Conférence : l'AVC, prévenir et agir


L'Accident vasculaire cérébral (AVC) : chaque minute compte ! 

Revivez la conférence du Professeur Hassan Hosseini, neurologue et responsable de l’unité neuro-vasculaire du Groupe hospitalier universitaire (GHU) Henri Mondor, sur « l'AVC, prévenir et agir » qui a eu lieu le vendredi 29 octobre 2021  à l’auditorium du Conservatoire Marcel Dadi de Créteil.

 

À l’occasion de la Journée mondiale de l’AVC, le professeur Hassan Hosseini en présence de l’équipe neuro-vasculaire de l’hôpital Henri Mondor a tenu une conférence pour sensibiliser le grand public à cette maladie fréquente, aux bons réflexes à adopter pouvant en limiter les conséquences dramatiques et à la nécessité d’une prise en charge urgente. Le message que les professionnels veulent faire passer est que chaque minute compte.

 

En France, l’accident vasculaire cérébral ou AVC concerne, chaque année, près de 150 000 nouveaux cas, soit un toutes les quatre minutes.

 

L’AVC est un accident vasculaire ou une attaque cérébrale qui se produit lorsqu’une petite partie du cerveau est brusquement privée de sang. Il en existe de deux types : l’AVC ischémique (80% des cas), lorsqu’un vaisseau sanguin est bouché, et l’AVC hémorragique, quand un vaisseau se rompt. Dans les deux cas, les symptômes sont souvent les mêmes : une faiblesse ou un engourdissement d’un côté du corps, une paralysie du bras, du visage et parfois une difficulté à parler et/ou des troubles de l’équilibre ou de la vision. Des signes qui doivent amener à réagir vite en composant le 15 pour contacter immédiatement le Samu.

 

“Réagir vite, c’est diminuer les séquelles motrices, sensorielles ou cognitives et, in fine, limiter le handicap”, insiste le professeur Hosseini.

 

Les symptômes qui doivent alerter :

  • Déformation de la bouche
  • Paralysie faciale
  • Engourdissement des bras ou des jambes
  • Troubles de l’équilibre, de la vision, de la motricité ou de la parole