Bloc-notes du maire
Mairie

Valo’Marne : un projet vertueux

 

Notre société de consommation, ou plutôt de gaspillage, a longtemps occulté la question des déchets, laissant croire qu’il suffisait de les rejeter en dehors de notre espace de vie, vers un exutoire impensé. Il est grand temps d’en finir avec cette pensée toxique et d’entrer dans une ère de responsabilité. C’est le chemin que Créteil a pris de longue date, avec la mise en place du tri sélectif et la reconstruction de l’usine d’incinération. Cette unité de valorisation énergétique, souvent citée en exemple pour sa modernité et son respect des normes les plus strictes, a su s’adapter aux évolutions environnementales tout en constituant un projet économique viable, répondant aux besoins, non seulement de la ville-préfecture, mais de plus d’un tiers des communes du Val-de-Marne.

 

Le projet industriel d’envergure porté par Valo’Marne, pour un investissement de près d’un milliard d’euros sur 20 ans, se veut une vitrine de l’économie circulaire. Répondant aux enjeux technologiques et environnementaux de la transition énergétique, il permettra d’améliorer les capacités de traitement, la qualité du recyclage, les performances écologiques et sanitaires de l’usine, d’alimenter les foyers en électricité verte et en chauffage propre à TVA réduite, tout cela sans peser sur le contribuable. Il va générer, au contraire, une activité économique profitable au territoire et des emplois à tous les niveaux de qualification pour les habitants.

 

Bien sûr, ces innovations, aussi révolutionnaires soient-elles, ne sauraient solutionner tous les problèmes environnementaux. Bien sûr, notre société doit, en parallèle, réduire impérativement la production de ses déchets. Mais ce projet prouve qu’en unissant les volontés à l’échelle de l’intercommunalité et de la métropole, une action vertueuse est possible.

 

Assises de la Ville : penser la ville de demain

 

Réfléchir ensemble à la ville de demain, c’est se donner de la perspective, éclairer le chemin à parcourir pour agir, dès aujourd’hui, avec plus de justesse et de cohérence, en prenant en compte à la fois les grands enjeux et les attentes légitimes de chacun.

 

Cette réflexion participative se mène au sein des conseils de quartier, dans les réunions de concertation thématiques, mais aussi dans les conseils de jeunes, d’adolescents et d’enfants, car le sens du civisme et de l’action collective peut être développé dès le plus jeune âge.

 

Les Assises de la Ville, qui se tiennent cette année les 15 et 16 juin, sont une occasion privilégiée de nous rencontrer, de confronter nos questionnements dans un esprit d’enrichissement mutuel et de responsabilité, pour aller vers une ville toujours plus inclusive et citoyenne, accueillante, écoresponsable et ouverte sur le monde. Les pistes qui se dégageront de ces débats nous seront, comme toujours, infiniment précieuses et je remercie toutes celles et ceux qui ont choisi d’y participer.

 

Le numérique pour tous

 

Le développement d’internet a révolutionné notre vie quotidienne. L’accès à la culture, à la santé, à l’emploi, au tourisme, aux actes administratifs passe de plus en plus par des services en ligne. Mais cette innovation peut être aussi une source de difficultés, voire d’exclusion pour les personnes qui ne maîtrisent pas les outils, ne possèdent pas d’équipement informatique ou de connexion internet. 

 

Dans ce domaine comme dans d’autres, Créteil fut prompte à se saisir des enjeux : dès 1981, des clubs informatiques étaient créés, sous l’impulsion de la municipalité, et des ordinateurs Amstrad faisaient leur entrée dans les écoles.

 

Plus que jamais, nous devons continuer à agir pour que l’ensemble de nos concitoyens, jeunes et moins jeunes, puissent profiter de ces ressources et accéder aux opportunités qu’offre le numérique.

 

C’est l’objectif, notamment, de la mise en service du Dipbike et de l’ambitieuse démarche menée dans le quartier des Bleuets, en partenariat avec le relais-mairie, la médiathèque, le Foyer Soleil et la MPT Jean Ferrat : des ateliers de formation sont proposés gratuitement à tous les habitants, ainsi qu’un accompagnement pour les démarches en ligne, la recherche d’emploi ou d’informations sur internet, l’utilisation des réseaux sociaux, ou encore pour éviter les pièges et les tromperies qui guettent l’utilisateur peu averti. Le numérique pour tous, c’est un réel enjeu de progrès et d’égalité.

 

Laurent Cathala - juin 2019