Bloc-notes du maire
Mairie

Préparer l’avenir : un budget solidaire 

 

Face à la crise, nous nous efforçons de répondre à toutes les situations malgré un contexte économique dégradé, comme chacune et chacun peut le constater. En 2020, le budget communal a permis de prendre en charge de nombreuses dépenses exceptionnelles de protection sanitaire, de solidarité et de soutien aux acteurs socio-économiques. Associées à une forte diminution des recettes, ces dépenses ont grevé l’équilibre budgétaire de 4 millions d’euros.

 

C’est un choc important, que nous devons, de plus, amortir dans un contexte très incertain. En effet, à ce jour, nous ne bénéficions d’aucune compensation pour la baisse de nos recettes, les dotations que nous verse l’État ne devraient pas augmenter, et la disparition programmée de la taxe d’habitation va priver la ville de recettes particulièrement conséquentes. Ce qui, au demeurant, est hautement injuste puisque cela prive notre ville du résultat positif de ses efforts d’attractivité, pour laquelle elle a toujours investi.

 

C’est pourquoi, après plusieurs années où la fiscalité est restée stable, je proposerai au prochain conseil municipal d’augmenter la taxe foncière de 1% pour l’année 2021. Nous entendons par ce biais maintenir notre niveau d’intervention et d’accompagnement pour tous les Cristoliens et, toujours dans un souci de gestion rigoureuse, poursuivre nos efforts pour préparer l’avenir en maintenant un niveau d’investissement élevé pour un développement harmonieux et solidaire, tout en participant à la relance de notre économie.

 

Montée en puissance de la vaccination à Créteil

 

Indépendamment du confinement décidé par le président de la République, la vaccination à grande échelle est aujourd’hui le meilleur espoir de retour à une vie normale. Aussi, je tiens à remercier vivement les soignants, les équipes d’infirmiers et médecins libéraux, dont certains retraités, qui reçoivent sept jours sur sept nos concitoyennes et concitoyens au centre de vaccination Marie-Thérèse Eyquem, sans oublier la cinquantaine d’agents municipaux qui, de la plate-forme téléphonique à l’accueil sur site, organisent et gèrent la logistique de cet important dispositif.

 

Comme partout ailleurs, nous avons dû faire face aux vives tensions sur l’approvisionnement en doses de vaccins mais, d’ores et déjà, l’ensemble des personnes volontaires de 75 ans et plus domiciliées en Résidences autonomie à Créteil ont pu être vaccinées. Les personnes âgées isolées à leur domicile sont par ailleurs contactées par le CCAS puis, avec leur accord, transportées par navettes communales vers le centre.

 

Conformément à la règlementation en vigueur, le centre communal de vaccination, comme l’ensemble des sites à l’échelle nationale, est désormais ouvert à toutes les personnes de 70 ans et plus ou titulaires d’une ordonnance, quel que soit leur lieu de résidence. Ainsi, depuis son ouverture le 23 janvier 2021 jusqu’au 30 mars, pas moins de 6 000 rendez-vous, premières et secondes injections comprises, ont été pris au centre Marie-Thérèse Eyquem, et plus de 40 % des personnes vaccinées étaient domiciliées à Créteil. Des livraisons plus importantes du vaccin Pfizer ont en effet permis, dès la mi-mars, l’ouverture d’un quatrième box de vaccination et l’élargissement de l’amplitude horaire de fonctionnement, pour atteindre, en fonction des arrivages, un minimum de 2 500 rendez-vous par semaine.

 

À compter du 6 avril, nous ouvrirons encore deux boxes supplémentaires, augmentant notre capacité à plus de 3 800 vaccinations hebdomadaires. Notre volonté est de poursuivre cette montée en puissance de façon exponentielle pour que tous nos concitoyens puissent être enfin protégés.

 

Faire ensemble, plus que jamais

 

Les restrictions administratives, les gestes barrières, l’interdiction des rassemblements publics ont mis un frein à notre liberté d’aller et venir, à nos pratiques sociales, culturelles et sportives, à nos rituels de rencontre et de convivialité. La crise sanitaire nous met au défi de repenser le monde, elle nous pousse à nous réinventer, à trouver de nouveaux vecteurs de communication et de partage.

 

Ce dynamisme s’illustre dans la volonté exprimée par nos concitoyens de participer à la vie de la commune. À l’issue de la campagne de recrutement, plus de 315 personnes se sont portées candidates pour rejoindre les Conseils de quartier, dont deux-tiers de nouvelles inscriptions. À ce jour, et jusqu’à ce que la situation sanitaire s’améliore, les réunions en visioconférence restent en vigueur. Aussi, afin que chacun se sente à l’aise et outillé pour sa mission, un accompagnement sur la connexion à distance et des formations seront proposées aux nouveaux conseillers qui le souhaitent pour animer la vie démocratique locale et celle de leur quartier.

 

Les axes forts de la nouvelle charte des conseils de quartier sont le renforcement de l’action citoyenne, avec le doublement des délégués habitants, la volonté d’augmenter les budgets d’investissement participatifs pour chaque quartier, le développement des visites urbaines et des rencontres avec les riverains, ainsi que l’ouverture de passerelles avec les conseils d’enfants, d’adolescents et de jeunes, également force de proposition. C’est en prenant en compte la parole de chacune et chacun que l’on fabrique ensemble une ville toujours plus inclusive et hospitalière, plus attractive, plus belle.

Laurent Cathala - Avril 2021