Social : un nouvel accueil pour France Terre d’Asile
Un nouvel accueil pour France Terre d’Asile

Un accueil plus digne et mieux adapté pour France Terre d'Asile.

 

D’ici fin octobre 2020, la plateforme de l’association France Terre d’Asile aura déménagé ses locaux rue Olof Palme. Objectif : accueillir les demandeurs d’asile dans de meilleures conditions tout en préservant la tranquillité des riverains.

 

Finies les longues files d’attente rue Viet, au pied de l’antenne de France Terre d’Asile (FTA). D’ici quelques semaines, l’association aura déménagé au 11, rue Olof Palme, dans un secteur éloigné des habitations et abritant déjà la Direction départementale de la cohésion sociale et de la protection des populations (DDCSPP). L’enjeu est aussi et surtout d’accueillir les demandeurs d’asile dans des conditions dignes. « Les anciens locaux étaient exigus et totalement inadaptés à l’accueil du public, confirme Guillaume Schers, directeur de l’urgence de FTA au niveau national. Notre activité générait des flux qui gênait parfois le voisinage. Les nouveaux locaux vont nous permettre de « déstigmatiser » l’activité de pré-accueil et d’offrir un saut qualitatif énorme pour les demandeurs d’asile qui arrivent ici en situation de grande précarité ».

 

Un accueil digne et efficace


Le bâtiment de 700 m2 (soit plus du double par rapport aux anciens locaux) se compose de deux étages. Le rez-de-chaussée est dédié à l’accueil des flux, avec des salles d’attente spacieuses et un vrai bel espace pour distribuer les courriers. Au premier étage, les bureaux et quelques box individuels pour permettre un accompagnement plus personnalisé. Signalétique, luminosité, règles d’hygiène et de salubrité… tout ici, a été pensé pour un accueil digne et efficace des populations. « Pour ce projet, nous avons été accompagnés de A à Z par la Ville, qui nous a octroyé de surcroît 40 000 € par an pendant trois ans de subvention de fonctionnement. Nous en sommes très reconnaissants.»

 

Un accompagnement juridique et social


Treize salariés, des agents d’accueil et des intervenants sociaux s’occupent de recevoir ici les primo-arrivants. À ce jour, près de 9000 d’entre eux sont enregistrés dans la « Spada » de Créteil (Structure de premier accueil des demandeurs d’asile). « Notre rôle est d’épauler et conseiller ces personnes d’un point de vue juridique, administratif et social », conclut Guillaume Schers. Aide à l’hébergement d’urgence, réception et explication des courriers administratifs, orientation vers les différents dispositifs… L’association France Terre d’Asile restera à leurs côtés, tout au long de la procédure de demande d’asile. Celle-ci peut s’avérer longue : les délais d’obtention d’une réponse de la part des autorités oscillent actuellement entre 6 mois (pour les personnes issues de « pays d’origine sûrs ») et 18 mois.

 

Article de Créteil, Vivre Ensemble, octobre 2020 n°405