Seniors : Comme chez soi à la résidence La Cristolienne
Residence la Cristolienne

La nouvelle résidence pour personnes âgées, “La Cristolienne”, ouvrira ses portes en fin d’année avec 90 logements et 10 places d’accueil de jour. Et un fonctionnement pensé pour se sentir “à la maison”.

 

Répondre aux besoins des aînés : voilà l’objectif de la nouvelle résidence pour personnes âgées, “La Cristolienne”, dont l’ouverture est prévue à la fin de cette année.

 

Située non loin du Centre Ancien, juste à côté de l’hôpital Albert Chenevier, la structure bénéficie d’un environnement calme. Sur place, 90 logements individuels et cosy pour les personnes âgées, dont une trentaine est réservée à celles atteintes par la maladie d’Alzheimer. La maison de retraite comprend également 10 places en accueil de jour ainsi qu’un Pôle d’activités et de soins adaptés.

 

Plus communément appelé “Pasa”, celui-ci permettra de recevoir en journée les résidents présentant des troubles modérés du comportement. Édifié sur un terrain acquis par Créteil-Habitat-Semic, pour 17 millions d’euros, l’établissement sera géré et animé par ABCD 94. Soutenue par la Ville, cette structure publique dispose d’une réelle expérience, gérant déjà, en effet, trois établissements dédiés aux seniors dans le Val-de-Marne : la Résidence de l’Abbaye à Saint-Maur, Les Bords de Marne à Bonneuil et La Cité Verte à Sucy-en-Brie. Autre atout, La Cristolienne, accessible à toutes les aides sociales, pourra accueillir les personnes âgées, y compris celles aux revenus modestes.

 

Residence la Cristolienne

En forme de U, la résidence offre des appartements très lumineux de 30 m² en moyenne.

 

Un gros effort a été fait côté architecture. En forme de U, le bâtiment sera accessible par une entrée marquée de deux “voiles” en panneaux de terre cuite rouge. Particularité intéressante : l’importance des surfaces vitrées. En effet, que ce soit le hall d’accueil, les locaux de vie ou encore les logements, tous ces espaces sont dotés de grandes baies. Objectif : offrir un large champ de vision sur l’extérieur, toujours agréable pour les résidents comme pour les visiteurs. Dans le même sens, la résidence est entourée de végétation, visuellement prolongée par de jolies terrasses étagées. La Cristolienne, dont l’architecture s’intègre harmonieusement à celle des constructions voisines, répond aussi à des critères de performance énergétique, l’établissement ayant obtenu une série de labels de certification (BBC, HQE pour Haute Qualité environnementale, etc.).

 

La convivialité avant tout

 

Dès l’arrivée dans les lieux, la convivialité est de mise. Les espaces dédiés à la vie collective sont au rez-de-chaussée. “Tout est fait pour que chacun se sente comme chez soi”, indique Pascal Champvert, qui dirige les établissements d’ABCD 94. En témoignent l’espace bar ou les salons aménagés à chaque niveau de l’établissement, avec la possibilité de prendre un café et de se poser en famille pour discuter. Les résidents disposent aussi d’une superbe bibliothèque et d’un ensemble de services allant du pressing au salon de coiffure, en passant par des soins esthétiques. Tout au long de la journée, les équipes de l’Ehpad auront aussi à cœur de proposer aux résidents des animations variées et adaptées aux envies de chacun.

 

“Les espaces privés seront dans le même esprit que les lieux de vie collective”, résume de son côté l’architecte du projet, Jacques Menninger. Le bâtiment est réparti sur trois niveaux : les résidents les plus autonomes intégreront les deuxième et troisième étages, tandis que ceux atteints de troubles cognitifs occuperont le premier niveau. Exit les chambres vieillottes des maisons de retraite d’antan ! D’environ 30 m2, très lumineux, chacun des 90 appartements aura son propre caractère. En effet, ils ne sont pas meublés afin que les résidents les aménagent avec leurs objets personnels. En outre, les résidents pourront intégrer la Cristolienne avec leurs animaux domestiques.

 

Des structures participatives

 

Le personnel, quant à lui, ne portera pas de blouse blanche : “Habituellement, l’accent est mis sur les soins, la santé, la maladie des résidents, explique Pascal Champvert. Même si cela reste des données importantes, nous souhaitons, pour notre part, mettre davantage en valeur la libre expression des résidents, leur liberté de choix, leur citoyenneté.” Outre les activités “classiques” d’une maison de retraite (jeux de cartes, de mémoire, activités culturelles, gymnastique douce, tir à l’arc…), l’équipe de La Cristolienne souhaite mettre en place des structures participatives (conseil des résidents, commissions loisirs, sorties, etc.) pour que les résidents s’investissent pleinement dans le fonctionnement de leur nouvelle “maison”.

 

Au sein de cette résidence, un centre d’accueil de jour de 10 places permettra par ailleurs d’accompagner les personnes ayant des troubles significatifs de la mémoire. Des activités sociales et thérapeutiques y seront organisées le temps d’une journée. “Il s’agit d’un hébergement temporaire, idéal pour soulager les aidants familiaux et permettre aux résidents d’y prendre leurs marques tranquillement”, conclut Pascal Champvert.

 

Un accès facilité

Dans un premier temps, pour rejoindre La Cristolienne, l’entrée et la sortie des véhicules se feront par l’entrée principale de l’hôpital Chenevier, rue de Mesly.

Puis, d’ici juin 2018, sera créée une voie particulière afin de permettre l’entrée des véhicules par l’arrière de la résidence et le long de la Maison d’accueil spécialisé Paul Gachet, rue du Chemin de Mesly. La sortie continuera de se faire par l’accès principal de l’hôpital.

 

Un accès facilité

Dans un premier temps, pour rejoindre La Cristolienne, l’entrée et la sortie des véhicules se feront par l’entrée principale de l’hôpital Chenevier, rue de Mesly.

Puis, d’ici juin 2018, sera créée une voie particulière afin de permettre l’entrée des véhicules par l’arrière de la résidence et le long de la Maison d’accueil spécialisé Paul Gachet, rue du Chemin de Mesly. La sortie continuera de se faire par l’accès principal de l’hôpital.