Environnement : à Créteil, on trie plus et mieux
Extension des consignes de tri des emballages

>> cliquez ici pour agrandir l'image

 

Depuis octobre 2016, les Alfortvillais, les Brévannais et les Cristoliens ont modifié leurs habitudes de tri, notamment pour les emballages plastique. Une expérimentation qui porte ses fruits puisque, deux ans plus tard, les résultats sont très positifs.

 

Comme 20 millions de Français, les 155 000 habitants de Créteil, Alfortville et Limeil-Brévannes ont pris un temps d’avance en triant davantage et mieux les plastiques. En effet, depuis octobre 2016, tous les emballages plastique sont jetés dans le bac jaune : pots de yaourt, barquettes alimentaires, sacs, films, tubes… En participant à l’expérimentation de Citeo (ex-Eco-Emballages) sur ce nouveau mode de tri qui deviendra obligatoire pour tous en 2022, les Cristoliens ont fortement contribué à accroître la quantité des déchets recyclables. Et les résultats sont bien supérieurs à ceux fixés par l’expérimentation.

 

Alors que l’objectif du contrat avec Citeo prévoyait 350 tonnes de plastique triées sur les trois communes, les projections annoncent un chiffre de… 737 tonnes, soit plus du double ! Si ce premier bilan est une bonne nouvelle pour l’environnement, cela l’est aussi pour la collectivité. Ces résultats permettront de percevoir des recettes supplémentaires, inattendues et non négligeables, de la part de Citeo, organisme agréé par l’État qui reverse l’éco-contribution payée par les consommateurs aux collectivités locales pour financer la gestion de la collecte des déchets. Le territoire GPSEA devrait ainsi toucher plus de 500 000 € au lieu des 280 000 € initialement prévus !

 

Un système vertueux

 

Suite à cette réforme des consignes de tri, deux autres effets positifs ont été constatés. D’abord, le refus de tri, c’est-à-dire les déchets mis par erreur avec les emballages triés pour la collecte sélective, est en légère diminution (- 12%). D’autre part, alors que le tri du verre avait tendance à stagner, voire à baisser ces dix dernières années, il s’avère être aujourd’hui en forte augmentation (+ 27%). Toutes ces actions font de la gestion des déchets ménagers un système vertueux. Pour l’année 2018, le territoire GPSEA estime que chaque Cristolien a permis de valoriser plus de 20% de sa production annuelle de déchets, tout confondu. Cela représente 63 kg de déchets issus des bacs jaunes et verts, soit près de 8% de plus que les performances enregistrées en Île-de-France, plaçant ainsi le GPSEA parmi les bons élèves de la région. À partir du 1er janvier 2019, l’expérimentation sera étendue à toutes les communes du GPSEA.

 

>> télécharger le document : extension des consignes de tri : un vrai succès !

>> en savoir plus