Les résidences-missions portées par la ville
clea 2015

Atelier hip-hop MPT H.A.M-Cie Iffra Dia - Clea 2015/2016 © Sonia Blin

Le Clea Qu’est-ce que c’est ?

Le Clea (Contrat Local d’Éducation Artistique) est un dispositif s’appuyant sur la mise en place de résidences-missions d’artistes d’une durée de quatre mois consécutifs ou échelonnés au long d’une saison, se définissant comme des résidences d’éducation artistique et culturelle destinées aux habitants d’un territoire.

 

Animés par la volonté de réduire les inégalités en matière d’accès à l’art et à la culture en se donnant un objectif ambitieux de généralisation d’une éducation artistique et culturelle en faveur des enfants, des adolescents et des jeunes adultes de son territoire, la ville de Créteil, soutenue par l’engagement de la Direction Régionale des Affaires Culturelles d’Ile-de-France, du Rectorat de Créteil, représentée par le DAAC, propose trois résidences-missions destinées à trois artistes.

 

clea 2016 - 2017

Atelier écriture, classes UPE2A - écoles Monge-Péguy - Cie Lisa Klax - CLEA2016/2017 © Sonia Blin

 

Quelles formes prennent les résidences-mission ?

Ces résidences-missions ont pour objet d’accueillir des artistes pour des temps de rencontres avec les habitants, et plus particulièrement les enfants et les jeunes sur les temps scolaires, périscolaires et extrascolaires. Elles se construisent en lien avec les objectifs pédagogiques des équipes éducatives intéressées et s’y adaptent. Elles peuvent ainsi revêtir des formes très différentes selon l’établissement participant : ateliers de pratiques ou de découvertes, appui à des processus de création en cours auprès de publics en amateur, expérimentations, performances de groupes, rencontres...


À qui le dispositif s’adresse-t-il ?

Les artistes interviennent prioritairement auprès des jeunes publics scolaires (CM2 - 6 e ), périscolaires et extrascolaires fréquentant les centres sociaux, les structures de la jeunesse et de l’enfance loisirs (ALSH, centres de loisirs, APS,…), mais également auprès de leurs encadrants professionnels (enseignants et professeurs, animateurs, travailleurs sociaux, professionnels de la culture, etc).

 

Édition Clea 2018/2019

 

Pour la quatrième année consécutive, la ville de Créteil va recevoir 2 artistes/compagnies en résidences-missions dans le cadre d’un Clea (Contrat Local d’Éducation Artistique).

 

Ces résidences-missions rendues possibles grâce à l’engagement de la Drac IDF (Direction Régional des Affaires Culturelles – Île-de-France), du Rectorat et de la ville de Créteil permettent de déployer des rencontres et des ateliers totalement pris en charge au titre de ces engagements.

 

Ces actions plus spécifiquement ouvertes aux jeunes (temps scolaire, périscolaire ou extrascolaire) sont amenées à être mises en œuvre prioritairement, mais sans exclusive, sur les quartiers du Haut du Mont-Mesly et du bas du Mont-Mesly, de la Habette/Coteaux du Sud, du Palais et des Bleuets-Bordières en relation étroite avec le tissu associatif, les structures éducatives, culturelles, sociales et socioculturelles de la Ville.

 

Après 3 éditions qui ont permis des dialogues créatifs (rencontres et ateliers) avec près de 3200 personnes, c’est avec les compagnies Dans6T et La Calebasse que la 4 e édition s'écrira, avec pour opérateurs la MAC et la Médiathèque de l’Abbaye Nelson Mandela.

 

clea 2018

Atelier Rap Léo Couder/Cie Tres Esquinas –Clea 2017/2018 - École Allezard © Sonia Blin

 

Danseur, chanteur, comédien et chorégraphe, professeur de danse africaine et afro-contemporaine, Merlin Nyakam vit aujourd’hui en France. Outre ses propres créations,  il évolue, entre autres, auprès des chorégraphes José Montalvo et Dominique Hervieu après avoir été danseur étoile au Ballet National du Cameroun. À l’occasion de ce Clea, il s’associe avec sa complice Nicole Ponzio, danseuse, chorégraphe et pédagogue, qui inscrit son travail artistique dans un monde métissé où les cultures se croisent, se frottent et évoluent à la croisée de la danse, du cirque, des arts martiaux et du théâtre. Pour cette résidence, les 2 artistes proposent de mettre en place des cycles d’ateliers pour partager la richesse des chants et des danses africaines tout en tissant des dialogues ouverts et créatifs avec la danse contemporaine et les diverses techniques corporelles.

 

Bouziane Bouteldja, danseur et chorégraphe Hip-Hop, définit sa pratique comme de la « danse citoyenne ». Pour cette résidence, il propose de « mettre en place  des rencontres et des ateliers de pratique pour ouvrir des dialogues constructifs autour des questions sociétales centrales soulevées par ses créations : identité, liberté de conscience, relation à l’autre, laïcité, République, lien entre art et société… Des thématiques plus que jamais d’actualités et autour desquelles il est fondamental de réfléchir et de débattre ensemble aujourd’hui. ». Bouziane Bouteldja a été soutenu par le CCN de Créteil et du Val-de-Marne pour sa dernière création. De 2016 à 2018, il a mené une résidence de territoire à Vitry. Sa compagnie est basée à Tarbes/Hautes-Pyrénées.

