Contrat Local de Santé
Contrats locaux de sante

© Agence Régionale de Santé Grand Est

 

Le contrat local de santé a été proposé par la loi Hôpital Patients Santé Territoires de 2009 et réaffirmé par la loi de Modernisation du Système de Santé de 2016. Il s’agit d’un outil pour mettre en œuvre une politique régionale de santé au plus près des besoins des publics en situation vulnérable. 

 

La Ville de Créteil s’est doté de ce dispositif en octobre 2015, signé pour une période de quatre ans entre l’Agence Régionale de Santé, la Préfecture du Val-de-Marne et la Ville. Arrivé à échéance, celui-ci est actuellement en cours de renouvellement pour une période de trois ans allant jusqu’en 2022.

 

Contrats locaux de sante

 

© Agence Régionale de Santé Grand Est

 

Objectifs

 

Le CLS a pour objectif de renforcer la cohérence des actions de santé sur la Ville en mutualisant les moyens, de valoriser les actions de prévention et de promotion de la santé engagées sur le territoire et de répondre aux besoins de proximité. Il permet l’élaboration et la mise en œuvre d’actions de santé innovantes et adaptées au plus près des populations.

 

Acteurs

 

Tous les acteurs du champ sanitaire et social participent à la dynamique du CLS (Médecins de ville, professionnels de santé, établissements de santé, établissements scolaires, centres sociaux, associations etc.) Professionnels et habitants travaillent ensemble sur les thèmes inhérents aux besoins et aux problématiques de santé. 

 

Bilan du CLS

 

Sur le territoire cristolien, le CLS de 2015 s’est construit à partir d’un diagnostic participatif qui a permis d’agir :

 

  • à destination des personnes vulnérables,
  • sur l’incidence de la précarisation par la nécessité d’une approche articulant santé, social et éducation,
  • pour une meilleure visibilité de l’offre de prévention et de soins sur la Ville.

 

Le CLS appuyé sur 6 axes et déclinés en douze fiches actions a permis d’associer de nombreux partenaires institutionnels, hospitaliers et associatifs notamment pour :

 

  • la mise en place d’un Conseil local de santé mentale (CLSM) regroupant les professionnels libéraux et hospitaliers ainsi que les associations et structures s’adressant aux personnes souffrant de troubles psychiques mais également la mise en place de « Cafés psycho » dédiés à la discussion et à l’obtention des informations sur les troubles psychiques et sur la santé mentale en général ;
  • la création d’un répertoire général de l’offre de soins ;
  • la création d’une maison de santé virtuelle, espace emblématique facilitant la sensibilisation des habitants sur des thématiques de santé (santé des seniors, affections de longues durées, vaccination contre les maladies infantiles, gestes de premiers secours, santé mentale) ;
  • le renforcement et le développement des actions de prévention et de promotion de la santé (bucco-dentaire, nutritionnelle, lutte contre les écrans, risques contre les addictions, sexualité) ;
  • le renforcement des actions de prévention et de dépistage des cancers en s’associant à des évènements comme « Octobre Rose », « Mars Bleu », la « marche Calipsso » ;
  • la poursuite des Ateliers Santé Ville proposant des temps d’échange avec les habitants sur des thématiques de santé ;
  • sans oublier les actions à destination des personnes âgées, pour le maintien à domicile et la prévention contre le risque de perte d’autonomie ;
  • les actions de sensibilisation à destination des familles et des jeunes tels que le « Mois de la Parentalité », le « Forum Santé Jeune », le tournoi des « 3 P Parents Petits  Professionnels », les « mini olympiades » alliant activité physique et prévention…

 

Pour plus de renseignements vous pouvez contacter :

Coordinatrice de l’Atelier Santé Ville et du Contrat Local de Santé

CCAS / Direction de la Politique de la Ville

Tel : 01 49 80 88 68