Haut du Mont-Mesly : Un véritable projet de territoire, un projet de ville
diminuer la taille du texte augmenter la taille du texte Imprimer
Photo d'une réunion publique

L’heure était aux bonnes nouvelles ce mardi 21 mars 2017, au gymnase du collège Laplace. En effet, plus de 500 personnes avaient fait le déplacement pour participer à la réunion publique organisée en présence de Laurent Cathala, député-maire, et consacrée au très attendu projet de rénovation urbaine, “Un nouvel horizon pour le Mont-Mesly”.

 

Avec une enveloppe estimée à 105 millions d’euros, il s’agit “d’un véritable projet de territoire, un projet de ville”, a rappelé Laurent Cathala en ouverture de la réunion. Un projet qui poursuit la métamorphose déjà engagée sur ce secteur pour offrir aux habitants un cadre de vie modernisé, diversifié, plus agréable, mais aussi plus urbain.

 

Photo de Laurent Cathala

Laurent Cathala a présenté le projet devant plus de 500 personnes, lors de la réunion publique au gymnase du collège Laplace, le 21 mars 2017.

 

Après le lancement de la rénovation thermique des immeubles de Créteil Habitat, la réalisation de la médiathèque Nelson Mandela, celle de l’Ehpad, le réaménagement de la place du marché, les objectifs généraux de l’opération ont été présentés lors de cette soirée. Ils traduisent la volonté de la municipalité de proposer, dans une première phase, un programme de travaux cohérent, destiné à rendre plus harmonieux et plus durable l’ensemble du quartier du Haut du Mont-Mesly.

 

Mixité de l’habitat et aide à l’accession sociale

 

Cela se traduit, notamment, par une densification maîtrisée de l’habitat au service d’une réelle mixité sociale. Concrètement, les principales opérations programmées concernent la démolition de 239 logements et la construction d’environ 845 logements diversifiés. 20% des nouveaux logements resteront en location sociale et, cela a été largement souligné tout au long de la soirée, une offre importante de logements en accession sociale à la propriété sera proposée. Ce qui, en fonction des dispositifs d’aides, pourra permettre à des familles actuellement locataires d’accéder à la propriété. Entre les démolitions et les constructions nouvelles, un dispositif de relogement sera mis en place à l’image de celui mis en œuvre aux Bleuets, garantissant aux locataires concernés la prise en charge du déménagement, un relogement sur la ville et une priorité au retour sur le Mont-Mesly, s’ils le souhaitent.

 

Photo du projet Haut du Mont-Mesly

Perspective du projet avec le mail piétonnier, allant de la place de l'Abbaye jusqu'aux nouveaux îlots résidentiels dans le secteur du Petit-Bois.

 

Circulations redessinées autour d’un mail central

 

Autre volet du projet, d’importants aménagements de voiries et des espaces publics permettront de redessiner tout ce quartier en améliorant les déplacements des habitants dans un cadre de vie plus agréable. Avec une idée maîtresse : la réalisation d’un mail structurant qui, de la place de l’Abbaye jusqu’au Petit-Bois, reliera les équipements du quartier et les nouvelles voies de desserte des îlots résidentiels.

 

Équipements publics rénovés

 

Le projet s’attache aussi à la rénovation d’équipements publics avec, en particulier, la reconstruction de l’école Camus dont la localisation n’est pas encore arrêtée, soit du côté du Petit-Bois, soit sur la place des Émouleuses. Deux options qui présentent, chacune, des avantages et des inconvénients et qui restent en discussion, notamment au sein du conseil citoyen. Enfin, la rénovation-extension de la maternelle Casalis est également prévue, tout comme les rénovations de la Maison de la Solidarité et de la MJC du Mont-Mesly.

 

Activités commerciales redynamisées

 

Côté redynamisation des commerces, une étude, portée par le territoire GPSEA, sera menée en vue de la restructuration du secteur “allée du Commerce”, en lien avec la rénovation de la place de l’Abbaye. De même, la halle du marché sera totalement revue et disposera d’un parking souterrain. Dans une seconde phase, le secteur de La Habette fera l’objet, quant à lui, d’une étude spécifique, puis ce sera au tour du secteur de la zone d’activités des Coteaux-du-Sud, qui s’inscrira dans une stratégie particulière en matière de développement économique.

 

Dossier paru dans le Créteil Vivre Ensemble n°371 / Avril 2017