 

>> appel à candidature Clea 2018/2019

En partenariat avec :

 

Édition Clea 2017/2018

 

Tout jeune diplômé des arts décoratifs, Romain Taszek a déjà un univers artistique fort et le goût d’aller à la rencontre des autres. Avec 3 albums jeunesse déjà publiés, la participation à des expositions collectives, une spécialisation dans la bande dessinée et une expérience d’ateliers auprès de groupes de jeunes, il propose d’être à l’écoute des publics qu’ils soient scolaires, adultes ou associatifs pour les accompagner dans la réalisation de livres illustrés ou de BD. Autant de récits et d’histoires où se raconter, se rencontrer, échanger et imaginer.

 

La compagnie Tres Esquinas est née à l’initiative de Rémi Esterle qui, après un parcours d’interprète dans le cirque, la danse contemporaine ou encore le hip-hop, a souhaité mettre son expérience au profil de la création en tant que chorégraphe.

 

Depuis toujours attiré par les disciplines artistiques issues d’un métissage des cultures et des pratiques, sa rencontre avec le tango argentin a été déterminante. Pour cette résidence, Rémi Esterle nous propose de faire se rencontrer deux langages issus des cultures urbaines, le RAP et le tango.

 

«  Dans l’imaginaire commun, tout les oppose, et pourtant le tango et le RAP ont pris forme dans des contextes très similaires, portés par des milieux sociaux défavorisés et issus de l’immigration. Vocal ou gestuel, l’instinct de survie a été le moteur de leur création.  »

 

Depuis 2012, Rémi Esterle est associé au dispositif Ethno Tango dont l’objectif est de favoriser le « Vivre Ensemble » filles-garçons au collège et dans les quartiers populaires par la pratique et la culture du tango argentin. En effet, le tango, musique et danse de défi et d’intégration au langage très structuré, permet de faire danser ensemble garçons et filles – et par ailleurs, jeunes et adultes de tout âge – d’origines et de cultures différentes.

 

Le thème choisi pour la saison 2017-2018 est « DIALOGUES ». Cette thématique permettra de travailler en transversalité disciplinaire avec des projets déjà à l’œuvre sur le territoire (danse, littérature, musique, cirque, numérique, ...) et d’intégrer la question de la diversité culturelle et sociale.

 

Afin d’aboutir à l’élaboration d’actions co-construites avec les partenaires impliqués dans le dispositif, les artistes résidents travaillent leurs projets en lien étroit avec les différents services de la ville de Créteil, sous la coordination de la direction de la Culture, et les 2 opérateurs :

 

  • Le Centre Chorégraphique National de Créteil et du Val-de-Marne
  • La Médiathèque de l’Abbaye - Nelson Mandela.

 

Afin d’échanger avec les 2 artistes sélectionnés et d’être à l’écoute de leurs projets pour imaginer des actions partagées, une rencontre a eu lieu jeudi 19 octobre 2017 au studio du Centre Chorégraphique National de Créteil et du Val-de-Marne.

 

Revivez en vidéo la saison 2017 - 2018

 

>>  carte blanche à Tres Esquinas

>> télécharger la présentation 2017/2018

 

La presse en parle :

 

>> "Créteil : les nouveaux artistes en résidence préparent leurs ateliers" (article du Parisien du 23 octobre 2017)

>> "Créteil : quand le rap s'allie au tango" (article du Parisien du 21 mars 2018)

 

Consulter l’édition 2016/2017 :

 

Pour l’année 2016/2017, les artistes sélectionnés sont :

 

 

 

 

Le thème choisi pour la saison 2016-2017 est « DIALOGUES ». Cette thématique permettra de travailler en transversalité disciplinaire avec des projets déjà à l’œuvre sur le territoire (danse, littérature, musique, cirque, numérique….) et d’intégrer la question de la diversité culturelle et sociale.

 

Afin d’aboutir à l’élaboration d’actions co-construites avec les partenaires impliqués dans le dispositif, les artistes résidents devront travailler leurs projets en lien étroit avec l’équipe de coordination du CLEA, « encadrée » par la direction de la Culture de Créteil, et les 2 opérateurs :

 

  • La Maison des Arts de Créteil pour l’artiste s’inscrivant dans le champ de la danse et/ou du cirque
  • La Médiathèque de l’Abbaye Nelson Mandela, pour l’artiste s’inscrivant dans le champ des Arts numériques

 

Afin d’échanger avec les 3 artistes sélectionnés, qui seront présents entre février et décembre 2017, d’être à l’écoute de leurs projets pour imaginer des actions partagées, une rencontre a eu lieu lundi 12 décembre 2016  à la Médiathèque de l’Abbaye-Nelson Mandela.

Consulter l’édition 2015/2016 :


>> rencontre-residences-mission-clea-2015 / 2016

plus d’information Direction de la Culture de Créteil

Valérie Deronzier, chargée de coopérations culturelles

Tel : 01 58 43 38 53
Mél : valerie.deronzier@ville-creteil.fr