Louis, Simon Piot
Photo ancienne mairie
Maire en 1790 et de 1808 à 1815
 

- Né le 28 mai 1746 à Thiais (il est par ailleurs apparenté au maire de Thiais, Claude Jean-Baptiste Piot)
- Marié à Marie Geneviève Boulanger, il reprend le commerce de boucherie de son beau-père.
- Il habite cour de l'Etoile. Derrière son étal, au fond de la cour, s'élève une énorme bergerie où peuvent loger 300 moutons.
- Il a été, en qualité de syndic, signataire du cahier présenté en 1789 aux Etats Généraux.
- Il devient maire en 1790 et siège avec les autres officiers municipaux au lieu habituel des réunions, sous le
  petit porche de l'église.
- Il est choisi comme délégué à l'Assemblée de Conflans en 1791 avec le sieur Leduc, marchand farinier,
  meunier du Moulin Vieux à Créteil et comme électeur aux assemblées primaires cantonales de 1790 et 1791.

 

- Le 27 mars 1791 : les officiers municipaux procèdent à la division du territoire de Créteil en 6 sections qui sont : le Buisson (entre la grande route et la rivière), le Mont-Mesly, le Grand Fossé, les Malfourches, la Pelle à Four, et Sous le Parc.
- Le 10 juillet 1791 a lieu la halte, au cours de laquelle les représentants du département accueillent les cendres de Voltaire qui s'acheminent vers l'hommage de la capitale. On peut penser que Louis-Simon Piot y assistait.
- Il s’acquitte de ses tâches régulièrement et suit les directives mettant en place la nouvelle organisation administrative réglant le problème de la circulation des grains et celui des jeunes soldats.
- Pendant cette période, la population se rend nombreuse aux fêtes organisées sur la place d'Armes (ancienne place de l’église) ainsi qu'aux assemblées qui se tiennent à l'intérieur du monument.
- Décédé le 12 juillet 1815 à Paris.