Démocratie locale : des jeunes citoyens toujours plus actifs
Le conseil des adolescents

Atelier numérique. Échange avec les personnes âgées de la résidence du Halage.

 

Conseillers municipaux enfants, adolescents et jeunes mettent en œuvre de nombreux projets citoyens dont ils choisissent eux-mêmes les thèmes suivant leurs aspirations et en lien avec l’actualité. L’occasion de faire un bilan de l’année écoulée pour certains et de prendre de nouvelles responsabilités pour d’autres. Tour d’horizon.

 

Le conseil des adolescents, comme le conseil de jeunes, fonctionne sur la base du volontariat. Ainsi, après une présentation du dispositif par les animateurs dans toutes les classes de 6e (excepté le collège Pasteur) au mois de mars, les jeunes conseillers s’engagent pour une année. “Un clip vidéo leur est notamment présenté afin qu’ils découvrent les modalités ainsi que l’importance de participer à des projets d’intérêt général, puis un panorama des projets passés afin de les mettre dans le bain”, explique Jussy Kiyindou, animateur. L’année écoulée fut riche pour les 33 volontaires investis dans leur fonction.

 

Comme à l’accoutumée, un projet clé en main leur a été confié : ils ont été chargés de sonder leurs camarades de classe afin d’identifier leurs idées pour l’élaboration de nouvelles initiatives. Ils ont ensuite été invités à participer à une journée d’échanges et de pratiques pour créer une cohésion de groupe et se positionner sur des thèmes à traiter.

 

Le conseil des adolescents

Lutte anti-discrimination et cahier branché

Deux thèmes se sont ainsi distingués. Un premier groupe a travaillé sur la discrimination en lien avec l’association Pluriel 94. Durant les pauses méridiennes dans les collèges, les conseillers ont animé un atelier intitulé “Carton rouge à la discrimination”, consistant à utiliser des cartons rouges et jaunes en fonction de son opinion en utilisant des mots clés ou encore des jeux de mimes.

 

Des débats ont également été menés par les conseillers dans les différents collèges. Ces échanges ont permis de combattre les préjugés et ont contribué à une certaine prise de conscience des actes de discrimination au quotidien grâce à des propos illustrés en images. “Acquérir de l’écoute et de l’attention sur le rapport à l’autre et comprendre ce qu’est un débat est très important”, poursuit Jussy Kiyindou.

 

Le conseil des adolescents.

Atelier ”Carton rouge à la discrimination“

 

Un autre groupe a travaillé sur le thème de l’impact du numérique sur l’environnement. Les conseillers ont mis en place des ateliers sur les temps de pause méridienne dans les collèges. À l’aide d’une maxi cocotte, ils posaient des questions de bon sens (comment préserver la durée de vie de son smartphone, quelle distance moyenne a parcouru un smartphone avant d’atterrir dans notre poche, etc.). “Les conseillers ont été sensibilisés par des professionnels en amont afin d’apporter des réponses concrètes à leurs camarades”, indique Margaux Foyer, animatrice. Un projet numérique intergénérationnel a également été mis en œuvre.

 

Les conseillers souhaitent aider les personnes éloignées du numérique et de l’informatique. Ils sont donc partis à la rencontre des personnes âgées à la résidence du Halage munis de tablettes et ont réalisé un guide pratique intitulé Le cahier branché, comprenant des jeux de mots en rapport avec le numérique, une présentation des applications pertinentes ainsi qu’un répertoire des espaces numériques de la Ville.

 

Une année qui a porté ses fruits

Tous ces projets ont été présentés en séance plénière dans la salle du Conseil municipal le 4 juillet 2019 devant les élus, les partenaires, des habitants de la résidence du Halage, les membres de l’association Pluriel 94, une infographiste, les directeurs des collèges ainsi que les parents d’élèves. “Un temps de valorisation de leurs actions et de mise en lumière de tout ce que les jeunes ont réalisé, c’est un moment de fierté pour eux comme pour nous tous”, conclut Margaux Foyer.

 

Le conseil des adolescents.

Visite de la cuisine centrale

 

19 conseillers ont fait part de leur réengagement pour l’année scolaire 2019-2020 et 27 nouveaux ont rejoint l’aventure. Ils travailleront notamment sur les thèmes de l’égalité, la mixité, la sécurité et l’environnement. Bon nombre d’entre eux sont préoccupés par les changements climatiques et les conséquences qui en découlent.

 

Le conseil de jeunes

Civilité dans la ville de demain

Le conseil de jeunes s’adresse aux 15-20 ans scolarisés ou habitant à Créteil, avec un engagement d’une durée d’un an renouvelable. Cette année, les conseillers se sont penchés sur le thème civilité/incivilité, qui s’est dégagé lors du dépouillement des boites à idées disposées dans les différents lycées. Ce thème a été traité en quatre volets.

 

Des activités ludiques interactives ont été mises en place lors des pauses méridiennes dans les lycées comprenant des jeux de mimes et des débats. Un atelier d’écriture “Se projeter dans la ville de demain sans incivilités” a notamment été proposé en trois temps (février, mars, et avril) dans tous les lycées de la Ville. “Cet atelier a vraiment plu aux jeunes, nous avons enregistré 223 participants”, se réjouit Lauriane Diez, animatrice.

 

Le conseil de jeunes

Vernissage de la webradio

 

Les conseillers ont également réalisé une frise comprenant des photos, des témoignages et des mots forts émis par les lycéens. Elle a été affichée dans les cinq lycées de Créteil afin d’offrir une grande visibilité aux actions des conseillers. Les jeunes se sont lancés en partenariat avec l’association Les Francas du Val-de-Marne sur la création de chroniques de webradio. Ils ont réalisé des interviews de lycéens, d’un commissaire de police, d’un intervenant de la Croix Blanche et d’un représentant des transports en commun, qu’ils ont ensuite montées et diffusées sur internet.

