
(AM délibération du conseil municipal D1/25)

 

3 juillet 1938
Fête de l’enfance organisée avec la participation des enfants de l’école publique de garçons et de filles et de l’école maternelle, des instituteurs et institutrices, des professeurs d’éducation physique et de l’association « Amicale des élèves et anciens élèves de l’école de garçons » :
Programme : «  rassemblement et départ en cortège des enfants des écoles vers le stade de la route d’Alfort ; fête champêtre (danses et chants par les élèves de l’école publique de filles et de l’école maternelle ; évolution, mouvements d’ensemble, athlétisme et jeux par les élèves de l’école publique de garçons et la section d’éducation physique de l’association « Amicale » » Pendant la durée de la fête : audition de la fanfare « l’Etoile du 13ème arrondissement »
(AM I1/10)

 

15 juillet 1938
Colonie de vacances : « 96 enfants (35 filles, 61 garçons) s’embarquent à Montparnasse à destination de Quimper pour séjourner au château de Loquéran, à Audierne, pendant 45 jours sous la direction de M. BASILLE directeur de l’école de garçons, Mme BASILLE, directrice, économe et comme personnel de surveillance : M. GUYARD, instituteur à Créteil, M. PECHON, professeur du cours élémentaire de Créteil, M. DESMONT, moniteur à l’école supérieure d’éducation physique de Joinville, Mmes GUYARD et PECHON; le personnel de service comprend une lingère (Mme DESMONT), 2 cuisinières, un homme et une femme de service »
(AM 7D/2)

 

13 septembre 1938
Réunion confidentielle, à la préfecture de police, en vue de la mise au point, immédiate du service de la défense passive. « La gravité de l’heure impose que des dispositions soient prises dès à présent pour pallier à toute attaque brusque »
(AM D2/29)

 

3 décembre 1938
Concert de gala au profit du bureau de bienfaisance
Salle des fêtes, rue des écoles

 

17 décembre 1938
Banquet et bal de nuit de la « Société de secours et de retraites des sapeurs-pompiers »
(AM D2/7)

 

1939


Chômeurs secourus en février : 515
(AM délibération du conseil municipal D1/26)

 

Le maire souhaite l’aménagement de carrières, au lieu dit « Les Bordières », en abri de défense passive.
(AM Délibération du conseil municipal D1/26)

 

Défense passive : Créteil est découpé en 23 îlots et 5 secteurs.
« Les sièges de la défense sont le château des Buttes (5 îlots), la salle des fêtes ou les écoles
(8 îlots), l’immeuble Caillette, 2 rue Saint-Simon (5 îlots), l’immeuble la Blédine, rue du général Lacharrière (4 îlots) et le garage Herbert, avenue du maréchal Foch (1 îlot) »
Le poste principal de la Défense passive se situe à Maisons-Alfort : groupe scolaire Condorcet
« Créteil comporte 2 points sensibles : le carrefour Pompadour, à cause de la proximité du P.L.M. (Paris Lyon Marseille), et l’écluse de Saint-Maur »
(AM D2/30)

 

Ecole primaire du centre : effectifs : 589,  pour 13 classes, soit 45 par classes ; cours complémentaire 109 pour 3 classes, soit une moyenne de 36
(AM D2/15)

 

7 janvier 1939
Soirée du « Parti radical valoisien ».
(AM D2/7)

 

8 janvier 1939
Arbre de Noël du « Parti social français ».
(AM D2/7 )

 

9 janvier 1939
Bureau de poste : : ouverture, aux heures les plus chargées de la journée, de 3 guichets.
(AM délibération du conseil municipal D1/26)

 

21 janvier 1939
Soirée et bal de nuit du « Parti communiste français ».
(AM D2/7)

 

Février 1939
Les pouvoirs publics (le préfet de la Seine) « estiment utile de porter à la connaissance de la population certaines dispositions prévues pour assurer en cas d’hostilité, l’éloignement des habitants de Paris et du département de la Seine qui désireraient trouver refuge en province.
A chaque arrondissement de Paris ou à chaque commune correspond une région de refugedéterminée : à la commune de Créteil correspond le département de la Nièvre ».
(AM Délibération du conseil municipal D1/26)

 

3 février 1939
Soirée et bal de nuit du « Parti socialiste (S.F.I.O.) » .
(AM D2/7)

 

9 février 1939
Création de la « Caisse d’assurance mutuelle agricole contre les accidents de Créteil » .
Siège social : 32 chemin de Mesly.

