Bloc-notes du maire
Mairie

Valo’Marne, un projet industriel cohérent et vertueux

 

La question des déchets, quelle que soit leur nature, est devenue une problématique essentielle. En effet, des dizaines de milliers de tonnes de déchets sont actuellement enfouies partout en France avec des conséquences certaines sur la pollution des sols. Notre usine d’incinération permet en réponse, de valoriser la chaleur issue de la combustion des déchets en la conduisant dans le réseau de chauffage urbain de la ville. De plus, avec la géothermie, le réseau est alimenté à plus de 64 % en énergies renouvelables, ce qui garantit à plus de 62 000 usagers cristoliens des économies de charges de chauffage de l’ordre de 30 à 40 %, en combinaison avec l’isolation et de la rénovation thermique de plus de 3 000 logements.

 

Après concertation et enquête publique, le projet de modernisation et d’extension de l’usine Valo’Marne va pouvoir entrer en phase opérationnelle et, à terme, connecter au réseau de chauffage le secteur Nord de la ville, avec 14 000 équivalents logements supplémentaires raccordés.

 

Ce projet industriel majeur répond aux normes internationales et environnementales les plus drastiques, et toutes les garanties sont réunies pour en faire un modèle de développement durable et d’économie circulaire. En effet, la construction de la 3e ligne d’incinération permettra de réduire les rejets atmosphériques en atteignant le “zéro rejet liquide” grâce à un traitement sec des fumées et des systèmes de recyclage des eaux résiduelles.

 

Nous sommes tous conscients de la nécessité de tendre vers une réduction massive – voire totale – de la production des déchets. En attendant d’y parvenir, nous démontrons avec ce projet qu’une action vertueuse et responsable est possible.

 

Pistes cyclables temporaires : des ajustements indispensables

 

Les pistes cyclables temporaires, dites “coronapistes”, mises en place sur le territoire communal par le département du Val-de-Marne sur les RD 19 et 86, et par la Ville et GPSEA sur l’avenue du Général de Gaulle, posent un certain nombre de difficultés sérieuses en termes de circulation, d’embouteillage, voire même de sécurité. Dès le 25 mai 2020, la municipalité a demandé une évaluation de la pertinence de ces aménagements.

 

Après comptage, force est de constater que ces pistes sont peu empruntées et qu’elles perturbent grandement les déplacements en ville. Aussi, j’ai demandé aux services de la Ville et de GPSEA de supprimer l’itinéraire cyclable avenue de Gaulle entre la rue Saint-Simon et l’hôpital Henri Mondor. En contrepartie, une zone 30 a été instaurée sur cette portion.

 

S’agissant de la RD19, les pistes départementales ont ceci d’ubuesque que des pistes cyclables existaient déjà ! J’ai demandé au département de supprimer les pistes temporaires et de travailler à un projet de sécurisation des voies existantes. Quant aux pistes temporaires de la RD86, j’ai demandé leur réaménagement pour ne plus occuper qu’une voie, car des embouteillages sont constatés chaque jour, notamment au niveau du carrefour Pompadour.

 

Ces mesures devraient rendre acceptable pour tous le partage de l’espace public entre piétons, cyclistes, véhicules motorisés et transports en commun, condition indispensable pour un développement harmonieux et écologique des nouveaux usages de la route.

 

Le temps de (re)vivre ensemble

 

La crise sanitaire laissera des traces indélébiles dans les esprits de chacune et chacun d’entre nous. Je pense d’abord à celles et ceux qui ont perdu un être cher et n’ont pu organiser des obsèques de manière digne durant la période de confinement. Je leur présente mes plus sincères condoléances. Les masques et les tests sont davantage disponibles, mais il ne faut pas baisser la garde. C’est là un impératif de santé publique. Faisons du respect des gestes barrières une règle commune pour la protection de tous et le retour au vivre ensemble.

 

Si le numérique permet de se voir sans se toucher, je reste convaincu que rien ne vaut la rencontre et l’échange, particulièrement quand les conséquences économiques et sociales de la crise demeurent incommensurables. Ces difficultés à venir rendent indispensables le lien, la rencontre et la cohésion que permet la pratique d’activités artistiques, culturelles et sportives.

 

Vous trouverez dans ce magazine un aperçu très large des associations et institutions cristoliennes qui proposent, pour tous les âges et les envies, des activités diverses et enrichissantes. Ne manquez pas le Forum de la culture et la Broc’sport pour compléter cette information. Sans oublier bien sûr les Journées du patrimoine qui, cette année encore, seront couplées avec Parcs et Jardins en fête dans le cadre bucolique du parc Dupeyroux.

 

Toutes ces manifestations participent d’une même volonté de favoriser la créativité, l’accès aux savoirs, l’émergence de talents et l’épanouissement individuel et collectif dans une ville accueillante, dynamique et agréable à vivre.

Bonne rentrée à toutes et à tous !

 Laurent Cathala - septembre 2020