Parcs et Jardins : Un patrimoine vivant
Photo parcs et jardins

La Ville a entrepris la plantation de frênes et poiriers d’ornement avenue du Général Pierre Billotte.

 

Après l’abattage de robiniers qui dépérissaient et la plantation d’essences mieux adaptées, c’est une seconde vie qui est donnée à l’avenue du Général Pierre Billotte.

 

La Ville de Créteil peut s’enorgueillir de son patrimoine arboré, acteur essentiel à la qualité de vie et aux nombreux bienfaits. Donnée très importante à l’heure du réchauffement climatique : une rue plantée voit sa température atténuée de 2°C. Au quotidien, la direction des Parcs et Jardins, en charge de la gestion de ce patrimoine “vivant”, développe trois axes : la préservation, la valorisation et la diversification. Et c’est parce que la longévité d’un arbre en milieu urbain est bien moindre qu’en milieu naturel – du fait de plus d’agressions – que l’avenue du Général Pierre Billotte (de l’angle de la rue Falkirk à la rue Kiryat Yam) a fait l’objet d’un projet de requalification de ses plantations.

Des essences plus nombreuses

 

Mi-octobre, une entreprise a procédé à l’abattage des robiniers ou acacias qui dépérissaient et à celui de végétaux arbustifs vieillissants. La Ville a ensuite entrepris une replantation de frênes (pourpres et verts), de poiriers d’ornement et, sur la banquette existante, en pied des arbres, d’une strate végétale composée de vivaces et graminées. Le tout bordé d’un gazon de chaque côté, ce qui amènera un fleurissement sur plusieurs mois de l’année. “En augmentant le nombre d’essences, il s’agit, certes, d’embellir le paysage urbain, mais également de se prémunir contre certains agents pathogènes dont on sait que certains peuvent causer la mort d’une essence”, explique Jean-Pierre Gueneau, directeur du service des Parcs et Jardins.

 

Le choix des nouvelles plantations apporte donc une plus grande diversité végétale, mais aussi un nouvel équilibre à la physionomie générale de l’avenue, avec des arbres volontairement moins hauts pour un gain de lumière. Créteil, une ville verte, mais également une terre nourricière ! 22 nouveaux jardins familiaux sont en cours d’aménagement sur le site de l’île Brise-Pain. Des parcelles de 100 m2 chacune, dont une accessible aux personnes à mobilité réduite, seront attribuées dans le courant du premier trimestre 2018. Un projet qui fait grimper à 122 le nombre de jardins familiaux sur la ville.