 

10 Février 1939
Création d’un Comité local d’aide aux réfugiés espagnols :
M. le maire : « J’avais invité tous les représentants des groupements locaux, à assister à une conférence en vue d’examiner, en dehors de toute idéologie politique ou religieuse, les moyens de venir en aide aux populations affligées par suite des malheurs qui se sont produits à notre frontière pyrénéenne. Une centaine de personnes ont répondu à cette invitation et il a été décider de constituer un comité local » Souscription publique ; quête à domicile ; recueil de dons de denrées périssables et d’objets vestimentaires.
(AM Délibération du conseil municipal D1/26)

 

24 février 1939
La mairie acquière 50 masques à gaz filtrants pour les personnes chargées de la direction des secours, à 141 f l’unité.
(AM Délibération du conseil municipal D1/26)

 

Défense passive : le secrétaire général permanent de la défense passive estime qu’il ne peut « donner suite au projet d’abri dans les carrières du quartier des Bordières à cause de la hauteur insuffisante de certaines galeries qui n’excédent pas 1,20 m en quelques endroits, de la présence, à très faible profondeur, de la nappe d’infiltration de la Marne qui ne permet pas d’approfondir ces galeries ».
(Délibération du conseil municipal D1/26)

 

Bibliothèque : « le nouveau catalogue a été édité et est vendu au prix de 5 f.
La bibliothèque est maintenant ouverte les mardis, jeudis et samedis entre 14 h et 17 h pour la lecture sur place. Par comparaison avec l’année dernière le nombre des lecteurs inscrits a augmenté de 15 entre le 1er janvier et le 15 février 1939 et le nombre des volumes prêtés à domicile pendant cette même période est passé de 187 à 452. Ceci montre bien que les efforts de la commission ont été couronnés de succès ».
(Délibération du conseil municipal D1/26)

 

Liste partielle de commissions municipales :
Commission des bourses de préapprentissage, de la défense passive, de l’éclairage, de l’enseignement, des fêtes publiques, des cérémonies officielles et d’éducation physique, desfinances, de l’hygiène, de l’amélioration du matériel incendie, des inondations, des marchés d’approvisionnement, de surveillance du service des ordures ménagères, du patronage municipal, du plan d’extension, d’aménagement et d’embellissement, des sports, des travaux d’architectes.
(Délibération du conseil municipal D1/26)

 

Mars 1939
Bal de bienfaisance.
(AM D2/7)

 

30 mars 1939
« Le conseil municipal exprime au Président du conseil, chef de gouvernement DALADIER sa complète approbation pour le langage sincère, calme et viril par lequel il a traduit les aspirations de l’âme française : pacifique, mais valeureuse, tolérante mais ardemment patriote, fraternelle à tous les hommes de bonne volonté mais farouche aux pillards et aux oppresseurs, indéfectiblement fidèle à ses traditions d’humanité, de justice et d’honneur…Cette adresse est adoptée à l’unanimité ».
(AM délibération du conseil municipal D1/26)

 

• « Les tranchées abris qu’on est en train de construire ne peuvent tenir ; elles seront inopérantes attendu qu’il n’y a pas de terre dessus .
(AM délibération du conseil municipal D1/26)

 

• « Les tranchées abris qu’on est en train de construire ne peuvent tenir ; elles seront inopérantes attendu qu’il n’y a pas de terre dessus.
(AM délibération du conseil municipal D1/26)

 

Avril 1939
• Distribution d’eau : « Des mesures on été prises et d’autres sont envisagées en vue du renforcement de certaines canalisations de distribution d’eau et de l’installation de bouches pouvant être utilisées par les sapeurs-pompiers de Paris » .
(AM D2/30)

 

• Transport : « Des bons de transport gratuits pourraient être délivrés pendant la période de tension , aux personnes indigentes qui désireraient se rendre dans une localité de province de leur choix où elles seraient assurées de trouver des possibilités de séjour ».
(AM D2/30)

 

• Le maire prend des dispositions pour que les habitants de Créteil, « qui voudraient être évacués en province, puissent être hébergés dans une fraction du département de la Nièvre ».
(AM D2/30)

 

• « Des sacs de sable de 17 litres sont distribués par quartier à la population…..des tranchées recouvertes en béton sont en cours d’exécution dans différents points de la commune, choisis parmi les espaces libres par le service des Ponts et chaussées, en accord avec la municipalité » (place de la mairie, immeuble communal du 38, rue Paul François AVET, Hôpital intercommunal, rue de Paris, immeuble communal de l’avenue Sainte-Marie, et la cité HBM de la rue des Mèches). Pour les abris, la préfecture de police a reconnu seulement 11 caves pouvant loger 620 personnes.
(AM D2/30)