 

Ce projet a été présenté aux Assises de la ville, au cours desquelles les conseillers en ont profité pour poser leurs questions aux Cristoliens et au Maire pour achever leurs six chroniques. Le dernier volet a porté sur un travail d’expression corporelle, une déambulation de danses et de postures en partenariat avec Bouziane Bouteldja, participant au Clea 2018-2019. Le vernissage de ce projet s’est déroulé à la médiathèque Nelson Mandela.

 

Un engagement vecteur d’ouverture

Les conseillers mènent également un projet d’échange avec la ville jumelée de Falkirk (Écosse). Dans ce cadre, des jeunes écossais ont été accueillis à Créteil du 15 au 21 juillet 2019 afin de leur faire découvrir la ville et les environs de Paris, leur montrer l’engagement des conseillers, participer à des échanges culturels, montrer le quotidien des jeunes cristoliens et participer à des activités sportives (vélo, kayak) avec les animateurs de la ville. Un rallye pédestre dans le quartier de Montmartre a également été organisé. “Les jeunes sortent toujours enrichis de ce genre de projets.

 

Cette année, ils ont pour objectif de se rendre à leur tour en Écosse. Ils sont donc en train de monter leur dossier en préparant une animation sur la lutte contre le dérèglement climatique, afin de pouvoir obtenir une subvention de l’agence européenne Erasmus+”, conclut Lauriane Diez. Chaque année, le conseil de jeunes est présenté dans toutes les classes de seconde. Des stands d’information et d’inscription sont mis en place à cette occasion. Suite à une réunion découverte, 10 jeunes supplémentaires ont rejoint le conseil cette année, portant le nombre de conseillers à 20.

 

Le conseil de jeunes

 Échange avec Falkirk : visite de Montmartre

 

Des projets inter-conseils

Tous les conseillers confondus se sont  rassemblés pour participer ensemble à différentes activités. Ils ont pu visiter des institutions comme l’Assemblée na­tionale, le Musée de l’histoire de l’immigration, l’usine d’incinération des déchets Valo’Marne, le mémorial de la Shoah et participer à des débats autour de la citoyenneté, du droit des enfants (à l’occasion des 30 ans des droits internationaux des enfants), ainsi qu’à des formations de secourisme et des ateliers d’écriture. Ils ont également participé à la cérémonie du ravivage de la Flamme du souvenir à l’Arc de Triomphe, en lien avec les membres des conseils de quartier, et ont assisté à la projection du film Les Héritiers, en présence de l’acteur et scénariste Ahmed Dramé, le 28 juin aux cinémas du Palais.

 

Des projets inter-conseils

Visite de l’Assemblée nationale

 

Ils ont été conviés à un grand jeu de piste à travers la ville, l’objectif étant de se repérer dans les quartiers qu’ils ne connaissent pas à l’aide d’une carte, de trouver les lieux à visiter en questionnant les habitants pour ensuite mettre leurs informations en commun afin de se situer dans la ville. Les conseillers se sont enfin retrouvés aux Assises de la ville les 15 et 16 juin 2019. Ils ont tenu les stands Raconte-moi la vie d’un objet, Partons à la découverte de la ville, Découvrons le numérique, et Civilité versus incivilité. Une belle manière d’exposer leur volonté citoyenne auprès de tous, d’échanger et de motiver d’autres jeunes à les rejoindre !    

 

Des projets inter-conseils

Visite de l’usine d’incinération Valo’Marne

 

Le conseil d’enfants : Environnement et respect des autres

 

Le mandat 2017-2019 s’est achevé le 11 juin 2019 lors de la séance plénière au cours de laquelle les enfants ont pu restituer leurs projets. Un premier groupe a travaillé sur la réduction des déchets. Un atelier a été mené dans 18 classes de CM2 par les conseillers. Deux grands jeux étaient proposés. Le premier consistait à raconter la vie d’un objet à travers différentes vignettes. Le but était de sensibiliser les enfants à chercher toutes les alternatives avant de penser à la poubelle : transformer les choses, les donner, les vendre, etc. “À la fin des ateliers, tous les enfants repartaient avec un disque de tri, dessiné par Ines Kamboua, membre du conseil de jeunes”, explique Ana Carvalho, animatrice. Ces ateliers ont également été présentés lors des Assises de la ville, qui se sont tenues les 15 et 16 juin 2019.

 

Un second groupe a travaillé sur le projet “Dès ´co” basé sur la découverte et la connaissance de la ville. En partenariat avec Jean-Louis Sbardella, ludothécaire et co-gérant du bar à jeu Le Nid, les conseillers ont travaillé sur l’élaboration et la création d’un jeu plateau sur le modèle de Shadows Amsterdam, jeu de société choisi par les élèves dont le principe, à mi-chemin entre coopération et compétition, est de retrouver des indices dans la ville en franchissant des obstacles. Les conseillers ont ainsi créé leur propre jeu intitulé Le mystère du Polissoir, en référence à la pierre située derrière l’église de Créteil.

 

Le mandat 2018-2020 des élèves de CM2 poursuit son cours. Un premier groupe travaille sur l’alimentation et étudie le fonctionnement de la cantine scolaire : qui décide des menus, comment les repas sont-ils confectionnés, comment mange-t-on dans les autres pays, etc. Quant au deuxième groupe, il travaille sur tout ce qui concerne le rapport à l’autre et le vivre ensemble dans le respect et la bienveillance.

 

Article de Créteil, Vivre Ensemble, décembre 2019 n°397

F@ire ensemble