Bloc-notes du maire
Mairie

Journée internationale des droits des femmes

 

"Le féminisme n’a jamais tué personne. Le machisme tue tous les jours". Cette vérité, énoncée par Benoîte Groult, est bonne à rappeler en cette veille du 8 mars, journée internationale de lutte des femmes pour l’égalité des droits et contre les violences. En effet, même si des avancées considérables ont marqué ces dernières décennies, les femmes restent non seulement sous-payées et sous-représentées dans les postes à responsabilités, mais surtout restent dramatiquement exposées aux violences conjugales et sexuelles. Ainsi, en France, on estime qu’en 2022 ce sont au minimum 321 000 femmes qui ont été victimes de violences conjugales, et 217 000 femmes qui ont été victimes de violences à caractère sexuel, et ces violences restent trop peu souvent condamnées par la justice.

Face à cette réalité, la Ville de Créteil continue de s’engager au quotidien, en partenariat avec les services de l’État compétents et les associations spécialisées, pour mener des actions de prévention, repérer et traiter les situations à risque et prendre en charge et protéger les victimes.

Je tiens particulièrement à saluer l’action exemplaire du Festival de films de femmes, que nous avons le bonheur d’accueillir dans sa 46e édition du 15 au 24 mars à la Mac, dans les Cinémas du Palais et à la Lucarne. Ce festival est depuis longtemps engagé aux avant-postes des combats pour les droits des femmes et l’évolution des mentalités, menant tout au long de l’année un travail éducatif important. Mais c’est aussi un moment joyeux et festif, un espace de liberté, d’échange, de solidarité active qui par sa programmation riche et de qualité contribue à sensibiliser nos consciences, à éduquer nos regards et nos comportements pour aller vers une société plus juste, respectueuse et fraternelle.

 

Des orientations budgétaires ambitieuses et responsables


Les orientations budgétaires qui ont été présentées lors du conseil municipal du 5 février dernier sont le reflet de nos priorités dans la mise en œuvre des politiques publiques conduites à Créteil. En dépit des coûts très importants – 12 millions d’euros – pour le budget communal des crises sanitaire et énergétique, la municipalité a choisi de continuer à investir dans de grands projets structurants, et de geler pour la 2e année consécutive les tarifs des cantines et des prestations périscolaires dans nos écoles.

Nos efforts de gestion responsable ont même permis de réduire notre endettement, et ce alors que le taux de taxe foncière voté par la commune sur les six dernières années n’a progressé que de 2% quand, sur la même période, l’inflation était de 15%.

La petite enfance et l’éducation continuent d’être au premier rang de nos priorités. L’agrandissement et la rénovation de la crèche de la Brèche seront achevés dans les prochains mois, et une nouvelle crèche ainsi que des écoles maternelle et primaire sont en planification dans le secteur de l’Échat Nord. À l’Est de la ville, nous poserons les premières pierres du carrefour éducatif du Mont-Mesly, concrétisant notre engagement d’offrir aux jeunes Cristoliens un équipement innovant, polyvalent et inclusif entièrement dédié à la réussite de leur parcours scolaire.

Fidèles à nos valeurs de fraternité et de solidarité, le CCAS verra son budget renforcé et la mutuelle communale, qui améliore d’ores et déjà l’accès aux soins pour près de 2000 Cristoliens, aura vocation à s’étendre encore davantage.

La sécurité et la qualité de vie seront renforcées par le développement de la vidéoprotection, la rénovation de la voirie et des espaces publics, l’amélioration de l’offre de logements et le développement des espaces verts.

En cette année olympique, nous nous appuierons enfin sur la richesse et la diversité de nos associations sportives et culturelles qui portent le vivre-ensemble et renforcent les liens qui nous unissent.

 

Nos avancées pour renforcer l’accès aux soins


Pour nos concitoyens, disposer d’un médecin traitant, obtenir rapidement un rendez-vous et accéder en proximité à des soins médicaux de qualité sont des besoins auxquels nous devons pouvoir répondre dans notre commune comme sur l’ensemble de nos territoires. C’est ainsi qu’en 2021, une communauté professionnelle territoriale de santé (CPTS) a vu le jour à Créteil, permettant de répondre à diverses problématiques.

L’une d’entre elles, celle d’accéder à des soins non programmés sans engorger les services d’urgence de nos hôpitaux, s’est traduite par l’ouverture le 1er février du Cami, mis en place par la CPTS avec le soutien de la Ville de Créteil. Installé dans les mêmes locaux que le Sami, ce centre d’accueil médical initial permet désormais, par simple appel au 01 84 18 02 68, lorsque votre médecin traitant est injoignable ou indisponible, et en complémentarité du centre 15, de pouvoir accéder en journée à un service de soins non programmés. Ce nouveau dispositif d’accès rapide à un médecin généraliste vient donc compléter celui du Sami, déjà existant le soir et les week-ends, renforçant ainsi la permanence des soins sur notre ville.

Enfin, afin de favoriser la formation et le renouvellement de notre population médicale, forts de notre dynamisme sur le plan universitaire avec la présence à Créteil de la Faculté de médecine, nous travaillons activement à la création d’une maison de santé pluriprofessionnelle. Il s’agit là également de renforcer l’offre de soins en rassemblant en un même lieu plusieurs médecins généralistes et professionnels de santé tout en enrichissant leur formation et en encourageant leur installation pérenne sur notre commune.

Laurent Cathala - Mars 2024