 

5 avril 1939
Inauguration de l’école du centre envisagée, reportée le 6 juillet 1947.
(AM D4/1)

 

15 avril 1939
Soirée et bal de nuit du « Comité d’entente des anciens combattants ».
(AM D2/7)


29 avril-14 mai 1939
Fête du Parc.
(AM D2/7)

 

Mai 1939
En cas de guerre, les hôpitaux de rattachement pour Créteil sont l’hôpital intercommunal et l’hospice de la Salpétrière.
(AM D2/30)

 

17 juin-2 juillet 1939
Fête communale.
(AM D2/7)

 

4 juillet 1939-28 août 1945
La caisse des écoles cesse toutes activités.
(AM D2/37)

 

7 juillet 1939
• Salle des fêtes : achat d’un piano d’occasion de la marque GUILLOT, grand modèle, à cordes croisées au prix de 2 700 f. Auparavant, était loué moyennant 70 f par mois.
(AM délibération du conseil municipal D1/26)

 

• Secours contre l’incendie : « la municipalité décide l’acquisition d’un mélangeur à mousse (lance comète) permettant de combattre efficacement aussi bien les incendies ordinaires que les feux d’hydrocarbure de quelque importance qu’ils soient pour le prix de 5 642 f ».
AM délibération du conseil municipal D1/26)

 

8 juillet 1939
Distribution des prix aux élèves de l’école de garçons et de l’école maternelle.
(AM délibération du conseil municipal D1/26)

 

9 juillet 1939
Distribution des prix aux élèves de l’école de filles.
(AM délibération du conseil municipal D1/26)

 

14 juillet 1939
150ème anniversaire de la révolution française : kermesse, activités sportives et défilé symbolique composé des sapeurs-pompiers en tête, du conseil municipal, de la « Fanfare libre de Créteil », du drapeau révolutionnaire entouré d’enfants des écoles en costume de l’époque, des enfants des écoles communales, d’une délégation d’une quinzaine de cultivateurs «car en 1789, Créteil était essentiellement agricole et que dans ces conditions on verrait très bien que la délégation qui se rendra à la mairie soit composée de cultivateurs». Musique interprétée : La Marseillaise, le chant des girondins, la Carmagnole ; lecture des cahiers de doléances cristoliens.
(AM I1/6)

 

30 août 1939
Evacuation des enfants des écoles de Créteil :
84 enfants sont évacués vers Suilly-la-Tour. En octobre il en reste 73 dont 27 sont placés au château de Vergers, sous la surveillance du personnel enseignant de Créteil ; 46 sont placés chez l’habitant.
(Délibération du conseil municipal D1/26 p.187-189 ; 203-205)

 

Rentrée scolaire d’octobre 1939
Certains enfants sont restés à Audierne et vont à l’école communale ou on utilise les service de M. et Mme BASSILLE et de M. GUYARD.
(Délibération du conseil municipal D1/26 p.203)

 

Octobre 1939
Le « Comité des œuvres » (loi relative aux œuvres qui font appel à la générosité publique,
2 juin 1918) prend le nom de « Comité d’aide aux mobilisés et aux familles des mobilisés »
(AM H4/14)

 

6 octobre 1939
L’hôpital intercommunal est militarisé : « des infirmiers militaires sont arrivés… L’autorité militaire peut le réquisitionner pour les besoins du service de santé militaire… Je souhaite que cette réquisition n’est pas lieu car nous avons une population civile importante dans tout le canton de Saint-Maur….et il me semble absolument nécessaire que l’hôpital qui a été crée pour ces populations reste affecté à sa destination »
(lettre de M. le maire à M. le préfet). 460 lits occupés
(AM délibération du conseil municipal D1/26)

 

7 octobre 1939
• Déclaration de M. le maire : « en ouvrant cette séance, je tiens à rappeler que depuis notre dernière réunion l’irréparable est accompli et que la France et la Grande-Bretagne sont à nouveau en guerre contre l’Allemagne… ».
(AM délibération du conseil municipal D1/26 p.165-171)


• Situation du personnel communal en temps de guerre : 16 employés municipaux sont rappelés sous les drapeaux
(AM délibération du conseil municipal D1/26 p.178-182)