L'histoire du parc Dupeyroux

Le parc Dupeyroux tient son nom de son dernier propriétaire, le docteur Dupeyroux. Mais l’histoire du parc remonte à bien plus longtemps.

 

Photo d'archives de la Villa Dupeyroux

 

Au XVIIe siècle, un château Louis XIII est édifié sur le fief de Pontault par les oncles de Colbert et est occupé tour à tour par les chevaliers de Margeret, le comte de Soyecourt et le général Pajol. En 1845, ce dernier vend le domaine au Duc de la Force, maire de Créteil (de 1847 à 1857). Au moment de l’acquisition, le château est entouré de jardins à la française, connus pour leur organisation géométrique rigoureuse.

 

Georgina Smythe, épouse du Duc de la Force, fait aménager les jardins en style anglais, aux formes plus irrégulières. En 1864, le château sera démoli et remplacé par la villa à loggias d’inspiration véronaise que nous connaissons aujourd’hui. Les travaux s’achèvent en 1866. La demeure possède alors quelques particularités pour l’époque : des poutres métalliques et le chauffage au gaz.

 

La propriété est ensuite acquise par l’archevêché de Paris en 1869. La devise et les armes de la famille de la Force « Fit Vi » (« que ce soit fait par la Force ») visibles sur le portail sont remplacées par celles de Mgr Darbois, archevêque de Paris.

 

Sa devise « Labore fideque » (« par le travail et par la foi ») sera d’ailleurs reprise par la ville en 1901 sur les écus du grand portail. L’archevèque fait aussi don de la statue métallique de la Vierge, qui fait face au grand salon du château.

 

 

La demeure est occupée en 1870 par les troupes Françaises alors que la guerre franco-prusse fait rage et atteint la commune. La propriété devient alors un lieu de rencontre et de promenade pour les enfants de patronages parisiens.

 

Vers un parc public

 

De 1908 à 1955, le docteur Dupeyroux achète les lieux et utilise les dépendances du domaine pour installer son laboratoire et fabriquer ses fameuses « pastilles digestives ».

 

La propriété sera acquise en 1955 par le service des Domaines, qui la revend à la Ville en 1960. Une importante phase de remise en état aura alors lieu afin d’ouvrir le parc au public ; partiellement en 1963 et complètement en 1965.

 

Image d'archives du Parc Dupeyroux
Le parc Dupeyroux est un lieu fort apprécié du public.

 

Lorsque Créteil devient ville préfecture en 1965, le premier préfet du Val-de-Marne, Paul Camous, installe les services départementaux, le temps que l’actuelle préfecture soit construite. La villa demeure depuis la résidence du préfet.