Environnement : le développement durable, ça se fête !
Semaine du développement durable

Organisée du jeudi 30 mai au mercredi 5 juin 2019, la Semaine du développement durable a pour objectif de promouvoir, auprès du grand public, les enjeux de la transition écologique et solidaire. Depuis de nombreuses années, la Ville de Créteil a fait du développement durable un axe majeur de sa politique. Consciente que bien vivre ensemble et environnement de qualité sont indissociables, elle ne cesse de mener, avec des partenaires comme le Territoire Grand Paris Sud Est Avenir, des actions visant à répondre à ces enjeux sociétaux et écologiques.

 

Une semaine de sensibilisation

 

À Créteil, le programme s’articulera essentiellement autour de trois initiatives, en direction des enfants des accueils de loisirs et des pré-ados. Baptisée “Cinecolo”, la matinée du mercredi 29 mai sera consacrée à la projection du dessin animé Mon voisin Totoro. Pas moins de 200 enfants des accueils de loisirs maternels et élémentaires assisteront à cette séance organisée en partenariat avec les Cinémas du Palais. Elle sera suivie d’un débat avec des experts, autour de la biodiversité et du développement durable. L’après-midi, les plus petits réaliseront une fresque d’après le film, tandis que les plus grands participeront à des animations au gymnase Allezard. Au programme, des quiz, des jeux en pagaille, une course de tri et une fresque géante.

 

Développement durable : ateliers ludiques

 

Des ateliers ludiques

Point d’orgue de la manifestation, la journée du 5 juin sera dédiée aux enfants des accueils de loisirs, mais aussi aux 13-18 ans du Clap (Club de loisirs pour adolescents et pré-adolescents). Tous, en effet, sont invités à la Maison de la Nature. Avec l’association Nature & Société, ils participeront à quatre ateliers : “Le monde minuscule” sur le thème de la biodiversité, avec un aspirateur à insectes pour découvrir notre écosystème naturel. Un atelier “Plantation”, pour s’initier aux joies du jardinage.

 

Au choix enfin, un atelier “Savant fou” ou “Land art”. Dernier temps fort de la Semaine, la formation des animateurs du service Jeunesse. Organisée par la direction du Développement durable du Territoire, elle aura lieu la journée du lundi 3 juin. Tous seront initiés au jeu de cartes Kito, un moyen très ludique et instructif d’en apprendre davantage sur la biodiversité. À l’issue de la journée, les animateurs emporteront, chacun, un jeu de cartes afin de le faire découvrir aux enfants des accueils de loisirs.

 

Dans le cadre du Projet alimentaire territorial, une soirée-débat aux Cinémas du Palais sera organisée le 21 mai à 20h autour du film Jeune bergère. La projection sera suivie d’un échange avec Hélène Bécher de l’association Terre de Liens. Entrée gratuite sous réserve des places disponibles.

 

Réservation obligatoire : mvenot@gpsea.fr/ 01 41 94 32 25.

 

Enfin, le mercredi 22 mai à 18h30, aura lieu la remise du label Entrepreneur-RSE à la Chambre de Commerce (place Salvador Allende). Il s’agit de la 5e édition de cette cérémonie qui récompense les entreprises engagées dans un processus de responsabilité sociétale.

 

Inscription obligatoire au 01 41 94 31 01. Plus d’informations : www.cecap94.fr 

 

Films développement durable

Les films qui seront projetés, Jeune bergère et Mon voisin Totoro.

 

Préservation du patrimoine naturel

 

Gestion différenciée des espaces, biodiversité renforcée, fleurissement innovant et durable : la Ville multiplie les actions pour préserver et embellir son patrimoine naturel.

 

Depuis plusieurs années déjà, Créteil a à cœur de favoriser la nature en ville. Amener de la couleur, de la gaieté dans l’environnement urbain, (re)fleurir les petits espaces et les pieds d’immeubles, créer du lien social… C’est avec conviction que le service des Parcs et Jardins mène une véritable politique de valorisation du patrimoine végétal. “Notre objectif est de mener un fleurissement harmonieux, innovant et durable, résume Jean-Pierre Guéneau, directeur du service des Parcs et Jardins. Aussi ancienne queremarquable, notre tradition de fleurissement date de la fin des années 70. Elle s’est largement développée jusqu’au début des années 2000.”

 

Préservation patrimoine naturel

 

Gestion différenciée et biodiversité renforcée

À partir de 2006, la Ville se tourne vers un développement durable du fleurissement. Compositions champêtres, avec massifs de vivaces, graminées et arbustes, le fleurissement répond à une démarche de gestion écologique différenciée des espaces. Sont alternés jardinage de précision, avec tonte fine et gazon vert bien coupé, et fau­chage tardif au sein de prairies fleuries, laissant apparaître orties et fleurs sauvages, pour plus de biodiversité. Dès 2007, les produits phytosanitaires (pesticides) sont totalement éradiqués.

 

“Cela permet de mieux préserver notre patrimoine végétal, notre terre, mais aussi la santé des usagers des espaces verts et celle des agents”, indique Jean-Pierre Guéneau. Pour favoriser la faune et la flore, la biodiversité est renforcée, via la mise en place de nichoirs pour accueillir les oiseaux ou la plantation d’arbres à fleurs mellifères pour encourager la venue des abeilles, productrices de miel. Après bientôt 50 ans de politique de fleurissement en ville, Créteil s’est à nouveau lancée dans une vaste analyse de ses points de fleurissement. “L’enjeu est d’harmoniser les compositions florales et de créer une identité visuelle forte”, conclut le directeur. Ainsi, des trames végétales très élaborées seront implantées le long des grandes voies structurantes comme l’avenue du Général de Gaulle et la rue Juliette Savar, par exemple. Le long des axes secondaires, ce seront plutôt de petits arbustes, plantes vivaces et bulbes pour un fleurissement de quartier, plus pérenne. Les 220 jardiniers, chargés de gérer 19 secteurs horticoles, auront ainsi plus de lati­tude pour concilier enjeux paysagers et enjeux écologiques.

 

Des abris-vélos au service de l’intermodalité

 

Abris-vélos

 

Parquer son vélo près des gares permet de renforcer l’intermodalité avec les transports collectifs. Ainsi, il est prévu d’accroître de manière conséquente l’offre de stationnement vélo en gare, aux stations de métro et des lignes de bus TVM et 393 sous forme d’arceaux abrités. Ces installations, qui respectent la charte et le référentiel Véligo (abris sécurisés, éclairés et équipés d’une poubelle), seront réalisées en plusieurs phases, sur une période de quatre ans sur tout le département du Val-de-Marne. À Créteil, sept sites d’implantation sont envisagés. Ils seront situés aux abords des stations de métro Créteil-Pointe du Lac, Créteil-Préfecture, Créteil-Université et à deux pas de l’arrêt du TVM, à hauteur de l’hôpital intercommunal. Le financement et l’exécution des travaux d’installation seront à la charge du Département.

 

>> consulter le rapport annuel développement durable