Le réseau de chauffage urbain
diminuer la taille du texte augmenter la taille du texte Imprimer
Chauffage urbain

Le réseau de chauffage urbain de Créteil, véritable “chauffage central” à l’échelle de la ville, couvre les besoins en chauffage et en eau chaude de plus de 60 000 habitants. Il dessert également de nombreux équipements (écoles, université, hôtel de ville, bâtiments de l’entreprise Essilor…) et une grande partie des habitations.

 

Au total, ce sont 33 264 équivalents logements qui sont raccordés au réseau de chauffage urbain de Créteil, et qui bénéficient d’un chauffage sûr, propre et économique. Cela représente ainsi 58,3 % de l’habitat cristolien.

 

La chaleur, transportée sous forme d’eau chaude, est distribuée dans l’ensemble des logements et équipements par 29,6 kilomètres de canalisations qui empruntent le sous-sol des voies publiques. Elle est produite par neuf chaufferies mixtes fonctionnant au gaz et au fuel domestique, deux centrales de cogénération (chaufferies qui produisent de l’électricité), un puits de géothermie, l’usine d’incinération des ordures et, en cas de nécessité, onze chaufferies de secours. 

 

Autrement dit, le réseau de chauffage urbain a recours à quatre types d’énergie : le gaz, le fuel, le captage de la chaleur contenue dans le sol (géothermie) et la récupération de la chaleur produite par l’incinération des ordures ménagères.

 

Ce réseau est géré par la SCUC (Société de chauffage urbain de Créteil).

 

La SCUC a mis en place un site internet qui vous permet de découvrir le fonctionnement de l’ensemble du réseau et qui répond à l’ensemble de vos interrogations.

 

découvrez le site internet de la SCUC