Les dangers du monoxyde de carbone
Dangers du monoxyde de carbone

L’Île-de-France est la région la plus touchée par les intoxications au monoxyde de carbone. Le monoxyde de carbone reste en France la première cause de mort toxique accidentelle. Cette intoxication affecte aussi bien les individus isolés que les groupes (famille).

 

Intoxications au monoxyde de carbone : appel à la prudence

 

Le monoxyde de carbone est un gaz très dangereux car incolore, inodore, non irritant et donc indétectable pour l’homme. L’intoxication au monoxyde de carbone se produit après inhalation de ce gaz, issu de la combustion des matières organiques dans des conditions d’apport insuffisant en oxygène et ce, quel que soit le combustible utilisé : bois, butane, charbon, essence, fuel, gaz naturel, pétrole, propane ou éthanol. La majorité des intoxications, potentiellement mortelles, a ainsi lieu pendant la saison de chauffe, d’octobre à mars.

 

154 épisodes d’intoxication ont été recensés pendant l'hiver 2018 / 2019

 

Limiter les risques d’intoxication

 

Le site Santé publique France rappelle les risques du monoxyde de carbone et les moyens de s’en protéger par des gestes simples tels que :

 

  • la vérification et l’entretien réguliers des installations de chauffage et d’eau chaude et des conduits de fumée ;
  • l’aération quotidienne des habitats ;
  • le respect systématique des consignes d’utilisation des appareils de chauffage et de cuisson : ne jamais faire fonctionner les chauffages d’appui en continu ;
  • l’utilisation exclusive en extérieur des groupes électrogènes.

 

Symptômes de l’intoxication au monoxyde de carbone

 

De même, reconnaître rapidement les symptômes de l’intoxication au monoxyde de carbone (maux de tête, nausées, vertiges) permettra à chacun de réagir vite par :

 

  • l’ouverture immédiate des fenêtres et porte du logement ;
  • l’arrêt des appareils de chauffage et de cuisson ;
  • l’appel immédiat des secours.

 

En cas d'intoxication ou de suspicion :

 

  • aérez immédiatement les locaux en ouvrant portes et fenêtres ;
  • arrêtez si possible les appareils à combustion ;
  • évacuez / quittez les locaux et videz les lieux de leurs occupants ;
  • appelez les secours (112), les pompiers (18) ou le SAMU (15) ;

 

Ne revenez pas dans les lieux sans l’avis d’un professionnel du chauffage ou des sapeurs pompiers.

 

En savoir plus :

>> guide informatif sur les dangers du monoxyde de carbone

>> www.ars.iledefrance.sante.fr

>> www.sante.gouv.fr

>> santé publique France